Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Qui décide des sanctions internationales OTAN ?

Qui décide des sanctions internationales OTAN ?

Qui est responsable de faire appliquer les sanctions internationales en Europe ? À l’heure actuelle, il existe trois principaux organismes chargés d’imposer des sanctions : les Nations Unies, l’Union européenne et l’OSCE. Quelles sont les sanctions contre la Russie ? En juin 2022, le Conseil a adopté un sixième train de sanctions qui interdit notamment l’achat, l’importation ou le transfert de pétrole brut et de certains produits pétroliers de Russie vers l’UE.10 oct. 2022 Quel pays sanctionne la Russie ? Interdictions d’entrée sur le territoire russe En réaction aux sanctions à son encontre, la Russie bloque depuis avril 2022 l’accès à son territoire à plusieurs personnalités de différents pays considérés comme « inamicaux » tels que les États-Unis, le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande. Qui prononce les sanctions ? L’administration n’est pas obligée de suivre l’avis émis par le conseil de discipline et peut prononcer une sanction plus sévère. Dans tous les cas, sa décision doit être motivée. Elle peut décider, après avis du conseil de discipline, de rendre publics la décision de sanction et ses motifs. Quels sont les types de sanctions internationales ? Par exemple, les sanctions peuvent cibler:

Quelle est la faiblesse de l’ONU ?
Comment s’applique les sanctions internationales ?
Quelle est l’autorité centrale au sein de l’Union européenne ?
Quelle est l’autorité responsable du contrôle de la mise en œuvre des mesures européennes de gel des avoirs ?
Quels sont les pays qui soutiennent la Russie ?
Quel pays sont contre la Russie ?
Quel est le pays le plus sanctionné au monde ?
Quel sanction contre Poutine ?
Qui donne les sanctions ?
Qui donne des sanctions ?
Pourquoi le droit de veto Peut-il bloquer une décision ?
Quel organe de l’ONU a le plus de pouvoir ?
Qui met en œuvre les sanctions internationales en Europe ?
Quelle est l’institution européenne la plus puissante ?
Quelles sont les 3 autorités européennes de surveillance ?
Qui décide du gel des avoirs ?
Pourquoi l’Otan n’attaque pas la Russie ?
Pourquoi l’OTAN veut l’Ukraine ?
Quelle pays soutient Poutine ?
Quelle pays est contre la Russie ?
Quel pays condamné la Russie ?
Quelle sont les pays contre la Russie ?
Qui va payer les dégâts de la guerre en Ukraine ?
Qui prononce la sanction ?
Pourquoi l’ONU n’intervient pas en Ukraine ?
Comment virer la Russie de l’ONU ?
Quelle différence entre l’OTAN et l’ONU ?
Pourquoi la France est l’un des 5 membre permanent de l’ONU ?
Qui est le Chef de l’Europe ?
Qui est à la tête de l’Union européenne ?
Qui est le régulateur européen ?
Pourquoi Poutine a peur de l’OTAN ?
Qui est le plus fort l’OTAN ou la Russie ?
Est-ce que l’OTAN peut battre la Russie ?
Pourquoi la Russie ne veut pas que l’Ukraine rentre dans l’OTAN ?
Quels pays ne condamnent pas la Russie ?
Quels pays soutiennent Poutine ?
Pourquoi l’OTAN n’attaque pas la Russie ?
Quels sont les 4 pays qui soutiennent Poutine ?
Qui a payé la reconstruction de la France ?
Qui a offert la Crimée à l’Ukraine ?
Qui a le pouvoir de sanction ?
Comment sortir la Russie de l’ONU ?
Est-il possible d’exclure la Russie du Conseil de sécurité de l’ONU ?
Pourquoi la Russie n’est pas exclue de l’ONU ?

Quelle est la faiblesse de l’ONU ?

L’ONU n’est pas démocratique avec le droit de veto qui donne des pouvoirs absolus aux cinq membres permanents, ce qui est contradictoire au principe d’égalité des États membres. Le pouvoir limité du S.G. de l’Onu est une des limites de cette organisation.

Comment s’applique les sanctions internationales ?

