Skip to content Skip to sidebar Skip to footer
0 items - £0.00 0
0 items - £0.00 0

Qui gouverne la ville de Venise ?

Qui gouverne la ville de Venise ?

Pourquoi Venise a été construite sur l’eau ? L’eau forme un barrage naturel et en cas de siège, la cité ne manque pas d’eau. Les fleuves sont des voies de tranport, des renforts peuvent arriver directement au coeur de la cité, on peut évacuer ses déchets directement dans l’eau. Comment tiennent les maisons à Venise ? Venise est construite sur une lagune : une étendue d’eau salée peu profonde qui communique avec la mer. En réalité, les maisons ne sont pas bâties sur l’eau, mais sur 117 îles, reliées par des canaux. Les maisons au bord de l’eau ont des fondations qui résistent au sel de la mer.2 août 2012 Pourquoi Venise est riche ? Venise a gagné en pouvoir avec son commerce de soie et d’épices de Constantinople (l’ancienne Byzance) et d’Alexandrie, en transportant des esclaves, du bois, des poissons dalmatiens, du fer des Alpes et des chiffons. Pourquoi le lion est le symbole de Venise ? Le lion a pris une signification politique et religieuse: il exprime puissance et majesté, est aussi le symbole de la force de la parole du Saint, élévation spirituelle grâce à ses ailes, savoir grâce au livre sous la patte et justice pour la présence de l’épée.5 avr. 2019 Quand Est-ce que Venise est sous l’eau ? Plusieurs fois par an, entre septembre et avril, la mer monte à Venise et inonde les rues, places et palais. Si ce phénomène ponctuel, appelé acqua alta, permet aux touristes de voir la Sérénissime autrement, il témoigne aussi du changement climatique en cours. Alors, comment sauver Venise des eaux ?16 mars 2022

Qui est le maire de Florence ?
Où siège le gouvernement de la ville de Venise ?
Pourquoi les pilotis de Venise ne pourrissent pas ?
Pourquoi Venise est la ville de l’amour ?
Comment s’appelle l’eau à Venise ?
Pourquoi il y a de l’eau à Venise ?
Qui a construit la ville de Venise ?
Pourquoi Venise va disparaître ?
Quand ne pas aller à Venise ?
Quel est le nom du maire de Rome ?
Quelle est la puissance militaire et politique de Venise ?
Qui dirige Venise en 1204 ?
Quel est le surnom de la ville de Venise ?
Quelle est la ville la plus romantique du monde ?
Quand Venise va disparaître ?
Qui dirige Venise au Moyen-âge ?
Quand Venise sera sous l’eau ?
Est-ce que Venise peut s’effondrer ?
Pourquoi Venise est une grande puissance ?
Quel est le déclin de Venise ?
Pourquoi Venise attaque Constantinople ?
Pourquoi le Lion est le symbole de Venise ?
Qui est la plus belle ville du monde ?
Quand va disparaître Venise ?
Qui dirige Venise au 13eme siècle ?
Qui a fait tomber Constantinople ?
Pourquoi Venise s’appelle la ville des amoureux ?
Quel est le surnom de Venise ?
Quelle est la ville la plus sale du monde ?
Qui est la plus belle femme du monde ?
Pourquoi Venise s’enfonce ?
Quel est l’ancien nom de la ville d’Istanbul ?
Pourquoi les Turcs Ottomans ont pris Constantinople ?

Qui est le maire de Florence ?

Dario Nardella Le maire de Florence (italien : Sindaco di Firenze) est une personnalité politique élue qui, avec le conseil municipal, est responsable auprès du gouvernement de la ville de Florence, en Toscane, Italie. Le maire actuel est Dario Nardella.

Où siège le gouvernement de la ville de Venise ?

Palais des Doges

Pourquoi les pilotis de Venise ne pourrissent pas ?

Venise est bâtie sur des millions de pieux, enfoncés dans la vase, ils ne pourrissent pas, les bactéries privées d’oxygène ne peuvent s’y développer. Des planches y sont ensuite disposées afin de répartir la charge.

Pourquoi Venise est la ville de l’amour ?

