Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Quel est l’intérêt d’acheter des obligations ?

Quel est l’intérêt d’acheter des obligations ?

Quelles obligations acheter ? On peut acheter des obligations émises par un État (dites « souveraines » par traduction littérale du terme anglais « sovereign risk ») ou une entité publique de type région, Banque Européenne d’Investissement, etc. Pour les obligations d’État, on parle en France d’OAT (Obligations assimilable du Trésor).23 juil. 2021 Qui est plus risque action ou obligation ? Avantages d’une obligation En effet, à une certaine échéance connue à l’avance, l’emprunteur s’engage à vous rembourser une somme fixe. A moins d’une défaillance (une faillite), vous êtes assuré de revoir votre argent. Les obligations sont donc généralement moins risquées que les actions. Quel est le prix d’une obligation ? Les prix des obligations sont indiqués en pourcentage de la valeur nominale de l’obligation excluant les intérêts accrus; par exemple si une obligation nominale à coupons fixe se transige à 101,59, alors le prix de l’obligation est 101,59% ou 1,01059 fois la valeur de cette obligation à maturité.30 mai 2001 Quel est le rendement d’une obligation ? Le taux de rendement indique combien vous rapporte une obligation. Sa version la plus simple est calculée à l’aide de la formule suivante : rendement = montant des versements d’intérêts/cours. Quelles sont les obligations les plus rentables ? “Les obligations haut rendement sont plus rentables et moins risquées que les actions” Moins volatiles que la Bourse, plus performantes que les dettes souveraines, les obligations “haut rendement” ont le vent en poupe.29 juin 2012

Quand vendre des obligations ?
Est-il possible de perdre la totalité de son capital en investissant sur des obligations ?
Quelles sont les meilleures obligations ?
Où placer 30.000 euros en 2022 ?
Où placer 15000 euros en 2022 ?
Quels sont les risques que l’on supporte lorsqu’on souscrit une obligation ?
Comment gagner de l’argent avec des obligations ?
Comment protéger son argent en cas de guerre ?
Comment devenir riche avec 50.000 euros ?
Pourquoi il ne faut pas épargner plus de 3000 euros sur son Livret A ?
Où placer son argent quand tous les livrets sont pleins ?
Pourquoi il faut retirer son argent de la banque ?
Quelles sont les banques françaises les plus fragiles ?
Où mettre son argent en cas de guerre ?
Quel placement à 60 ans ?
Où placer 50.000 euros en 2022 ?
Pourquoi il ne faut pas épargner plus de 3000 euros sur son livret A ?
Pourquoi le livret A fait perdre de l’argent ?
Quelles sont les banques à éviter ?
Où placer son argent en 2022 sans risque ?
Pourquoi ne pas laisser trop d’argent sur son compte courant ?
Quel montant pour bien vivre à la retraite ?
Où placer 100.000 euros en 2022 ?
Pourquoi il ne faut pas épargner ?
Pourquoi ne pas laisser trop d’argent sur un compte courant ?
Comment protéger son argent en cas de crise ?
Quel est le minimum retraite pour une personne qui n’a jamais travaillé ?
Quelle retraite pour les femmes qui n’ont jamais travaillé ?
Comment doubler une somme d’argent ?
Quelles sont les banques en danger ?

Quand vendre des obligations ?

Il existe plusieurs critères à prendre en compte pour savoir si c’est le bon moment de vendre : Le taux d’intérêt : si le taux d’intérêt de l’obligation est plus élevé alors la vente de l’obligation pourra permettre de recevoir un bénéfice par rapport à son prix d’achat.

Est-il possible de perdre la totalité de son capital en investissant sur des obligations ?

Le remboursement de l’obligation dépend de la capacité de l’émetteur à faire face à ses engagements. Le risque de défaut est le risque lié à la solvabilité de l’entité qui a émis les titres. Dans le cas d’une défaillance de l’émetteur, vous pouvez perdre une partie voire la totalité du capital investi.

Quelles sont les meilleures obligations ?

les obligations notées entre AAA (la meilleure note) et BBB- sont appelées Investment Grade (IG). Elles sont considérées comme étant de bonne qualité.

