Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Qui est le meilleur rebondeur de la NBA ?

Qui est le meilleur rebondeur de la NBA ?

Qui est le roi du basket ? Il est considéré comme l’un des meilleurs joueurs de l’histoire de la NBA. Il est surnommé « King James » (le Roi James) ou « The Chosen One » (L’Élu). Il est également double champion olympique avec l’équipe des États-Unis, en 2008 et en 2012. Quel est le meilleur club de basket du monde ? NBA Classement Conférence Est 2020-2021 Quel est le club le plus titré de la NBA ? Franchises actuelles Les Celtics de Boston et les Lakers de Los Angeles (5 à Minneapolis et 12 à Los Angeles) sont les franchises les plus titrées, avec 17 trophées à leur actif. Qui est le king de la NBA ? Il est sacré champion NBA et MVP des Finales en 2012 et 2013 avec le Heat de Miami, en 2016 avec les Cavaliers de Cleveland, et en 2020 avec les Lakers de Los Angeles. Sur sa carrière, LeBron James est le 2e marqueur le plus prolifique de l’histoire de la NBA. Qui a inventé le step back ? Step Back in Time

Quelle equipe NBA n’a pas de titre ?
Quel est le pays le plus fort au basket ?
Quelle équipe NBA n’a pas de titre ?
Pourquoi les joueurs de basket sont grands ?
Qui a perdu le plus de finales NBA ?
Quel est le meilleur club de la NBA ?
Quel est le meilleur club de basket ?
Quelle est l équipe la plus forte au basket ?
Quel est le club de basket le plus fort du monde ?
Quel est le club de basket le plus fort au monde ?
Quelle est le meilleur club de NBA ?
Quelle est l equipe la plus forte au basket ?
Quel est la plus grande equipe de basket ?

Quelle equipe NBA n’a pas de titre ?

Franchises actuelles n’ayant jamais participé aux Finales NBA

Quel est le pays le plus fort au basket ?

Classement combiné

Quelle équipe NBA n’a pas de titre ?

Franchises actuelles n’ayant jamais participé aux Finales NBA

Pourquoi les joueurs de basket sont grands ?

Parce que la taille est un avantage au basket, pas à la gym. C’est pour cela que plus le niveau de jeu est élevé, plus la taille des joueurs et joueuses augmente. C’est donc une histoire de sélection et non pas d’évolution.

Qui a perdu le plus de finales NBA ?

Participation aux finales

Quel est le meilleur club de la NBA ?

LOS ANGELES LAKERS (17 TITRES) Au sommet de la NBA, deux équipes mythiques trônent : les Lakers et les Celtics. Deux villes et surtout deux cultures aux antipodes.17 oct. 2021

Quel est le meilleur club de basket ?

ASVEL Lyon-Villeurbanne Le club de Lyon-Villeurbanne est le plus titré de l’Histoire du basket français. Il appartient incontestablement au rang des meilleurs clubs de basket en France. Cela ne fait aucun doute. Présidé par Tony Parker depuis 2014, l’ASVEL a changé de nom en 2018, devenant LDLC ASVEL.17 juin 2022

Quelle est l équipe la plus forte au basket ?

NBA Classement Conférence Est 2020-2021

Quel est le club de basket le plus fort du monde ?

NBA Classement Conférence Est 2020-2021

Quel est le club de basket le plus fort au monde ?

Mise à jour du 19 octobre 2020 : Les Los Angeles Lakers rejoignent les Celtics pour prendre la première place dans les deux classement et mettre tout le monde d’accord.27 juil. 2021

Quelle est le meilleur club de NBA ?

Classement NBA

Quelle est l equipe la plus forte au basket ?

NBA Classement Conférence Est 2020-2021

Quel est la plus grande equipe de basket ?