Les sanctions internationales sont des décisions prises par des États et des organisations comme les États-Unis, l’Union européenne (EU) et l’Organisation des Nations unies (ONU) à l’encontre d’autres États pour des raisons essentiellement politiques, de façon unilatérale ou multilatérale.

Quelle est l’autorité centrale au sein de l’Union européenne ?

Son rôle principal est de définir les orientations politiques de l’UE. Dans la plupart des cas, le Parlement européen, le Conseil de l’Union européenne et la Commission européenne élaborent les politiques et les législations qui s’appliquent dans l’ensemble de l’UE en suivant la procédure législative ordinaire.

Quelle est l’autorité responsable du contrôle de la mise en œuvre des mesures européennes de gel des avoirs ?

Les présentes lignes directrices ont été élaborées conjointement par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) et la Direction générale du Trésor (DGTRÉSOR), autorité nationale compétente en matière de sanctions économiques et financières.23 juin 2021

Quels sont les pays qui soutiennent la Russie ?

Ces pays qui soutiennent encore la Russie de Poutine. Alors que l’invasion de l’Ukraine s’éternise, la Russie de Vladimir Poutine n’a jamais paru si isolée sur la scène mondiale.6 oct. 2022

Quel pays sont contre la Russie ?

Quatre pays ont rejoint la Russie en s’opposant au texte : la Biélorussie, la Corée du Nord, l’Erythrée et la Syrie. L’un des alliés de premier plan de Moscou est la Biélorussie, qui fait également l’objet de sanctions internationales depuis l’invasion de l’Ukraine.5 mars 2022

Quel est le pays le plus sanctionné au monde ?

Le pays le plus sanctionné du monde. Au ban de la communauté internationale depuis plus de 70 ans, la Corée du Nord est isolé du système économique mondial.2 mars 2022

Quel sanction contre Poutine ?

Les Vingt-Sept s’accordent également pour sanctionner le président russe Vladimir Poutine et son ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov en gelant les avoirs qu’ils possèdent au sein de l’Union européenne. Ils suppriment aussi la faculté de voyager sans visa dans l’UE pour les porteurs de passeport russe.

Qui donne les sanctions ?

Les condamnations et peines regroupent les différentes sanctions prononcées par le juge ou par les forces de l’ordre à l’encontre des auteurs d’infractions. Elles sont prévues par la loi et leur sévérité est proportionnelle à la gravité de l’acte puni.

Qui donne des sanctions ?

Sanction (des lois), acte par lequel le chef de l’État donne à la loi force exécutoire, promulgation.

Pourquoi le droit de veto Peut-il bloquer une décision ?

Il suffit qu’un membre permanent émette un vote négatif (droit de veto) pour qu’une décision soit rejetée. L’absence d’un membre permanent ou son abstention lors d’un vote n’est pas un vote négatif et, en conséquence, ne fait pas obstacle à l’adoption d’une résolution.5 sept. 2022

Quel organe de l’ONU a le plus de pouvoir ?

L’Assemblée générale des Nations Unies (AG) est l’organe consultatif le plus important de l’ONU. Les 193 États Membres de l’ONU y sont représentés et tous disposent d’une même voix.

Qui met en œuvre les sanctions internationales en Europe ?

Organes de prise des sanctions internationales Selon la Charte des Nations Unies, notamment en son Chapitre VII et aux articles 39-51, c’est le Conseil de sécurité qui est compétent pour prendre des résolutions pour régler les conflits et infliger des sanctions.

Quelle est l’institution européenne la plus puissante ?

Conseil européen

Quelles sont les 3 autorités européennes de surveillance ?

Les autorités de surveillance micro-prudentielles (les Autorités européennes de surveillance –AES-) couvrent les différentes catégories d’acteurs financiers : l’Autorité bancaire européenne (ABE), l’Autorité européenne des assurances et des pensions professionnelles (AEAPP), et l’Autorité européenne des marchés …

Qui décide du gel des avoirs ?

Les mesures de gel prises en application de l’article L. 562-3-1 sont exécutoires à compter de la publication des éléments d’identification des personnes désignées à un registre national des personnes faisant l’objet d’une mesure de gel établi par décret en Conseil d’Etat.

Pourquoi l’Otan n’attaque pas la Russie ?