Où placer 30.000 euros en 2022 ?

Outre les livrets bancaires et les assurances vie fonds euros, vous pouvez investir vos 30 000 euros notamment dans : une assurance vie en unité de compte. un contrat de capitalisation (très proche de l’assurance vie) un PEA (plan épargne action) et/ou le PEA PME pour détenir des actions d’entreprises européennes.

Où placer 15000 euros en 2022 ?

Pour bien placer votre argent en 2022, vous pourriez investir (selon votre profil) dans les fonds structurés, le crowdfunding immobilier, les cryptomonnaies, le private equity et les investissements « green » ou ISR.

Quels sont les risques que l’on supporte lorsqu’on souscrit une obligation ?

Les obligations présentent également un risque de réinvestissement : si l’investisseur connaît le montant du coupon qu’il va toucher, il ignore à quel taux il va pouvoir réinvestir ces coupons, les taux d’intérêt ayant pu évoluer entre l’achat de l’obligation et le paiement du coupon.

Comment gagner de l’argent avec des obligations ?

Les investisseurs peuvent gagner de l’argent avec les obligations de deux manières. L’investisseur individuel achète directement des obligations, dans le but de les conserver jusqu’à leur échéance afin de profiter des intérêts qu’elles rapportent.28 juin 2021

Comment protéger son argent en cas de guerre ?

Il existe en effet plusieurs moyens de protéger son argent comme : acheter de l’or sous forme de pièces ou de lingot. Il aussi possible de diversifier ses placements en achetant et louant des appartements quand on a assez d’argent ou en profitant de ce que l’on appelle l’effet de levier.26 sept. 2022

Comment devenir riche avec 50.000 euros ?

Si vous souhaitez faire fructifier vos 50 000 euros alors le mieux et de les investir.

Pourquoi il ne faut pas épargner plus de 3000 euros sur son Livret A ?

Le plafond du Livret A s’élève à 22 950 euros, placer plus de 3 000 euros vous fait en réalité perdre de l’argent. La crise sanitaire n’a fait que renforcer cette propension à épargner sans investir.

Où placer son argent quand tous les livrets sont pleins ?

Fonds euros de l’assurance-vie, une bonne alternative sans risque aux Livrets. Dans la catégorie des placements non risqués, le fonds euros de l’assurance vie est, de loin, le plus avantageux. Aussi rentable que vos livrets mais sans plafond, sa rentabilité annuelle se situe entre 1 et 2 %.19 oct. 2022

Pourquoi il faut retirer son argent de la banque ?

Pour protéger son argent en cas de crise financière, il est important de placer son argent de façon à sécuriser un maximum son épargne quand on en a. Le meilleur moyen de se protéger est de ne pas laisser tout son argent sur son compte courant ou sur des comptes épargnes.26 sept. 2022

Quelles sont les banques françaises les plus fragiles ?

Les banques les plus fragiles

Où mettre son argent en cas de guerre ?

acheter de l’or sous forme de pièces ou de lingot. Il aussi possible de diversifier ses placements en achetant et louant des appartements quand on a assez d’argent ou en profitant de ce que l’on appelle l’effet de levier. Il est aussi possible d’acheter un terrain pour investir dans la terre.26 sept. 2022

Quel placement à 60 ans ?

Placements 40-60 ans : assurance-vie, tontine et PEA, la combinaison gagnante ! Ces trois placements tiennent la corde parmi les solutions de capitalisation susceptibles de générer, plusieurs années, durant un complément de revenu peu fiscalisé.29 sept. 2022

Où placer 50.000 euros en 2022 ?

Placer son argent : 8 placements pour investir en 2022

Pourquoi il ne faut pas épargner plus de 3000 euros sur son livret A ?

Le plafond du Livret A s’élève à 22 950 euros, placer plus de 3 000 euros vous fait en réalité perdre de l’argent. La crise sanitaire n’a fait que renforcer cette propension à épargner sans investir.

Pourquoi le livret A fait perdre de l’argent ?