NBA Classement Conférence Est 2018-2019


bienvenue sur all times l’émission qui classe de façon subjective et assumer les meilleurs joueurs de l’histoire de la nba aujourd’hui on va s’intéresser à des joueurs immense des géants qui par leur physique leur technique ou leur rage de vaincre ont su graver leur nom en lettres d’or dans les livres d’histoire de la ligue vous l’avez compris on va vous parler des meilleurs pivots de la nba autrefois très précieux très utilisé le poste de pivot est aujourd’hui plus que l’ombre de ce qu’il a été et hélas délaissé au profit de joueurs plus mobile et qui savent schouten loin post 5 à l’ancienne fait office de dinosaure dans la ligue nord américaine mais fut un temps il régnait sans partage sur la raquette un véritable colosse dont la mission était claire raflé les robots contrer tout ce qui bouge et abuser des moves doppagne est quasi inarrêtable un mélange hallucinant de puissance et de technique maintenant vous avez forcément quelques noms qui nous viennent en tête dans l’histoire de la grande ligue certains pivot ou su se transformer en arme de destruction massive aux services collectifs taillé pour le titre suprême nous on en a recensé 10 qui ne semble au dessus du lot et on vous les présente tout de suite nouveau numéro du all time let’s go chacun quand même [Musique] numéro 10 pour débuter on vous embarque à la rencontre d’un joueur qui peut se targuer d’avoir dominé les raquettes des deux côtés de l’atlantique si si on vous l’assuré bob mcadoo est une légende de la nba et du club italien le milan double champion en juillet et deux fois vainqueur de l’ancêtre l’euroligue le hall of fame heure est peut être l’un des meilleurs scores de l’histoire il est d’ailleurs trois fois de suite meilleur marqueur de la ligue entre 1973 et 1976 avec plus de 30 points de moyenne à chaque fois doux prend les défenseurs adverses à revers en étant l’un des premiers pivot à s’appuyer sur un shoot vraiment fiable pivot atypique ces deux mètres 06 ne lui permettent pas de dominer physiquement ses adversaires diay souvent plus grand que lui mais ce n’est pas un problème bob s’adapte et score grâce à ses fins et ses shoots me drake en 1975 il remporte même le titre de mvp avec les buffalos breiz l’ancêtre des clippers [Applaudissements] grâce à cette ligne de stats hallucinantes plus de 34 points et 14 rebonds par match à 51 % de réussite aux tirs et 2 blocks pour bien renseigner pas des guenons durant la suite de sa carrière le grand bob a la bougeotte et porte le maillot des lakers celtics pistols des knicks et même des sixers c’est d’ailleurs avec purple and gold il décroche ses deux bagues de champion dans un rôle de sixième homme de luxe dans l’équipe menée par cai magic buck prend le relais de kurt rambis et incarne le cauchemar de second minutes adverse au terme d’une carrière illustre où ils passent par cette franchise différente bob mcadoo est peut-être le plus grand johnny man l’histoire de la ligue numéro 9 c’est le chief qui squattent la 9e place de notre classement robert parrish et le point d’ancrage intérieur de la dynastie des celtics des années 80 impassible en doute sa constance il garde toujours une apparence renfermé et peu souriante beaucoup d’observateurs note qu il ne me semble pas très proche de ses coéquipiers on n’était pas ami avec la et kevin on s’entendait sur le terrain j’ai toujours préféré être seul je n’ai jamais été sociable la vie en société a tendance à me fatiguer personnage à part dans le paysage de la ligue il s’astreint à un régime draconien pas de viande rouge du dancing tous les jours et une pincée de méditation ce mode de vie ultra sein lui permet de performer durant 22 saisons nba ce qui en fait le record man all time des matches joués en saison régulière avec 1600 onze rencontres disputées il dépasse d’une courte tête son grand rival kareem abdul-jabbar [Musique] sur le terrain par lille c’est avant tout un défenseur redoutable et un rebondeur coriace joueurs de collectifs pas excellence neuf fois all-star ilan trois titres de champion avec les celtics et un dernier en toute fin de carrière avec les bulls de jordan et non content de savoir défendre c’est un pivot polyvalent rapide en contre attaque et a droit à mi distance le grand bill walton le décrit d’ailleurs comme le meilleur big man shooter tous les temps sa spéciale ce tir en suspension déclenchées en très haute altitude essayez donc de contrer ça aa