Dans les faits : l’OTAN est une alliance défensive, qui a pour mission de protéger ses membres. La politique officielle veut que « l’OTAN ne cherche pas la confrontation et ne représente aucune menace pour la Russie ». Ce n’est pas l’OTAN mais la Russie qui a envahi la Géorgie et l’Ukraine.21 sept. 2022

Pourquoi l’OTAN veut l’Ukraine ?

Pour que la stabilité de la zone euro-atlantique soit assurée, il est indispensable que l’Ukraine soit forte et indépendante. Nouées au début des années 1990, les relations avec ce pays ont évolué jusqu’à constituer l’un des partenariats de l’OTAN les plus substantiels.

Quelle pays soutient Poutine ?

Cuba, Corée du Nord, Syrie… Ces pays qui soutiennent encore la Russie de Poutine.6 oct. 2022

Quelle pays est contre la Russie ?

Quatre pays ont rejoint la Russie en s’opposant au texte : la Biélorussie, la Corée du Nord, l’Erythrée et la Syrie. L’un des alliés de premier plan de Moscou est la Biélorussie, qui fait également l’objet de sanctions internationales depuis l’invasion de l’Ukraine.5 mars 2022

Quel pays condamné la Russie ?

Mercredi 2 mars 2022, l’Assemblée générale des Nations unies a adopté une résolution qui exige de la Russie qu’elle cesse immédiatement ses actions militaires en Ukraine. Sur les 193 membres que compte l’organisation internationale 141 pays ont approuvé cette résolution et trente-cinq se sont abstenus.3 mars 2022

Quelle sont les pays contre la Russie ?

Quatre pays ont rejoint la Russie en s’opposant au texte : la Biélorussie, la Corée du Nord, l’Erythrée et la Syrie. L’un des alliés de premier plan de Moscou est la Biélorussie, qui fait également l’objet de sanctions internationales depuis l’invasion de l’Ukraine.5 mars 2022

Qui va payer les dégâts de la guerre en Ukraine ?

Les réparations par la Russie des dommages causés à l’Ukraine sont un objectif diplomatique des autorités ukrainiennes dans le contexte de la guerre russo-ukrainienne.

Qui prononce la sanction ?

L’employeur est alors en droit de prononcer une sanction disciplinaire à l’encontre du salarié. Cette sanction pouvant aller jusqu’au licenciement. L’employeur doit alors respecter une procédure disciplinaire. Le salarié peut contester la sanction disciplinaire.

Pourquoi l’ONU n’intervient pas en Ukraine ?

L’ONU considère que cette attaque est une violation de l’intégrité du territoire et de la souveraineté de l’Ukraine. Elle est contraire aux principes de la Charte des Nations Unies. Le Secrétaire général de l’ONU nomme le 25 février Amin Awad au poste de Coordonnateur des Nations Unies pour la crise en Ukraine.

Comment virer la Russie de l’ONU ?

Un mécanisme d’exclusion est bien prévu par la Charte des Nations unies, dans son article 6 : “Si un Membre de l’Organisation enfreint de manière persistante les principes énoncés dans la présente Charte, il peut être exclu de l’Organisation par l’Assemblée générale sur recommandation du Conseil de sécurité”.8 avr. 2022

Quelle différence entre l’OTAN et l’ONU ?

Les Nations unies représentent le rêve d’un système de relations entre États fondées sur la notion de sécurité collective. L’OTAN, créée deux années après l’ONU, en raison de la Guerre froide, repose sur la notion plus pragmatique de défense collective.

Pourquoi la France est l’un des 5 membre permanent de l’ONU ?

Ce statut de membre permanent du conseil de sécurité de l’ONU a été attribué à la France en sa qualité de nation victorieuse de la Seconde Guerre mondiale. De même pour les quatres autres membres permanents, que sont les États-Unis, le Royaume-Uni, la Russie ainsi que la Chine.

Qui est le Chef de l’Europe ?

Président du Conseil européen — Charles Michel Dirige les travaux du Conseil européen en vue de définir les priorités et les grandes orientations politiques de l’UE, en coopération avec la Commission. Encourage la cohésion et le consensus au sein du Conseil européen.

Qui est à la tête de l’Union européenne ?