Autrement dit, même avec un taux de rendement à 2%, le livret A fait perdre environ 4% de pouvoir d’achat virtuel à son possesseur. Si vous avez 1000 euros sur votre livret, vous possèderez 1020 euros au bout d’un an. Mais avec l’inflation vos 1020 euros auront moins de valeur que vos 1000 euros initiaux.15 juil. 2022

Quelles sont les banques à éviter ?

Les banques françaises les plus fragiles

Où placer son argent en 2022 sans risque ?

Où investir en 2022 ?

Pourquoi ne pas laisser trop d’argent sur son compte courant ?

Si vous laissez trop d’argent sur votre compte courant vous aurez indéniablement un manque à gagner. En effet votre argent ne vous rapportera pas d’intérêt. Si en revanche vous placez votre argent sur un compte épargne, vous toucherez des intérêts.4 oct. 2022

Quel montant pour bien vivre à la retraite ?

D’après l’étude, il faudrait alors 1 768 euros par mois à un couple retraité, propriétaire de son logement, pour vivre décemment. Pour une personne seule, propriétaire de son logement, c’est 1 150 euros qu’il faudrait par mois. Les plus grosses dépenses sont l’alimentation, le transport et la santé.18 juil. 2022

Où placer 100.000 euros en 2022 ?

Pour investir 100 000 euros en 2022, l’assurance-vie est le placement le plus recherché. L’assurance vie individuelle offre l’avantage de récupérer intégralement le capital que vous avez investi, c’est le principe du fonds en euros.

Pourquoi il ne faut pas épargner ?

Il est une erreur d’accumuler de la monnaie sans objectif. Stocker de l’argent sous forme d’épargne, c’est être passif ; C’est une situation d’attente qui ne peut être créatrice de richesse. L’épargne ne peut pas être source d’enrichissement. Il n’est pas possible d’espérer valoriser son patrimoine avec de l’épargne.18 nov. 2020

Pourquoi ne pas laisser trop d’argent sur un compte courant ?

Les sommes laissées sur les comptes courant ont l’avantage d’être disponibles immédiatement, mais, avec une inflation qui devrait dépasser les 5 % d’ici la fin de l’année, si le support de placement rémunère moins que l’inflation alors l’appauvrissement est inévitable.4 oct. 2022

Comment protéger son argent en cas de crise ?

Vous devez diversifier le plus possible les endroits où vous souhaitez le placer.

Quel est le minimum retraite pour une personne qui n’a jamais travaillé ?

Le montant de l’Aspa qui vous sera accordé est égal à la différence entre ces 16 826,64 € et vos ressources. Le montant maximum par mois est de 1 402,22 €.30 août 2022

Quelle retraite pour les femmes qui n’ont jamais travaillé ?

Il existe 3 façons de cotiser pour sa retraite sans jamais avoir travaillé : Demander à être rattaché(e) à l’assurance vieillesse des parents au foyer, si vous êtes femme au foyer par exemple ; Vous inscrire au chômage pour valider jusqu’à 6 trimestres retraite ; Cotiser volontairement à l’assurance retraite.19 avr. 2022

Comment doubler une somme d’argent ?

Comment doubler son argent: retenez ceci -Il est préférable d’investir en actions lentement, mais progressivement. -Achetez par exemple chaque trimestre pour 1.000 actions en euros. Si les actions A sont cotées à 10 euros, vous pourrez en acheter 100. Si la part tombe à 5 euros, vous pouvez acheter deux fois plus.

Quelles sont les banques en danger ?

Parmi les banques qui ont fait l’objet de plus de plaintes de la part des clients, nous pouvons citer : La caisse d’épargne qui comptabilise 16,2 % des plaintes. Le Crédit agricole qui comptabilise 13,8 % des plaintes. Le BNB Paribas qui comptabilise 11 % des plaintes.