numéro 8 en 8e position le meilleur joueur de l’histoire des knicks patrick ewing le numéro 33 est associé à jamais à la grande pomme et rares sont les joueurs qui incarnent à tel point une franchise on se souvient tous de ses exploits au garden est pas tellement de ses fugues anecdotique en fin de carrière à seattle où orlando quand vous pensez à new york vous pensez forcément à patrick ewing dit même son alter ego de chicago victimes favorites de jordan durant les années 90 big pack n’a jamais pu décrocher le titre tant convoité ce n’est pas faute d’avoir tout essayé en laissant ses tripes et son âme sur le parquet durant les quinze saisons passées dans la ville dort jamais ewing score plus de 23000 points et porte même cnx jusqu’à 2 finale nba perdue à chaque fois une vraie malédiction la première fois ils s’inclinent au bout de l’effort après cette rencontre mythique face au rocket de son grand rival hakim l’adour la deuxième fois blessé il assiste impuissant à la défaite de son équipe face aux spurs de duncan et robinson superstar chez les hoyas de georgetown il décroche le titre nba en 1984 déjà face à aulas john avant de devenir champion olympique la même année aux côtés de michael jordan et chris molines drafté en première position l’année suivante the hoya destroy à affine son jeu au fil des saisons pour devenir l’un des meilleurs pivots all around de sa génération [Applaudissements] solide défensivement du haut de ses deux mètres 13 il sa vue sur une lecture du rebond sans égal et un excellent sens du timing au contre en attaque il développe un move assassin le ternaire enjoy shot ligne de front à mi distance il fait de ce shoot sa marque de fabrique mais malgré ses 11 sélections all star game ces deux médailles d’or olympiques son titre de rookie de l’année et sa place hall of fame l’absence de cette maudite bague nba le minent encore aujourd’hui une feuille de douloureuses gravé à jamais dans son esprit il ya de bons et des mauvais souvenirs mais ce sont des souvenirs ineffaçable tout de même nous étions si près en 1994 et ensuite contre san antonio je n’ai malheureusement pas pu tenir ma place c’était ça le truc le plus dur à avaler j’étais assis sur le banc à écouter les fans des spurs hurler et je ne pouvais rien faire pour essayer de les faire taire ça m’a brisé le coeur patrick ewing où le destin maudit du meilleur pivot de l’histoire à ne jamais avoir gagné de titre numéro 7 la première des deux tours jumelles des spurs des night is l’amiral david robinson après une carrière universitaire brillante à l’académie navale des états unis où il connaît une énorme poussée de croissance et se révèle au monde du basket robinson est sélectionné en première position de la draft 87 par les spurs est à l’image de son père officier de carrière il respecte son engagement militaire et serre dans la marine pendant deux longues années l’amiral et gagne un surnom et finit par rejoindre la nba sur le tard en 1989 le rookie de 24 ans casse tout dès sa première saison avec 24 points 12 rebonds et quasiment 4 contres de moyenne par match avec lui des spurs ont remporté 35 matches de plus que la saison précédente et atteignent même les play-offs avant de s’incliner face aux blazers de draxler rapidement l’état major de la franchise texane se rend compte qu’elle possède un joyau bien qu’ayant commencé le basket très tard robinson sait tout faire avec karim il le seul à avoir remporté le titre de meilleur scoreur de meilleur rebondeur et de meilleurs contreurs au moins une fois au cours de sa carrière rookie de l’année dit falls tard il décroche le titre de meilleur défenseur de l’année 1992 une année où il remporte également le titre olympique avec la dream team de barcelone trois ans plus tard et continue sa progression en décrochant le titre de mvp de la saison régulière [Musique] parfois robinson se permet même des performances individuelles ahurissante en février 94 par exemple il accumule 34 points 10 rebonds 10 comptes et 10 passes contre les pistols ce soir là l’amiral gagne sa carte de membre d’un des clubs les plus sélects de la grande ligue celui des joueurs qui ont réalisé un quadruple double et en avril de la même année il réalise un autre exploit titanesque on lutte acharnée avec shaquille o’neal pour le titre de meilleur scoreur il s’arrache lors de l’ultime match de saison régulière pour l’emporter sur le fil abreuvés de ballons par les coéquipiers de mèche il devient