Son ou sa présidente (Ursula von der Leyen depuis 2019) coordonne et dirige ses travaux.7 juil. 2022

Qui est le régulateur européen ?

L’Organe des régulateurs européens des communications électroniques (ORECE) – également connu sous son sigle anglais BEREC (Body of European Regulators for Electronic Communications) – est une instance indépendante européenne basée à Riga (Lettonie) qui rassemble les régulateurs des vingt-sept États membres de l’Union …

Pourquoi Poutine a peur de l’OTAN ?

Vladimir Poutine a présenté l’Eurasianisme et le “putinisme” comme alternative aux idéaux occidentaux adoptés par de nombreux pays de l’OTAN. Le putinisme associe le capitalisme d’État au nationalisme autoritaire.

Qui est le plus fort l’OTAN ou la Russie ?

D’après l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI), la Russie comptait en janvier 2021 6.255 ogives, soit le nombre le plus important au monde. Face à elle, l’OTAN dispose d’un total de 6.065, répartis entre les USA (5.550), la France (290) et le Royaume-Uni (225).15 mai 2022

Est-ce que l’OTAN peut battre la Russie ?

Dans les faits : l’OTAN est une alliance défensive, qui a pour mission de protéger ses États membres. Nos exercices et nos déploiements militaires ne sont pas dirigés contre la Russie – ni contre aucun autre pays.21 sept. 2022

Pourquoi la Russie ne veut pas que l’Ukraine rentre dans l’OTAN ?

L’Ukraine n’est pas membre de l’OTAN. L’Ukraine est un pays partenaire de l’OTAN, ce qui signifie qu’elle coopère étroitement avec l’OTAN mais qu’elle n’est pas couverte par la garantie de sécurité prévue dans le traité fondateur de l’Alliance.

Quels pays ne condamnent pas la Russie ?

Cuba, Corée du Nord, Syrie… Ces pays qui soutiennent encore la Russie de Poutine.6 oct. 2022

Quels pays soutiennent Poutine ?

Outre la Biélorussie, l’autre soutien indéfectible de Vladimir Poutine est sans conteste la Syrie. Et pour cause : Bachar al-Assad lui doit très largement son maintien.8 mars 2022

Pourquoi l’OTAN n’attaque pas la Russie ?

Dans les faits : l’OTAN est une alliance défensive, qui a pour mission de protéger ses membres. La politique officielle veut que « l’OTAN ne cherche pas la confrontation et ne représente aucune menace pour la Russie ». Ce n’est pas l’OTAN mais la Russie qui a envahi la Géorgie et l’Ukraine.21 sept. 2022

Quels sont les 4 pays qui soutiennent Poutine ?

Ces pays qui soutiennent la Russie

Qui a payé la reconstruction de la France ?

Le plan Marshall lancé par les Américains, permet en partie à l’Etat de financer la reconstruction du pays. Les travaux sont confiés à de grands architectes, par Raoul Dautry, ministre de la Reconstruction et de l’Urbanisme.7 mai 2015

Qui a offert la Crimée à l’Ukraine ?

Au début de 1992, l’Ukraine réaffirme sa pleine souveraineté sur la Crimée. Pour les populations d’origine russe ou russophones, ou même russophiles, la Crimée, simple cadeau de Khrouchtchev à l’Ukraine soviétique, ne saurait devenir un simple oblast de l’Ukraine.

Qui a le pouvoir de sanction ?

Définition de pouvoir disciplinaire Le pouvoir disciplinaire est une prérogative de l’employeur lui permettant d’établir des règles que les salariés de l’entreprise devront respecter, sous peine de sanctions. Cependant, l’exercice de cette prérogative est encadré et les juges contrôlent la régularité de la sanction.

Comment sortir la Russie de l’ONU ?

L’Assemblée générale des Nations Unies a adopté jeudi une résolution par laquelle elle suspend la Russie du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies en raison de la guerre que ce pays mène en Ukraine. La résolution a été adoptée par 93 votes pour, 24 votes contre et 58 abstentions.7 avr. 2022

Est-il possible d’exclure la Russie du Conseil de sécurité de l’ONU ?