Au sein de votre portefeuille, il est probableque vous ne déteniez aucune obligation. Vous êtes peut-être à 100% en actions,ou bien actions et crypto-monnaies, mais obligations, non. Pourtant, les obligations sont une classed’actifs très importante. Le marché des obligations est même deuxfois plus gros que le marché des actions. La majorité des fonds professionnels en contiennent,les portefeuilles classiques en contiennent, comme le fameux 60/40 avec 60% d’actionset 40% d’obligations, le fameux All Weather de Ray Dalio avec 55% d’obligations en bleuou le Permanent portfolio de Harry Browne avec 50% d’obligations. Si vous n’êtes pas familier avec les obligations,je vous renvoie à la vidéo pour avoir les bases en bourse et bien débuter. Alors d’abord, pourquoi détenir des obligations? On peut se poser la question parce qu’eneffet, investir sur des obligations ne fait pas rêver. On est loin des performances folles qu’apu connaître le bitcoin par exemple, qui lui a évidemment attiré beaucoup de monde. Le rendement des obligations est faible etpas très attirant. On connaît même des obligations avec destaux négatifs. Imaginez bien que pour certaines obligations,vous prêtez 100€ tout en sachant qu’on ne vous rendra que 99€. Les obligations n’ont jamais été la partie“cool” du portefeuille mais elles ont toujours eu un rôle très important à jouer. En fait, les actions et les obligations secomportent différemment en fonction du régime économique : est-ce qu’on est en périodede croissance économique ou pas, en période d’inflation ou pas ? Car détenir un portefeuilletrès riche en actions revient à faire pour votre argent un énorme pari sur les actionset, à un niveau plus fondamental, un pari sur une croissance économique supérieureaux attentes des investisseurs. Mais lors de crises, lors de récessions,les actions peuvent faire chuter votre portefeuille de manière très importante. Détenir des obligations peut être trèspertinent pour atténuer les chutes, gagner des intérêts récurrents et diminuer lerisque de votre portefeuille. Les obligations offrent une diversificationet vous connaissez tous le dicton : “ne mettez pas tous vos oeufs dans le même panier”. Ici, c’est vraiment un panier différent,une classe d’actif différente, qui est parfois complètement décorrélée du marchéactions, et parfois même négativement corrélée. En avril 2020 par exemple, alors que le S&P500chutait de 20-25% depuis le début de l’année, les obligations d’état américain long-termeaffichaient une performance de +20%. Fin 2008, crise des subprimes, le S&P500 achuté de 50%. Les obligations US à long-terme font pendantce temps un pic. Sur cet autre graphique, on voit l’actifen bleu qui est très volatile, et l’actif en rouge qui est lui aussi très volatile. Mais comme ils sont négativement corrélés,lorsque le bleu baisse, le rouge augmente. Ils sont en fait en opposition de phase, desorte qu’en mélangeant ces deux actifs dans notre portefeuille, on obtient un portefeuillebeaucoup mieux équilibré, donc ici la courbe verte, et tout aussi performant, et beaucoupmoins volatile. Et on préfère évidemment avoir le portefeuillevert, plutôt que le portefeuille bleu ou rouge. Parce que si vous avez étudié la gestionde portefeuille, la variable à optimiser n’est pas le rendement, mais toujours leratio rendement sur risque. Alors c’est peut-être un peu vieux jeuà l’ère des crypto-monnaies où beaucoup ne regardent plus que les performances, pourtantvous ne pourrez pas bâtir un portefeuille solide sur le long-terme sans comprendre cecouple rendement/risque. On peut donc chercher cette corrélation négative,pour que pendant qu’une partie du portefeuille chute de 20%, l’autre augmente de 20%. De cette manière, un portefeuille équilibréà 50% actions 50% obligations n’aurait presque pas senti la chute de mars 2020, etaurait été beaucoup moins volatile. Attention toutefois, toutes les obligationsne réagissent pas de la même manière. Les obligations d’entreprise par exemplesont beaucoup plus corrélées au marché des actions. Mais les obligations restent moins volatilesque les actions. Évidemment, au cours de votre investissement,votre portefeuille d’obligations peut très bien voir sa valeur