Les lectrices du webzine Les Voyageuses classent Venise première des villes les plus romantiques. Pourquoi ? La magie des canaux, les gondoles et la poésie d’une ville sur l’eau sont au premier rang des critères. Associer Venise et romantique est une évidence pour beaucoup.

Comment s’appelle l’eau à Venise ?

Les acqua alta ne touchent pas non plus la ville de Venise dans sa totalité : la montée des eaux est beaucoup plus visible au niveau de la partie la plus basse de la ville, c’est à dire au niveau du quartier ultra touristique de San Marco.31 mai 2022

Pourquoi il y a de l’eau à Venise ?

L’eau forme un barrage naturel et en cas de siège, la cité ne manque pas d’eau. Les fleuves sont des voies de tranport, des renforts peuvent arriver directement au coeur de la cité, on peut évacuer ses déchets directement dans l’eau.

Qui a construit la ville de Venise ?

La naissance de la cité en tant que telle est entérinée par l’élection du Doge Agnello Partecipazio en 811. Peu de temps après, le corps de Saint Marc est ramené à Venise, et commence alors la construction de la basilique qui lui est dédiée.

Pourquoi Venise va disparaître ?

Tout n’est pas de la faute du réchauffement climatique Ceci à cause de la géologie locale et du poids des constructions. Venise s’enfonce aussi en raison du pompage intensif des eaux souterraines fait depuis des décennies par le secteur industriel de Marghera.

Quand ne pas aller à Venise ?

L’été à Venise est assez éprouvant si vous ne supportez pas la chaleur et l’afflux touristique. C’est la saison haute mais pas forcément la période idéale. Les températures atteignent souvent les 35°C et une forte humidité s’installe sur la ville. Il est possible de subir les mauvaises odeurs provenant des canaux.

Quel est le nom du maire de Rome ?

Virginia Raggi en 2016. Virginia Raggi [virˈdʒiːnja ˈraddʒi], née le 18 juillet 1978 à Rome, est une avocate et femme politique italienne. Membre du Mouvement 5 étoiles, elle est élue maire de Rome en 2016, ce qui fait d’elle à la fois la première femme et la personne la plus jeune à occuper ce poste.

Quelle est la puissance militaire et politique de Venise ?

Au sommet de sa puissance au XIIIè siècle, Venise dominait une grande partie des côtes de l’Adriatique, la Dalmatie, l’Istrie, beaucoup des îles de l’Égée, Chypre, Corfù, et elle était la principale puissance militaire et marchande au Moyen orient.

Qui dirige Venise en 1204 ?

Enrico Dandolo

Quel est le surnom de la ville de Venise ?

la Sérénissime

Quelle est la ville la plus romantique du monde ?

Paris

Quand Venise va disparaître ?

En conséquence si l’on continue avec ce rythme, il est légitime de croire qu’aux alentours des années 2100 Venise sera complétement recouverte d’eau. A suivre juste derrière Venise nous retrouvons Amsterdam et Hambourg ainsi que d’autres splendides villes.

Qui dirige Venise au Moyen-âge ?

Ainsi, pendant que les voisins de Venise étaient dirigés par des Princes, des Rois et des Sultans, Venise était gouvernée par des Ducs élus, les fameux Doges de la République. C’est cette originalité politique républicaine qui a permis à Venise de traverser autant de siècles tout en conservant son indépendance.

Quand Venise sera sous l’eau ?

En conséquence si l’on continue avec ce rythme, il est légitime de croire qu’aux alentours des années 2100 Venise sera complétement recouverte d’eau. A suivre juste derrière Venise nous retrouvons Amsterdam et Hambourg ainsi que d’autres splendides villes.

Est-ce que Venise peut s’effondrer ?

« Venise ne disparaîtra pas comme l’Atlantide engloutie par les flots, mais va s’effondrer sur elle-même », explique-t-il. « Déjà, depuis des décennies, l’eau saumâtre ronge les fondations des bâtiments qui s’écroulent de plus en plus souvent. »16 nov. 2021

Pourquoi Venise est une grande puissance ?