Pas d’exclusion, ni de suspension le vote russe. Comme le prévoit l’article 6 de la Charte de l’ONU, ce vote doit se faire “sur recommandation du Conseil de sécurité”.8 avr. 2022

Pourquoi la Russie n’est pas exclue de l’ONU ?

Principal obstacle : depuis 1946 et la victoire de la Seconde Guerre mondiale, la Russie fait partie des cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU (avec la Chine, les États-Unis, la France et le Royaume-Uni). De ce fait, elle bénéficie, comme les autres puissances, d’un droit de véto.9 avr. 2022


c’est donc l’événement ce soir sur BFM TV nous sommes en direct avec le secrétaire général déléguer de lottant bonsoir merci à gewana vous êtes en direct de Bruxelles où vient de se tenir pendant deux jours une réunion au sommet avec les ministres de la défense de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord je le rappelle et donc le temps a décidé de fournir des défenses aériennes à Kiev expliquez-nous cette décision on a eu hier soir le ministre de la défense de l’Ukraine monsieur aulexie resnikov on a eu un dîner de travail entretien avec le secrétaire général très approfondie je dois clarifier une chose l’OTAN comme organisation nous envoyons pas à l’Ukraine de l’aide militaire de tibétal les alliés et les partenaires dans un processus séparé de notre organisation ils envoient l’aide militaire et bien sûr que les ministres de la Défense y compris Sébastien Lecornu et les autres ministres la défense alliés y compris nos amis suédois et finlandais déjà invité à joindre l’alliance on discutait d’une manière très large aussi dans le groupe de coordination pour l’Ukraine quels sont les besoins que l’Ukraine a besoin d’une manière impérative aujourd’hui et bien sûr que les systèmes de défense aériennes sont très importantes nous avons apprécié le fait que la France a envoyé l’Allemagne a envoyé hier même le premier système très très moderne irisé qui va être complétée par des autres et aujourd’hui ce matin même j’ai représenté l’alliance dans une cérémonie dont la ministre allemand de la Défense madame Lambrecht avec 15 autres pays ont décidé de partager un programme de défense aérienne au niveau de l’Europe parti de l’OTAN donc nous faisons de de l’assistance pour l’Ukraine pour les choses qu’ils ont besoin mais en même temps nous encourageons et nous investissons davantage dans la sécurité de l’Europe et dans la sécurité de l’OTAN j’ai bien compris que vous nous disiez que c’était finalement une quinzaine de d’alliés qui étaient mobilisés est-ce qu’on peut parler d’un nouveau pas franchi car les Ukrainiens demandaient depuis longtemps ce bouclier aérien et est-ce que la question par ailleurs d’une no fly zone a été débattue on va peut-être expliquer en quelques mots ce qu’on appelle une nofizen qui disent que c’est bien c’est une mesure qui interdirait l’espace aérien aux Russes c’est ce que demande les Ukrainiens de depuis le début pour empêcher les raids des avions russes les Occidentaux et les Américains n’ont jamais accepté d’aller jusque là parce que effectivement si vous interdisez l’espace aérien avec ces nofly zone interdiction de voler bien si un avion russe la violent il faudra l’abattre ou en tout cas lui dire que ce n’est pas possible ce qui entraînerait les pays occidentaux les pays de l’OTAN dans la guerre directe alors que nous ne sommes pas belligérants en Ukraine Monsieur le Secrétaire général délégué cette décision est-elle prise ou en tout cas au minimum en discutez-vous au sein de l’organisation non Ulysse a raison on n’a pas discuté ça c’est aussi le devoir de l’Alliance en même temps d’aider les Ukrainiens au maximum mais en même temps de veiller ainsi qu’on n’a pas une escalade supplémentaire nous avons pas besoin d’une guerre entre la Russie et l’autre ça serait quelque chose de beaucoup plus complexe c’est déjà complexe à l’Ukraine mais nous nous sommes très attentifs d’avoir ces lignes qui est mobile on a vu depuis la le début de la guerre il y a déjà 9 mois je crois que les Alliés ont avancé parce que la guerre avance et les besoins des Ukrainiens avancent mais il y a une limite et c’est de limite d’escalation nous la nous la regardons avec beaucoup d’attention et c’est notre devoir comme dirigeant de l’alliance de veiller qu’on que nous avons deux