varier et chuter. Mais, si vous achetez des obligations, enplus de toucher des intérêts réguliers, vous récupérez votre investissement initialà l’échéance. Les obligations sont d’ailleurs souventappelées en anglais “fixed income”, en français “revenu fixe”. Réduction du risque, diversification, toutça en fait déjà un actif très intéressant, surtout lorsque vous serez proches de votreretraite ou lorsque vous souhaiterez profiter de vos gains en bourse. Car dans ce cas de figure, vous ne souhaitezsurtout pas voir votre portefeuille et donc votre argent faire le yoyo avec les marchésfinanciers. Vous ne voulez surtout pas voir votre portefeuillefaire -50% au moment où vous voulez enfin profiter de vos gains en bourse. Je vous rappelle au passage que toutes leschutes n’ont pas connu les mêmes rebonds spectaculaires qu’en 2020. La crise de 2008 a nécessité d’attendre3 ans pour retrouver son investissement, et la crise de 2000, 7 années. Donc vous pouvez attendre longtemps avantde retrouver votre investissement s’il n’est pas équilibré. Les obligations peuvent être un parachutede sécurité. Cependant, il y a plusieurs paramètres àprendre en compte avant d’investir dans des obligations. Le premier est les taux. Oui, actuellement les taux des obligationssont historiquement très bas. Depuis les années 80, les taux chutent. De sorte qu’aujourd’hui, investir dansdes obligations ne rapporte plus grand chose. Je vous expliquerai comment on peut essayerde pallier ça. Le deuxième est l’inflation. L’inflation américaine a augmenté plusque prévu comme on le voit sur ce graphique avec en bleu l’inflation qui a atteint 5%en mai 2021, et en rouge l’inflation qui était attendue par les marchés. À mesure que les gouvernements continuentde lancer des plans de relance toujours plus importants pour leurs économies, l’inflationpourrait continuer sa lancée. L’inflation serait une mauvaise nouvelle pourles obligations puisqu’elle dévalue votre investissement qu’on vous rendra à l’échéance,et les intérêts que vous gagnez sur votre investissement. L’inflation pourrait également entraînerune hausse des taux d’intérêt. Cela serait bon pour les rendements des nouvellesobligations, mais cela entraînerait également une baisse de la demande des anciennes obligations,donc une baisse des prix des obligations déjà existantes. Cependant, il n’est pas possible de prédirele futur. Nous ne savons pas quelle sera l’inflationet l’évolution des taux par les banques centrales. Personne ne peut le savoir. Nous ne savons pas non plus si une correctiondu marché actions est attendue, ce qui pourrait profiter aux obligations. D’ailleurs, si vous pensez que les marchéssont surévalués, trop chers pour investir actuellement, je vous invite à visionnercette vidéo qui répond à cette question. Donc tous ces éléments qu’on a énoncéspeuvent très bien être une bonne comme une mauvaise nouvelle pour les obligations. Et c’est parce que nous sommes incertains,parce que nous n’avons pas de boule de cristal, que détenir des obligations dans une optiquede diversification large peut être intéressant, pour profiter de son pouvoir de diversificationafin d’amortir le choc en cas de chute du marché action. Et puis les obligations, il en existe de toutessortes qui peuvent être intéressantes en fonction du contexte économique : on parlesouvent des obligations d’États des pays européens, et des États-Unis. Pour chercher des taux de rendement supérieurs,on pourrait se tourner vers des obligations de pays émergents ou des obligations d’entreprise,plus risquées. On peut aussi jouer sur les maturités : desobligations long-terme étant plus risquées que les obligations court-terme, elles offrentdes taux supérieurs. Et puis il y a aussi des obligations indexéessur l’inflation où le taux varie en fonction de l’inflation, qui pourrait peut êtreêtre intéressante si vous pensez que l’inflation va augmenter. En France, pour investir sur les obligations,on peut aussi opter pour le fonds euros de l’assurance-vie dont je parle souvent surcette chaîne, et dont j’utilise beaucoup à titre personnel. Ça permet quand même d’obtenir des rendementssupérieurs à l’inflation tout en ayant un capital disponible et garanti, donc