le quatrième joueur de l’histoire à dépasser la barre des 70 points en inscrivant 71 face aux clippers mais finalement malgré cette virtuosité individuelle ce sont bien les arrivées successives un alter ego exorbités puis d’un petit meneur français inconnu et enfin d’un argentin au basket flamboyant qui lui permettent de boucler la boucle en remportant deux bagues de champion en 99 puis en 2003 un final sous assistance mais en apothéose numéro 6 moses malone est une légende de la nba c’est aussi l’un des joueurs les plus mystérieuses mansou côté qui soit d’un point de vue purement statistique malone est l’un des meilleurs de l’histoire tous postes confondus déjà il fait partie du top ten all time des meilleurs scoreurs ça c’est dit et puis c’est le troisième meilleur rebondeur de l’histoire et surtout il possède trois titres de mvp de la saison régulière excusez du peu pierre angulaire du titre les stickers en 1983 malhonnête un pivot rugueux des ultra complet cette saison 82 83 est d’ailleurs une saison de rêve pour malone et 6 heures avec un seul match perdu lors des playoffs l’équipe de bill cunningham sweep les lakers de magic et karim au terme de finale de haut vol avec 25 points et 18 rebonds de moyenne sur les quatre matches il est logiquement désigné mvp des finals et vole la vedette à son coéquipier julius erving battus par ces mêmes lakers l’année précédente le coach rend hommage à son pivot de la plus belle des manières la différence par rapport à l’année dernière c’est moses tout simplement car les six heures sont allés piqué malone roquettes spécialement pour contrer kareem abdul-jabbar qui les avaient démoli lors des finales 80 de belleperche pivot dur au mal et incroyablement résilient malo ne renonce jamais et luttent sans relâche pour rafler tous les ballons qui traînent près du cercle une propension à gober les rebonds qui lui vaut le surnom de chairman of the board ce avant gardiste malhonnête également un précurseur tous les imac kobe garnett et lebron qui vont sur c’est en effet le premier joueur de l’ère moderne à passer directement du lycée à l’agonie en court circuitant le passage universitaire une manière de s’affranchir d’un système souvent accusée d’exploiter les étudiants athlètes et de tracer son propre chemin numéro 5 à la cinquième place on retrouve celui qui possède probablement le plus de ce qu’ils parmi les big men hakeem olajuwon et pourtant relate joie n’est pas vraiment précoce il découvre le basket à la fin de son adolescence à la base son truc à lui c’est le foot mais lorsqu’il quitte son nigeria natale c’est bien pour jouer au basket à l’université de houston et avec les cougars il montre immédiatement qu’il est impossible de le mettre dans une case en arrivant aux cougars je ne savais pas à quoi ressemblait un pipeau je disais que j’étais un arrière je ne voulais absolument pas avoir une position fixe du coup hakim fait tout comme un extérieur mais dans un corps de pivot le géant est capable de shooter 2 passes et courir de sauter de contrer de gober des robots et de faire tourner la tête de ses adversaires et les spectateurs hakim sait tout faire et le fait avec une agilité et une élégance jamais vu choisi en première position de la draft 84 devant un certain michael jordan ils forment une paire d’intérieurs de légende avec ensemble ils deviennent les fameuses twin towers qui amène les requêtes en finale nba des finales perdues face aux celtics larry bird mais après un démarrage en fanfare la suite est plus contrastée hakim enchaîne les performances individuelles et s’impose comme le meilleur pivot des années 90 plus que ces statistiques c’est son style qui impressionne gracieux et puissant à la fois il use et abuse de feintes de pirouettes et de gros sauveur pour mieux l’humilier ses adversaires sont mus signature le jean jacques est un condensé parfait de son basket un véritable ballet sur les parquets qui détonne avec l’efficacité froide et rugueuse des pivots d’alors au cours de la saison 88-89 aulas john devient le premier joueur de l’histoire à compiler 200 comptes et 200 interceptions lors d’une saison ajoutez à cela un quadruple double un titre de mvp à 94,2 titre de meilleur défenseur de l’année et 12 sélections all stars malgré cette domination saison régulière acquis manche et d’une décennie des chèques en playoffs heureusement pour lui les yeux du basket lui envoie ainsi le 6 octobre 93 le shérif de l’époque annonce qu’il