lettres substantielles et continue pour l’Ukraine mais en même temps éviter l’escalade avec avec la Russie d’une manière directe nous sommes pas des cobelligérants dans cette guerre nous sommes des amis et des partenaires du l’Ukraine dans la dans la bataille pour leur souveraineté et leur indépendance qui est quelque chose que aussi la charge des Nations Unies confirme et confirme une frappe nucléaire tactique en tout cas d’une frappe nucléaire par la Russie en Ukraine a été étudiée au cours de la réunion des ministre de la Défense et surtout si elle avait lieu même si évidemment tout le monde espère ce ne sera pas le cas et ce n’est pas le scénario imminent semble-t-il mais quelle serait la riposte de l’OTAN on sait que les Américains ont envoyé des signaux très clairs mais au niveau de l’OTAN est-ce que ça a été discuté pendant cette réunion à Bruxelles et quel serait la riposte de l’OTAN il a eu une conférence de presse il y a quelques minutes il a clarifié la position les déclarations de Monsieur Poutine et de son entourage sont irresponsable et c’est bien clair que s’il utiliserait une arme nucléaire tactique ça serait un changement fondamental de la nature de cette guerre ça donnerait une réponse et des conséquences graves pour la Russie et je veux revenir sur sur la discussion ici chez nous mais en même temps on a vu le vote à l’Assemblée générale de l’ONU et c’est une isolation le vote sur les référendums truqués et illégitime que le Kremlin organisé d’une manière fictive et illégale dans le sud l’est de l’Ukraine on a vu déjà que je crois 143 pays en condamné cette annexion illégale imaginez vous une seconde au-delà de la réponse très très robuste et très unifié de la part de nous de l’Occident démocratique quel serait le niveau d’isolement de la Russie en plein international avec des pays qui ont besoin pour avoir un peu de d’oxygène économique parce que les sanctions sont centrées très dur de notre part donc je crois que le calcul de Monsieur Poutine devrait avoir ses dimensions également nous avons eu ce matin d’une manière traditionnelle un groupe de planification nucléaires qui existent ici chez nous la France ne participe pas comme comme une décision souveraine que nous la respectons on n’a pas discuté des scénarios et bien sûr que nous voyons du point de vue renseignement une possibilité très lointaine que la Russie pourrait vraiment utiliser une arme nucléaire tactique mais la rhétorique est vraiment irresponsable et les conséquences seraient sévères bon on a bien compris que vous en aviez discuté vous venez nous dire très clairement mais la riposte de l’OTAN serait nucléaire ou conventionnelle donc les conséquences seraient sévères bien sûr que nous sommes une alliance nucléaire la dissuasion nucléaire c’est notre c’est notre principal objectif donc nous sommes des gens responsables nous nous avons pas l’intention de communiquer d’une manière publique ou stratégique les plans que nous avons mais en même temps je dois reconfirmer le fait que la semaine prochaine on va avoir notre exercice annuel déjà annoncé d’une manière très transparente cette phase nous c’est l’autorisation annuel du point de vue nucléaire ça sera seulement un exercice et bien sûr que nous regardons de très l’exercice que les Russes vont faire le grand 22 et là c’est très intéressant de voir quel quel message et quel communication stratégique les Russes vont aboyer mais nous restons ici nous nous sommes nous sommes toujours en quête de la paix et de la sécurité nous avons nous avons pas besoin et nous avons pas l’intérêt d’escalader une guerre déjà compliquée à l’Ukraine dans une guerre entre l’OTAN et la Russie ça c’est vraiment notre boulot ici à l’OTAN en tout cas on a compris qu’un plan de riposte existe mais vous ne pouvez pas nous en parler ce qui peut paraître logique je voudrais revenir sur ces exercices que vous venez de nous annoncer en quoi consiste-t-il pour vous savez qu’il y a un nombre de pays alliés qui qui ont une forme de de collaboration sur la dimension nucléaire de l’Alliance nous sommes et nous resterons une alliance nucléaire ainsi que les armes nucléaires existeraient sur cette planète et il y a un exercice avec avec nos alliés américains britanniques qui sont les deux pays qu’ils ont des harmonies nucléaires