Venise est au Moyen Age l’une des principales puissances commerciales. Ses convois armés sillonnent l’Adriatique, la Méditerranée et la mer Noire, chargés de soie, de perles et d’épices. Ses marchands sont chez eux partout. Les marchands constituent le trait d’union entre Chrétienté et Islam.

Quel est le déclin de Venise ?

Les Ottomans mettent fin aux ambitions vénitiennes en Méditerranée orientale, matérialisé par la perte de la Morée en 1716. Deuxièmement, la montée des Etats-nations notamment dans l’industrie lainière qu’avait développé Venise pour diversifier son économie.12 mai 2009

Pourquoi Venise attaque Constantinople ?

Mais elle est détournée vers Constantinople, la capitale de l’empire byzantin, à cause de la volonté de Venise de devenir la principale puissance dans la mer Méditerranée orientale. Les Croisés fondent l’Empire latin de Constantinople.

Pourquoi le Lion est le symbole de Venise ?

Le lion a pris une signification politique et religieuse: il exprime puissance et majesté, est aussi le symbole de la force de la parole du Saint, élévation spirituelle grâce à ses ailes, savoir grâce au livre sous la patte et justice pour la présence de l’épée.5 avr. 2019

Qui est la plus belle ville du monde ?

À l’échelle mondiale, la ville d’Édimbourg (Écosse) a été désignée comme la meilleure ville du monde. « Dans tous les domaines, Édimbourg arrive en tête du classement mondial des villes les plus belles et les plus faciles à parcourir à pied », explique Will Gleason.28 juil. 2022

Quand va disparaître Venise ?

En conséquence si l’on continue avec ce rythme, il est légitime de croire qu’aux alentours des années 2100 Venise sera complétement recouverte d’eau. A suivre juste derrière Venise nous retrouvons Amsterdam et Hambourg ainsi que d’autres splendides villes.

Qui dirige Venise au 13eme siècle ?

Ainsi, pendant que les voisins de Venise étaient dirigés par des Princes, des Rois et des Sultans, Venise était gouvernée par des Ducs élus, les fameux Doges de la République. C’est cette originalité politique républicaine qui a permis à Venise de traverser autant de siècles tout en conservant son indépendance.

Qui a fait tomber Constantinople ?

Le 29 mai 1453 figure traditionnellement parmi les dates clés de l’Histoire occidentale. Ce jour-là, Constantinople tombe aux mains du sultan ottoman Mehmet II (ou Mahomet II). La cité, vestige de l’empire romain d’Orient et de l’empire byzantin, était l’ultime dépositaire de l’Antiquité classique.

Pourquoi Venise s’appelle la ville des amoureux ?

Les lectrices du webzine Les Voyageuses classent Venise première des villes les plus romantiques. Pourquoi ? La magie des canaux, les gondoles et la poésie d’une ville sur l’eau sont au premier rang des critères. Associer Venise et romantique est une évidence pour beaucoup.

Quel est le surnom de Venise ?

Sérénissime

Quelle est la ville la plus sale du monde ?

C’est une chose très nécessaire pour moi parceque ma ville de kindu ne pas figuré,mais il parait qu’on a oublié kindu est la ville la plus sale du monde.

Qui est la plus belle femme du monde ?

Bella Hadid, femme la plus belle au monde selon la science Avec un ratio de 94,35% par rapport au nombre d’or, la mannequin Bella Hadid, 25 ans, est celle qui occupe la première marche du podium et se rapproche le plus de l’idéal de perfection issu de la Grèce antique.13 oct. 2021

Pourquoi Venise s’enfonce ?

La tectonique des plaques* est aussi responsable : la plaque adriatique, sur laquelle est située Venise, s’enfonce en ce moment sous les Apennins (= une chaîne de montagne).27 déc. 2021

Quel est l’ancien nom de la ville d’Istanbul ?

Constantinople, sous le nouveau nom d’Istanbul, devient à la fois turque et musulmane en 1453. Les Ottomans en font la capitale de leur vaste Empire.

Pourquoi les Turcs Ottomans ont pris Constantinople ?