quitte la nba pour s’adonner à une étrange passion le baseball malin comme un renard relate joanes flairent le bon coup le printemps venu il enclenche le mode play off pour atteindre à nouveau les finales nba où il fini par écarter les knicks de patrick ewing au terme de sept matchs d’anthologie l’année suivante rebelote avec un nouveau titre remporté face au magic du jeûne chaque une équipe inexpérimentée qui ne survit pas aux lancers-francs catastrophique de nick the brick lors du game one à chaque fois hakim est sacré mvp des finals bien évidemment en réalisant ce back to back the dream s’invite à la table des meilleurs joueurs de notre sport meilleur contreur de l’histoire le numéro 34 réussi l’exploit d’intégrer le top quinze all time des meilleurs scoreurs rebondeur contreur intercepteurs d’ailleurs dans le domaine des steve il est tout simplement le meilleur big men de l’histoire certes the dream à danser lorsque le chien n’était pas là et c’est d’ailleurs l’argument principal de ses détracteurs mais réaliser un back-to-back reste une performance incroyable en nba et son aura reste intacte auprès des joueurs de la ligue preuve en est nombreux sont ceux qui viennent solliciter son aide afin de parfaire leur move dans la peinture joueur inclassable poète du basket ball à john assurément révolutionné le poste de pivot et a changé pour toujours l’univers des possibles numéro quatre en quatrième position on trouve l’opposition parfaite au basket soyez de la john un pivot aussi bestial sur les parquets que drôle en dehors shaquille o’neal dès ses débuts en nba ronny l’ entreprise coran travaux de démolition des intérieurs et les panneaux de l’est [Applaudissements] pour ses adversaires le shaq est ce qu’on appelle communément un problème avec un énorme pot car le shaq est massif un véritable colosse il est aussi incroyablement explosif et pour ne rien gâcher il est d’une agilité surprenante surtout au vu de son poids bref o’neal est monstrueusement puissant du coup les intérieurs rapide ne peuvent pas le contenir en poster et les rares golgoth capable de répondre au défi physique ne peuvent rivaliser en mobilité si la nba était un blockbuster hollywoodien les pivots lambda seraient des chèvres attachés à leur piquer belle embêtements en attendant que le tyrannosaurus chaque viennent les dévorer drafté en première position par le magic il change le destin de la franchise de dès sa première saison avec penny hardaway il forme un duo de feu jeunes talentueux explosif le tandem est l’une des attractions principales de la conférence est début d’année [Applaudissements] meilleur scoreur nba de sa troisième saison il profite d’un jordan un peu rouillé par ces années baseball pour hisser le magic en finale face au maître aulas jawad quelques briques et un suivi plus tard le retour sur terre est brutal mais le shaq est impatient lassé par les échecs complets et sans doute agacés par le retour des boucles au premier plan il met le cap à l’ouest et cèdent aux sirènes de los angeles durant l’été 96 ou peut-être que c’est le contrat 121 millions de dollars proposé par jerry boss qui achève de le convaincre allez savoir quoi qu’il en soit son choix et le monde car o’neal forge sa légende à elle est accompagnée du jeune et fougueux kobe il glane trois bagues de champions consécutive pour autant de titres de mvp des finals instruite pitt retentissant démonstration de force implacable qui n’a pas été réédité depuis une performance véritablement herculéenne l’impression visuelle laissée par le numéro 34 est terrible on a le sentiment que rien ni personne ne peut enrayer la machine en 2000 il s’invite dans le cercle très fermé des joueurs à avoir a été mvp mvp des finals mvp du all star game lors de la même saison un cercle où seul le goat et willis reed sont également année hélas son passage chez les lakers se termine en eau de boudin avec la défaite piteuse d’une armada que tout le monde voyait battre des pistols valeureux est limité hélas la guerre d’ego avec kobe est fatal à la franchise angelino rancunier le shaq met les voiles et se console en offrant ses services à pat riley aux côtés d’un jeune dit wei magistral en finale il arrache le quatrième et dernière bagues de champions en 2006 [Applaudissements] et le reste du palmarès du design n’est pas vilain un titre de rookie de l’année en 93 deux titres de meilleur scoreur 15 sélections all star et 14 sélections dans les équipes all