la France fait partie de l’OTAN mais il faut pas partir de ce groupe de planification nucléaire c’est l’indépendance stratégique que la France a choisi depuis de décennies nous respectons ça donc il y a un exercice seulement de vérifier et de planifier l’actualité et la qualité et bien sûr la perfectionnement du point de vue dissuasion nucléaire de la part de l’Alliance rien de plus euh nous avons ça chaque année nous la lançons depuis c’était avant la guerre que nous avons programmé ça nous faisons ça d’une manière transparente nous informons l’opinion publique à lié internationale y compris les Russes de ce que nous allons faire c’est un exercice et on n’aura pas des des choses qui sont directes et nous regardons avec beaucoup d’attention ce que le grand les Russes vont faire d’ici quelques semaines monsieur giwana la Turquie est membre de l’OTAN son ministre j’imagine de la défense était avec vous autour de la table et aujourd’hui le président turc rencontrait le chef du Kremlin Vladimir Poutine est-ce que vous croyez que la Turquie peut effectivement jouer un rôle de médiateur et est-ce que vous pensez que le temps de la négociation est possible ou bien compte tenu de l’impasse militaire ça paraît totalement irréaliste et ce que vous pensez que il peut y avoir une négociation permettant peut-être même simplement à cesser le feu ou pas du tout du point de vue politique je vois pas au moins aujourd’hui et je regardais le l’interview hier du président de la République en disant que un moment devrait venir ou les conditions pour les tiques seraient réunies afin d’avoir une négociation entre les deux parties et c’est toujours craignant de décider le moment et les conditions c’est pas nous c’est leur pays c’est l’heure héroïsme donc nous sommes avec eux de créer les conditions qui puissent arriver là tu prends le vide de la Turquie ils sont ils sont très persévérant parce qu’ils ont été très utiles pour arriver à l’exportation des céréales de l’Ukraine avec les Russes avec l’ONU c’était bien ils étaient très très utiles dans les échanges de prisonniers de deux côtés c’était aussi la Turquie qui a aidé le fait qu’ils insistent et continuent de obtenir la cause de la diplomatie ça c’est une chose qui est positive mais nous voyons pas les conditions si vous avez vu les décisions du Conseil de sécurité nationale de l’Ukraine il y a il y a quelques jours après les référendum qui ont été organisés d’une manière illégale dans le Sud et dans l’Est ils ont décidé de pas négocier avec la Russie en tant que président Poutine serait au pouvoir dans les Ukrainiens même ont des conditions qui sont qui sont très très claires et très nettes de l’autre côté Poutine et le Kremlin il continue d’avoir l’objectif stratégique de de sinon occupé tout l’Ukraine de de faire que l’Ukraine gravite à nouveau dans leur sphère d’enfiance donc les positions sont tellement éloignées que nous voyons pas ici des conditions au moins immédiat ou dans le moyen terme on pourrait voir des conditions mais aujourd’hui les conditions politiques ne sont pas là un tout dernier mot s’il vous plaît avant de nous séparer le président Macron avait diagnostiqué la mort cérébrale de l’OTAN vous vous portez mieux nous sommes en pleine forme président Macron a été un dirigeant de l’OTAN à Madrid dans notre sommet de l’année de l’année passée d’une il était constructif la France joue un rôle important avec nous bon c’est la politique on a déclaration mais mais du point de vue effectif et du point de vue de l’unité de l’Alliance mais notre pays demain je l’espère 32 avec la Finlande et la Suède 2024 nous aurons trois quarts d’un siècle de l’histoire de la la la l’alliance la plus la plus redoutable de l’histoire de l’humanité et maintenant l’alliance est plus importante que jamais je crois que tous les alliés comprennent le fait qu’on a besoin d’une Europe forte mais aussi dans un lien transatlantique qui reste toujours fort et c’est l’intérêt de tout le monde de milliards des femmes et hommes qui vit dans les pays de l’OTAN et pas longtemps c’est nous sommes en pleine forme je me rappelle dans mes ma jeunesse étudiante à Paris en voyant de la pub et nous sommes nous sommes en pleine forme merci beaucoup merci à Johannes ce soir en direct sur BFM TV

Leave a comment