Le sultan peut dès lors se consacrer à la conquête de la cité byzantine qui continue de perturber les relations entre les deux parties de l’Empire ottoman. De plus, la prise de Constantinople permettrait de réaliser le vieux rêve ottoman d’un empire universel, héritier du prestige de l’Empire romain.


De nos jours les pays, les cultures, n’ontjamais été aussi connectés. Science, philosophie, histoire, art, technologies, tout ou presques’échange et se transmet, permettant au savoir de progresser partout dans le monde. Néanmoinscela ne fut pas toujours le cas et au cours de l’histoire de l’humanité, certaines grandesvilles entreprirent le rêve fou de devenir de véritables épicentres à partir desquelsrayonnaient la culture et la science. De Santorin à Bagdad, du Machu Pichu à Alexandrie, découvrons ensemble quelques lieux qui ont marqué nos civilisations à jamais. Strongylé, la Circulaire, Kallisté ou encore Théra, tant de nom pour désigner l’îleméditerranéenne qui aujourd’hui porte le doux nom de Santorin. Cette île volcanique,rattachée à la Grèce en 1840, a été habitée durant l’Antiquité par les Minoens. Etc’est d’ailleurs durant cette période que l’île, bien plus vaste qu’elle nel’est actuellement, devint un passage obligé pour qui commerçait avec la Crète, la Syrieou encore l’Egypte. On s’y échangeait du vin, de l’huile, du safran et peut êtremême du miel au vu de la découverte récente de la plus ancienne ruche de l’ère de lacivilisation grecque. Cette situation géographique favorisa le développement de l’île etde sa société qui devint forte d’un immense savoir. En 2000 avant notre ère, la villeoù il fallait être est sans aucun doute celle d’Akrotiri, au sud de l’île. Cetteville aurait pu compter entre 1500 et 9000 habitants selon les historiens et de nombreusesprouesses techniques telles que le système de voirie publique, le réseau d’égoutset les bâtiments à plusieurs étages. Les maisons disposaient de salles de bain à l’étage,reliées aux égouts par un système de tuyaux en terre cuite. Malheureusement, nous ne savonspas encore tout d’Akrotiri car après 40 ans de fouille, seul deux hectares ont puêtre dégagés alors que sa surface semble bien plus grande.Ce rayonnement culturel, commercial et technique qui caractérisait l’île de Santorin dansl’antiquité n’est pas sans rappeler une ancienne légende bien connue : celle de l’Atlantide.En effet, dans ses œuvres Timée et Critias, Platon nous parle de l’Atlantide comme d’uneîle riche et prospère, fréquentée par les navires du monde entier, et dont la puissanceet la technologie n’a d’égal que sa splendeur. L’histoire nous conte que les rois devenusavides ne cherchaient qu’à accroître leur puissance et leur richesse et tentèrent d’asservirAthènes. Zeus décida alors de les punir ainsi que tous les habitants de l’île endéclenchant, selon la légende, de terribles tremblements de terre et des cataclysmes terrifiants.L’île se retrouva ainsi engloutie par les flots et disparut à jamais.A Santorin, l’histoire n’est pas si différente. On sait aujourd’hui que l’île est situéesur un arc volcanique au milieu de la mer Égée, arc qui est le résultat de la tectoniquedes plaques africaine et eurasienne. C’est une zone particulièrement instable et propiceaux tremblements de terre. Les recherches archéologiques nous ont permis de découvrirque la population en était tout à fait consciente, c’est pourquoi on a pu retrouver des tracesde reconstruction dans la cité d’Akrotiri, où des vieilles pierres avaient été réutiliséespour l’aménagement de nouveaux espaces. Les rez-de-chaussée dévastés furent transformésen caves et les rues abimées furent rehaussées. Vers 1500 avant notre ère, on sait qu’uneéruption volcanique, dite éruption minoenne détruisit une grande partie de l’île.L’éruption projeta des pierres et des cendres jusqu’à 900 kms au sud de l’île et deuxtiers de cette dernière furent engloutis par la mer. Les archéologues n’ayant pasretrouvé de trace de