complètementdécorrélé du marché des actions. Pour les bons fonds euros, ils se sont d’ailleursconstitué des réserves pour faire face aux baisses de rendement des obligations et mêmeen 2020 ont proposé des taux nets de frais à 1,7, voire 2 %. On pourrait aussi mélanger tous les typesd’obligation, pour aller chercher une diversification encore plus importante. Par exemple, le portefeuille de David Swensen,qui était le directeur des investissements de Yale et une personne que j’admirais beaucoup,qui préconisait un portefeuille bien diversifié mélangeant notamment actions, obligations,obligations indexées, a perdu seulement 4% pendant la crise des années 2000 pendantque le S&P500 faisait -40%. Le portefeuille All Weather de Ray Dalio alui fait en 2008 +0.6% pendant que le S&P500 faisait -37% de pertes. C’est là la puissance de la répartitiondes actifs. Toutefois, est-ce qu’un portefeuille avecdes obligations, ou le portefeuille 60/40, est toujours d’actualité avec cet environnementde taux bas ? Quel pourcentage de vos actifs êtes vous prêt à risquer dans des actions? Quel pourcentage êtes vous prêt à mettre dans des obligations ? N’hésitez pas àpartager vos avis en commentaire et gardez en tête que l’investissement reste un art,un art où les règles ne sont pas fixées, et où personne ne peut être sûr d’avoirla solution exacte. En tout cas, les obligations ne sont pas facilesà appréhender, et il existe beaucoup moins de ressources sur le sujet que sur les actions. Il convient aussi de déterminer combien enposséder, pourquoi, comment. Et d’utiliser aussi son pouvoir diversificateurau bon moment. C’est pour cela que j’en parle spécifiquementdans le programme La Bourse Démocratisée. Une chose est sûre, c’est que pour investirsur des obligations lorsque vous êtes un particulier, il n’y a rien de mieux quele fonds euros ou alors xdes ETF pour une gestion à moindre coût qui vous offriradiversification en obligations, liquidité importante et un accès très facile. Pour cela, vous pouvez trouver un ETF de chezLyxor sur PEA investissant dans les obligations d’États européens, oui c’est possible. Il est diversifié en maturité. Il a par contre des frais de 0,4% et un faibleencours de 8 millions d’euros. Il affiche une performance faible mais positive: de 7,6% depuis sa création en janvier 2019. Sinon, vous retrouverez plein d’ETF obligatairessur compte-titres et sur assurance-vie. On peut citer notamment le Lyxor Euro GovernmentBond à 0,14% de frais, un encours important de 846 millions d’euros, capitalisant lesintérêts, qui a une performance de 4% par an depuis 10 ans. Le lyxor US Treasury 10+Year pour investirsur les bonds du Trésor américain avec des maturités d’au moins 10 ans, avec un encoursde 296 millions d’euros, 0,07% de frais, distribuant les intérêts, et avec une performanceannualisée de 8,5% sur 10 ans. On peut aussi citer le fameux TLT de iSharespour les obligations américaines long-terme, avec 15 milliards d’encours et 0,15% defrais. Une performance annualisée de 6,66% sur 10ans. Il existe un équivalent si vous ne le trouvezpas chez votre broker : IDTL, qui lui est coté plus sur les marchés européens, doncsurement vous allez plus trouver celui-ci. Pour les obligations indexées sur l’inflation,on peut citer le Lyxor Core Euro Government Inflation Linked Bond, avec presque 1 milliardsd’encours, 0,09% de frais et capitalisant les intérêts. Il réalise une performance de 3,34% par andepuis 10 ans. Évidemment, les performances passées nepréjugent pas des performances futures. Pour investir dans les ETF cités, Trade Republicest un très bon courtier qui les propose. Vous avez un lien en description. Vous avez également DEGIRO que j’utiliseaussi. Si vous avez un courtier plus “classique”,ces ETF ne seront peut-être pas disponibles. Donc, renseignez-vous auprès de votre broker. J’espère sincèrement que cette vidéovous a aidé à y voir plus clair sur les obligations.Vous pouvez mettre un pouce bleuça m’aide beaucoup, et vous abonner pour ne pas rater les prochaines analyses pourvotre épargne et vos investissements. Je vous laisse avec ma dernière vidéo quiva très probablement vous intéresser. Et on se dit, à la prochaine !

Leave a comment