nba viennent attester de sa régularité au plus haut niveau durant dix-huit saisons le mot est souvent galvaudé nous ne sommes pas les derniers à en abuser mea culpa mais dans le cas du shaq on peut l’assumer sans problème o’neal est sans doute le joueur le plus dominant de l’ère moderne de la nba fait notable il continue devraient pour la popularité du basket avec sa seconde carrière celle de consultant et pitre officiel de l’émission phare de tiên dit un rôle taillé sur mesure qui contribuent à sa popularité auprès des jeunes générations haha ça crée chaque numéro deux sur le podium pas de troisième place mais deux joueurs ex-aequo tout d’abord on trouve le joueur le plus titré de l’histoire d’ali mais si vous le connaissez c’est le fameux bill russell avec 11 titres remportés dont huit d’affilée personne ne peut rivaliser avec lui pivot au qi basket hors du commun il est considéré par bon nombre d’observateurs comme le meilleur défenseur intérieure de l’histoire en leader incontesté de l’équipe de reda orback russell mais sa détente et son abnégation défensive au service d’un collectif taille et chaque année pour le titre d’ailleurs vu la qualité des pivots évoluant à l’époque on pense à l’un d’entre eux en particulier les celtics n’aurait probablement pas gagné autant de titres sans leur tour de contrôle joueur hors norme ces performances statistiques donnent le vertige russell et cinq fois meilleur rebondeur de la ligue avec notamment des moyennes à plus de 20 rebonds par match il est aussi cinq fois mvp de la saison régulière à égalité avec jordan seul karim fait mieux dans ce domaine enfin il est 12 pole star et 11 fois membre des équipes all nba impossible de parler de bill russell sans parler de sa rivalité sportive avec wilt chamberlain le plus grand pivot défensif contre le meilleur pivot scoreur de l’époque lors duels et leur rivalité devienne le symbole de la nba des sixties et cela dépasse même le cadre du sport par exemple lorsque chamberlain signe warriors pour un contrat de 100 mille dollars celui de russell est aussitôt renégocier à hauteur de 100 mille et un dollar vous voulez une dernière anecdote à propos du hall of fame heures lors de son ultime saison en 1968 1969 il devient le seul joueur de l’histoire de la nba à remporter un titre en tant qu’entraîneur joueur est en finale il ne bat pas n’importe quelle équipe au bout de l’effort dans un kane seven dantesque ses celtics viennent à bout des lakers wilt chamberlain jerry west et jean bigorre fidèle à lui-même le pivot des celtics conflit plus de 20 rebonds de moyenne tout en limitant son rival de toujours à 11 petits points par match un chant du cygne digne du joueur le plus victorieux de l’histoire des finales nba numéro deux deuxièmes ex-aequo car on ne pouvait pas et on ne voulait pas les départager tellement ils sont indissociables aux côtés de russell on trouve évidemment son ami wiltshire balaye the stills possède sans conteste les records les plus ahurissants de l’histoire de notre sport évidemment vous connaissez tous assortis mythique à 100 points contre les knicks une performance qui laisse sans voix et que dire de cette moyenne de 48 minutes jouées par match lors de la saison 61 62 un havrais stakhanoviste enfin c’est 50 points de moyenne ou ses 72 % de réussite au tir lors de la saison 72 73 défi véritablement l’entendement des records qui semble irréel et qu’on a beaucoup de mal à imaginer être battus sans changer radicalement les règles du basque lorsqu’on interroge sur le sujet qui fâche à savoir sa supposée infériorité face à bill russell il répond sans détour il n’avait qu’un seul job défendre sur moi moi je devais tout faire scorer prendre des rebonds défendre et j’ai fait de mon mieux et puis leur coaching était tout simplement meilleur et c’est pour cela qu’ils vont gagner les gros matches pionniers de l’ère moderne du basket wilt est en avance physiques et athlétiques sur son époque le colosse écrase ses adversaires grâce à une combinaison de mobilité et de puissance jamais vue auparavant chamberlain force même la nba à changer littéralement les règles la ligue élargit ainsi la raquette à 4 m 88 de façon à limiter son impact offensif et elle interdit également de suivre ses propres lancers francs vers le cercle de façon à neutraliser la stratégie de wilt qui consiste à balancer une brique puis de profiter de sa détente surhumaine pour sauter par dessus les pivot adverse et scorer [Applaudissements] titré sur le tard avec les sixers il se met au service du collectif des lakers 35 ans pour aller chercher une seconde bague de champion c’est d’ailleurs là où le bât blesse pour wilt car en dehors de cette domination des celtics qui fait tâche le cv du big dipper est presque parfait un titre de rookie de l’année en 1960 quatre titres de mvp ces petites deux meilleurs marqueurs ont ce titre de meilleur rebondeur un titre de mvp des finals en 72 et très sélection all-star mouais pas mal non paradoxalement sa plus grande fierté n’est pas d’avoir remporté toutes ses récompenses mais de ne jamais avoir été sorti pour six fautes incroyable dans tous les sens du terme ce bon vieux wilt aa numéro un enfin on arrive aux kings des pivots celui dans la place ne souffre d’aucune contestation le seul l’unique le grand cas et à 12 jabbar dès ses années universitaires à ucla sous la houlette du mythique john wooden le phénomène fait l’objet d’une hype immense à cette époque karine s’appelle encore lloris indoor avec trois titres nba trois titres de meilleur joueur de la march madness et comme premier récipient du trophée naismith de joueurs universitaires de l’année l’intérieur longiline de deux mètres 18 est considéré par nombre d’observateurs comme le meilleur collège players l’histoire avec cette réputation de terreur des raquettes il est sélectionné sans surprise en première position de la draft 69 par milwaukee son impact est immédiat un beau répéter rds dans les puits la franchise remporté 29 matches supplémentaires grâce à l’apport du rookie prodige et accèdent aux finales conférence est l’année suivante en compagnie d’ oscar robertson le sophomore porte les ducks vers le titre nba tout simplement en finale un sweat nette et sans bavure des bâtiments boulette qui ne peuvent rien face aux 27 points et 18 rebonds par match du jeune pivot mvp de la saison régulière et mvp des finals à 23 ans alcine d’or s’impose d’ores et déjà comme un joueur incontournable de la grande-ligne lendemain du sweat face à baltimore il annonce qu’il change de nom pour devenir kareem abdul-jabbar même s’il s’était converti à l’islam lors de son passage à ucla ce changement de nom reste mal perçue par le public résolument blanc du vice comme ça car tout comme mohamed ali karim se bat contre la ségrégation subies par les noirs aux états unis d’ailleurs le pivot a déjà fait preuve d’une conscience politique aiguë en boycottant les jeux olympiques de mexico en 1968 lorsqu’il refuse l’invitation au try out de timur essai c’est sa manière d’alerter les consciences et de lutter pour les droits civiques des afro-américains karim s’illustre également sur les parquets de la grande ligue notamment grâce à son signature moule véritable symbole que sa domination durant près de 20 saisons le sky book en s’élevant poste bas il déploie un bras roulé d’une finesse technique incroyable et profite de sa taille pour scorer sur des défenseurs impuissants un tir de légende inarrêtable et inimitable personnes par la suite n’arrivera à reproduire le skype transféré au laker dans 75 il connaît une seconde partie de carrière exceptionnelle du côté de los angeles associé au génie du jeune magic il remporte cinq titres supplémentaires de champion nba [Applaudissements] d eux est réservé car l’hymne est d’ailleurs l’antithèse de magic et montre rarement ses émotions mais sur le terrain leur association est fantastique dans l’écrin flamboyant du showtime de pat riley karim s’éclate et exprime pleinement son talent offenser le coach gominés donne les clés à magic les chouchous de son pivot et grâce à sa longévité extraordinaire et son skyhook karim inscrit la bagatelle de 38 1387 points pour devenir le meilleur score de l’histoire de la nba au passage il rafle six titres de mvp notre record inégalé à ce jour le big falla est également le recordman de sélections all stars avec dix neuf participations ajoutez-y 15 sélections à l’équipe all nba quatre titres meilleur contreur et deux titres de mvp des finals pas mal non au final kareem abdul-jabbar est un joueur à part dans l’histoire de la ligue que ce soit pour son activisme politique ou grâce à ce sketchbook aussi étrange qu’incroyablement efficace karim est un personnage unique difficile à lire et aux facettes multiples une énigme est une légende est sans aucun doute le plus grand pivot de l’histoire quant aux [Musique] [Applaudissements] ibrahim [Musique]

Leave a comment