bijoux, d’ossements humains ou de vivres dans les ruines de laville, cela nous laisse penser que les habitants, alertés par quelques tremblements de terre,ont eu le temps d’évacuer l’île. Alors bien sûr il ne s’agit là que d’uneversion sur l’éventuelle localisation de l’Atlantide, mais il en existe d’autres.Qui sait ? A l’autre bout du monde, vers 1440 un sitemajestueux fut construit. Il s’agit de la création urbaine la plus stupéfiante del’Empire inca : le Machu Picchu. Au milieu de la forêt tropicale, des montagnes escarpéeset à plus de 2400m d’altitude, la cité était constituée de 284 habitations pouvantaccueillir en moyenne 4 personnes, supposant une population constante d’environ 1200habitants. On peut aussi trouver sur les lieux un centre religieux, un espace astronomiqueet des terrasses agricoles. Le site archéologique, très bien conservé, a pu nous révélerl’existence d’un important réseau de routes et de sentiers, mais surtout d’unegestion spectaculaire de l’eau destinée à la consommation et à l’irrigation desterres ! En effet, lors de la construction du site, plusieurs questions durent se poser: comment éviter les glissements de terrain dus aux pluies ? Comment irriguer les cultures? Et surtout, comment avoir accès à l’eau potable ? Nous savons aujourd’hui que lesincas ont utilisé une source située sur une colline au nord de Machu Picchu et qu’avecl’aide d’un système de collecte des eaux de pluie ils ont pu augmenter la productionde cette source. Afin de faire parvenir l’eau jusqu’au sommet de la ville, les ingénieursont construit un canal de 749 mètres de longueur sur une pente à 3% qui reliait cette sourcedirectement au Machu Picchu. Pour distribuer l’eau potable à l’intérieur de la ville,ils divisèrent l’arrivée d’eau en 16 sources, la première allant directement dansla résidence de l’empereur. Les sources d’eau potable distribuaient en moyenne 25litres d’eau par minute, mais certaines pouvaient assurer sans faillir un débit allant jusqu’à100 litres par minute ! Impressionnant ! Cependant, même si nous en avons appris beaucoupsur le site et ses technologies, son mystère reste entier. En effet, nous ne savons toujourspas à quoi servait ce lieu et nous ne le saurons peut-être jamais ! Plusieurs théoriesexistent, l’une d’entre elle serait que la ville ait été habitée par les Viergesdu Soleil. Ces femmes étaient choisies parmi les plus belles femmes du peuple pour êtresacrifiées, ou tout simplement pour devenir des esclaves sexuelles du Dieu soleil, quin’est autre que l’empereur inca. On raconte même que si ces femmes étaient surprisesavec un autre homme, elles étaient enterrées vivantes… et leur amant aussi !Cette théorie est étayée par le fait que sur les 135 momies retrouvées lors des fouillesarchéologiques, 109 squelettes, soit 80% des ossements, correspondraient à ceux defemmes. Une autre hypothèse fait du Machu Picchuune citadelle aux fonctions défensives. En effet, protégé par des douves et un murd’enceinte, le site est difficilement assiégeable. Mais la présence d’édifices religieuxet surtout l’importance agricole du site nous font douter de cette théorie. L’agricultureavait une importance capitale au Machu Picchu et dans la partie basse de la ville, les terrassesont permis jusqu’au XXe siècle de cultiver du maïs, de la pomme de terre et quelquesautres légumes. Quand les récoltes étaient bonnes, le Machu Picchu était en capacitéde nourrir jusqu’à 10 000 personnes ! Se pose alors une autre question… Pourquoila cité fut elle retrouvée en ruines, abandonnée, alors que les incas avait de la nourritureà n’en plus finir et de l’eau jusqu’à plus soif ? Située en zone humide peupléed’insectes, on peut supposer que de nombreuses épidémies telles que la malaria sévirentdans la région éloignant ainsi la population des lieux. On peut aussi penser qu’à lamort du dirigeant la citadelle fut fermée. Ou alors qu’un groupe d’amazoniens rivaux,les Antis, décimèrent le peuple incas ! Ces hypothèses sont toutes envisageables, maisil est fort probable que c’est l’arrivée des conquérants espagnols et la guerre civileincas, entre 1531 et 1532, qui ont eu raison du Machu Picchu. Avant d’être le théâtre de troubles profonds qui agitent aujourd’hui toute l’Irak, Bagdadfut au cœur du rayonnement culturel et économique du monde arabe. On la confondra d’ailleurssouvent avec Babylone. Fondée aux alentours du 8ème siècle, saconstruction nécessitera l’effort de près de 100 000 ouvriers pendant 4 ans. A l’origine,la ville formait un immense rond protégé par deux lignes de remparts et un énormefossé de vingt mètres de large. Néanmoins le développement très rapide de la villelui fit perdre très tôt sa forme originelle. Désignée capitale en 750 de l’empire Abbasside,qui s’étendait sur tout le moyen orient, Bagdad est considéré, avec Xi’an, en Chine,comme une des premières villes dans l’histoire de l’humanité à avoir atteint le milliond’habitants, et ce n’est pas étonnant quand on détaille la liste de ses atouts.La ville était tout d’abord le centre administratif et fiscal de l’empire, centralisant les impôtset la gestion de la poste impériale. Sur le plan religieux, le calife, qui résidaitau cœur de la ville faisait foi d’autorité suprême en cas de contentieux dans le domainejuridique islamique. Jusqu’au 10ème siècle au moins, la grande majorité de l’empiremusulman sera dirigé depuis Bagdad. La ville était situé sur le fleuve du Tigreet reliée à l’Euphrate par des canaux, ce qui lui permit d’ouvrir d’importantes routesfluviales vers l’Inde, la Chine, l’Afrique et la méditerranée ainsi que des routesterrestres vers l’Europe chrétienne, la Bulgarie ou encore Constantinople. Une route commercialefut même ouverte avec la Scandinavie pour le commerce de peaux et de fourrures. Surle plan commercial, la capitale était donc au centre des échanges et sur le plan économiquela ville n’était pas en reste ! Pratiquant l’esclavage de manière intensive, cela luipermit de développer une industrie forte autour du cuir, du papier, des cristaux maisaussi des soieries et des cotonnades. Toute cette richesse permit à la ville de continuerson développement. Dans un même temps, Bagdad deviendra un deshauts lieux des sciences et de la culture, attirant de tout l’empire des savants et desintellectuels souhaitant participer à cette formidable aventure. En 832 fut fondée lapremière “Maison de la sagesse”, terme désignant de grandes bibliothèques amassant le savoiret permettant aux sages de traduire des ouvrages. Cette dernière était spécialisée dansl’accumulation d’ouvrages perses, grec et arméniens, elle facilitera grandement lapréservation des connaissances déjà acquises et la rencontre de nombreux savants venantdes quatre coins du monde. Philosophes, mathématiciens, historiens, astronomes, tous se réunissaientafin de débattre, d’échanger, de transmettre et de faire progresser la science dans l’empire.De nombreuses écoles virent le jour permettant de former des juges et des savants religieux.Même quand le pouvoir politique se trouva affaibli, ce qui fut le cas à partir du 10èmesiècle, la capitale continua à prospérer culturellement et économiquement. Cependantcela n’empêcha pas quelques conflits d’éclater au début du 11ème siècle, opposant Chiiteset Sunnites mais aussi les pauvres aux riches, ces derniers étant particulièrement vulnérablespendant cette période. De plus, une série d’inondations et d’incendies ravagent unepartie de la ville. Mais celle-ci tint bon ! En tout cas jusqu’au 13ème siècle…Le 10 février 1258, après 20 jours de siège, les mongols qui envahissaient le territoire,pénètrent au cœur de la ville et commencèrent pillages et massacres. Des quartiers entiersde Bagdad furent détruit, plus de 100 000 personnes massacrés et la fameuse Maisonde la Sagesse fût tout simplement vidée de tous ses ouvrages qui trouvèrent leurnouvelle place directement au fond du Tigre, entrainant la perte de nombreux ouvrages artistiques,littéraires, philosophiques et scientifiques de l’époque.Suite à cet épisode, les géographes de l’époque qualifieront Bagdad de ville enruine. Elle renaitra tout de même de ces cendres quelques siècles plus tard aprèsdiverses attaques, devenant aujourd’hui la capitale de l’Irak avec un peu plus de 7 millionsd’habitants. Alexandre le Grand fût sans aucun doute undes plus grands conquérants que le monde ait jamais connu. En – 343, alors qu’Alexandren’avait que 13 ans, Aristote fut désigné pour être son professeur. Le philosophe suivrale jeune homme pendant trois ans et eut une énorme influence sur sa vie et sur sa lignede conduite. Il verra en lui un futur conquérant capable d’unifier la Grèce et de faire rayonnerleur culture à travers toute la méditerranée. Alexandre se révéla un élève extrêmementdoué mais aussi un jeune homme précoce qui reçut la régence du royaume de son père,lorsque celui-ci était absent, alors qu’il n’avait que 16 ans. En – 336, il fut éluroi de Macédoine et se lança dans ses fameuses conquêtes. C’est lors de ces conquêtes qu’ilfonda de nombreuses cités, un peu plus de soixante-dix, et la majorité de ces villes,32 pour être exact, portèrent le nom d’Alexandrie. De nos jours nous connaissons surtout cellequi fut la plus grande et la plus rayonnante culturellement et scientifiquement.En -332, alors âgé de 24 ans, Alexandre décida de créer une immense ville en Égypte.Les anciens la qualifièrent d’ailleurs “d’Alexandrie près de l’Egypte” car elle n’était situéni sur le Nil, ni sur le delta en tant que tel, mais un peu plus à l’ouest, sur unebande de terre séparant la mer méditerranée d’une lagune. La région dans laquelle futérigée Alexandrie était également appelé “le pays des Bergers”, qui était en faitcomposé de nombreux marais jouissant d’une mauvaise réputation due aux habitants qu’ilsabritaient, réputés hostiles et souvent désignés comme des brigands. Si la positionde la ville fut révélée à Alexandre par un rêve, nul doute que l’intérêt géographiqueet stratégique de l’endroit y était pour beaucoup.La légende raconte que le roi dessina seul la cité mais qu’étant occupé par les préparatifsde sa conquête de l’empire Perse, il délégua sa construction. Mettant en application lesenseignements de son maître Aristote, la ville fut construite en damier, avec des routeslarges, parfois jusqu’à 30 mètres, orientées dans le sens du vent pour rafraichir ses habitants.Plus tard la ville sera reliée à l’île de Pharos, juste en face de la côte, oùle fameux phare d’Alexandrie, une des 7 merveilles du monde, fut érigé.Néanmoins, il fallut attendre la mort d’Alexandre en -323 pour que la ville prenne son essoret se développe considérablement. A sa mort donc, le royaume fut divisé en plusieursparties et Ptolémée, un de ses plus célèbres généraux, reçut le royaume d’Egypte enhéritage. Il fit de la ville la capitale de l’Egypte qui fut une des plus peuplésdu bassin méditerranéen avec environ 50 000 habitants venant de tous horizons : desÉgyptiens, des Syriens, des Juifs et une minorité gréco-macédonienne. Progressivementla ville devint un haut lieu de la culture et de la science.Un musée fut construit, véritable centre de recherche où étaient conviés les savantsdu monde entier qui se voyaient rémunérés pour effectuer leurs recherches et faire progresserla science. On mit même à leur disposition des appartements, une cantine, un parc zoologiqueet botanique, etc. Des nombreuses écoles furent construites,notamment de mathématiques et de philosophie, la ville était en plein bouillonnement culturel,permettant des progrès en astronomie, en médecine, et dans plein d’autres domaines.De grands noms tels qu’Archimède ou Euclide y résidèrent même. Bref, Alexandrie c’étaitla ville qui bougeait. Et ce qui participa énormément à cet essor,car je n’en ai pas encore parlé, c’est bien évidemment la fameuse bibliothèque d’Alexandrie.Créée par Ptolémée 1er, elle fût enrichie et développée par ses successeurs. La bibliothèqueavait l’ambition de rassembler tous les livres de tous les peuples de la terre. Pour celales différents directeurs de l’édifice demandèrent aux souverains de tous les pays de bien vouloirleur envoyer le maximum d’ouvrages possibles afin d’en garnir leurs étagères. Une véritablearmée de savants et d’intellectuels se mit en marche pour récolter des livres et lestraduire en grec. On raconta par exemple qu’un groupe composé de six représentants desdifférentes tribus juives s’enferma sur l’ile de Pharos pour y traduire la bible en à peine72 jours. La bibliothèque décida également de mettreles petits plats dans les grands et d’entamer une véritable traque de collections privés,n’hésitant pas à proposer des sommes d’argent contre des écrits, achetant par exemple labibliothèque personnelle d’Aristote. D’autres méthodes plus originales furentmises au point afin de collecter ces livres comme cette “taxe” portuaire, qui consistaità donner les ouvrages présents à bord à la bibliothèque en attendant que celle-cien fasse une copie. A son apogée, la bibliothèque aurait abritépas loin de 700 000 ouvrages. Le bibliothécaire Callimaque de Cyrène tentade classifier toutes ces sources par ordre alphabétique et par genre. Il rédigea quelques120 rouleaux, ne couvrant guère qu’un cinquième des œuvres mais permettant d’avoir un échantillonassez large de ce qui était disponible. Ces ouvrages étaient bien évidemment réservésaux savants et autres intellectuels mais au début du 2ème siècle avant J.C., une annexefut ouverte au public comportant quelque 42 800 rouleaux.C’est à partir de cette époque que les choses se corsèrent pour la bibliothèque. Les roisdevinrent de plus en plus décadents et on nomma même un militaire en tant que bibliothécaire.Vers -145 Ptolémée VIII expulsa même des savants de la ville qui partirent en emmenantavec eux des ouvrages. Durant ce même siècle se développera enTurquie la deuxième plus grande bibliothèque du monde Antique, celle de Pergame, qui accueillaitplus de 200 000 ouvrages. On estima que la concurrence entre les deux bibliothèquesfut rude, Pergame n’hésitant pas à fabriquer de toute pièce de faux documents afin decompléter sa collection. Cette nouvelle bibliothèque était fondamentalement différente d’Alexandriecar les intellectuels de Pergame s’intéressaient surtout à l’interprétation des textes ancienssous toutes leurs formes tandis qu’à Alexandrie on s’appuyait sur l’étude du lexique et surle recoupage d’information, n’hésitant pas à occulter des faits qui semblaient un peutrop obscurs pour être crédible. Quoi qu’il en soit, la bibliothèque retrouvaun nouveau souffle avec l’arrivée en -86 des intellectuels d’Athènes fuyant leur villemise à sac par les romains. À la suite de cet événement, les traces historiques deviennentassez floues. Si certains historiens considèrent que labibliothèque brula lors du grand incendie de -45 pendant la campagne de César en Egypte,d’autres, tout en ne réfutant pas l’incendie, le minimisèrent en prétendant que cela n’avaitdétruit qu’une petite partie de l’édifice. C’est notamment le cas de l’historien LucianoCanfora qui préfère conclure que la bibliothèque rayonna encore pendant de nombreuses annéeset que les rouleaux furent détruits au VIIème siècle sous les ordres du calife de Bagdad.Une chose est sûre, la bibliothèque d’Alexandrie marqua fortement son temps et fut le pharequi éclaira de nombreux pays. Ce grand épisode est désormais terminé, Je voulais remercier du fond de mon petit cœur, ma tendre épouse, qui a coécrit cet épisode, ce quiexplique peut-être pourquoi il fut si long, les femmes parlent beaucoup non ? N’oubliezpas de partager afin de vous aussi participer à la transmission du savoir. Et puis moije serai content :p Je vous laisse avec cette citation de MargueriteYourcenar : “Les villes portent les stigmates des passages du temps, occasionnellement lespromesses d’époques futures.” A la prochaine !

Leave a comment