Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Pourquoi Zheng He ?

Pourquoi Zheng He ?

Comment identifier le besoin d’une personne ? 2. Besoins fondamentaux selon Virginia Henderson Est-ce rentable de créer des NFT ? Gagner de l’argent grâce aux œuvres d’arts numériques Vous pouvez grâce à un petit projet gagner de l’argent tout comme vous pouvez investir dans les NFT. Pour ce qui est du cas des œuvres d’art NFT, ils représentent les jetons non fongibles les plus rentables. Quel est le salaire d’un basketteur ? La rémunération des basketteurs professionnels Financièrement, les basketteurs professionnels gagnent plutôt très bien leur vie. Entre 2 000 euros et 4 000 000 d’euros mensuels selon le championnat. Comme la plupart des professions, tout le monde n’est pas logé à la même enseigne. Qui frappe l’euro ? La BCE et les banques centrales des pays de la zone euro sont habilitées à émettre des billets en euros. En pratique, seules les banques centrales nationales (BCN) procèdent à l’émission et au retrait physiques des billets (et des pièces) en euros. Quel est l’homme qui a créé l’argent ? Gygès


En 1368 en Chine, la dynastie mongole des Yuan est renversée par la dynastie Ming de l’empereur Hongwu. Mais certaines régions résistent au nouveau pouvoir. C’est notamment le cas du Yunnan où naît vers 1371 Ma Sanbao qui sera plus tard connu sous le nom de Zheng He. Il est issu d’une riche famille noble et musulmane. Son père est un général respecté qui a fait le pèlerinage à La Mecque. En 1381, une armée Ming entre dans le Yunnan pour soumettre les dernières poches rebelles. Ma Sanbao est capturé et son père est tué au combat. A 13 ans, Ma Sanbao devient eunuque, c’est-à-dire qu’il est castré pour assurer qu’il ne puisse jamais fonder sa propre dynastie puis il est envoyé dans la cour de Zhu Di, le 4eme fils de l’empereur qui est aussi le prince de Yan dans le Nord. Ma Sanbao est rapidement reconnu pour ses qualités de diplomate et de stratège, ce qui lui permet de monter en grade jusqu’à devenir à ses 20 ans un commandant militaire reconnu. En 1398, l’empereur Hongwu meurt. Son fils aîné étant déjà mort, c’est le petit-fils Jianwen qui monte sur le trône. Mais rapidement une guerre civile éclate entre Jianwen et Zhu Di. Ce dernier l’emporte et devient le nouvel Empereur sous le nom de Yongle. Ma Sanbao ayant joué un rôle décisif dans la victoire est promu au poste le plus important de la cour en devenant Grand Eunuque et il est rebaptisé Zheng He. Yongle assoit son pouvoir et déplace la capitale à Beijing où il ordonne la construction d’un immense palais qui deviendra la Cité interdite. Par ailleurs, il réunit plus de 2000 savants en tous genres pour entamer la rédaction de l’Encyclopédie de Yongle qui sera pendant 6 siècles la plus grande au monde. Enfin, pour faire rayonner son empire, il décide d’organiser une expédition maritime dans l’océan occidental afin d’y établir des relations diplomatiques. Zheng He est désigné pour organiser et diriger cette expédition. Il supervise la construction d’une immense flotte qui est composée d’environ 250 navires. Principalement des grandes jonques, mais aussi une soixantaine de bateaux-trésors, c’est-à-dire des navires d’une dimension inégalée à l’époque avec parfois jusqu’à 9 mâts. Les navires sont chargés de vivres, d’animaux vivants et d’eau potable. Le 11 juillet 1405, la flotte prend le départ avec  27 800 hommes, principalement des militaires. L’expédition suit les routes commerciales déjà connues, allant à la rencontre des peuples qui eux sont encore inconnus en Chine. Zheng He va saluer les souverains locaux au nom de l’empereur Ming et leur offrir des cadeaux. L’expédition, après avoir longé les côtes de Champa, atteint l’île de Java puis remonte vers l’île de Sumatra pour passer le détroit de Malacca. Les navires se lancent ensuite en pleine mer pour atteindre l’île de Ceylan. Là, l’immense flotte Ming est perçue comme une menace par le roi local qui se montre hostile à Zheng He. L’expédition continue alors sa route pour atteindre Calicut un carrefour commercial important en plein cœur de l’Océan indien. En 1407, Zheng He repart vers l’Est. Au moment de franchir le détroit de Malacca, il entend parler d’un puissant pirate chinois qui s’est emparé de la ville de Palembang et qui attaque les navires marchands. Zheng He veut assurer la stabilité dans la région et décide de jouer le rôle de gendarme. Après des combats, il vainc le pirate et le fait prisonnier. Il rentre ensuite à Nanjing le 2 octobre 1407. Zheng He raconte à l’empereur son voyage et ses découvertes, mentionnant notamment des animaux rares. Yongle est satisfait et ordonne une seconde expédition qui repart quelques jours plus tard. Mais il n’est pas certain que Zheng He ait participé à celle-ci. Globalement, l’itinéraire est le même que la première expédition, avec un passage au royaume de Siam, l’actuelle Thaïlande. En 1409, une troisième expédition se met en route, cette fois il est certain que Zheng He en est le commandant. Arrivé à Ceylan, il décide d’attaquer le roi local qui lui reste hostile et qui s’en prend aussi aux nouveaux alliés de l’empire Ming. Après des combats, Zheng He l’emporte et un nouveau roi favorable aux Ming monte sur le trône. Par ailleurs, Zheng He érige sur l’île une stèle sur laquelle il est écrit en Chinois, en Persan et en Tamoul une offrande qui est faite à Bouddha, à Allah et à Vishnu. Un an et demi plus tard, en 1413, une quatrième expédition est organisée. Cette fois Zheng He est chargé de s’aventurer plus loin pour continuer d’étendre l’influence chinoise à travers le monde et de renforcer les relations diplomatiques en apportant de nouveaux cadeaux aux souverains. Après avoir atteint Calicut, il continue sa route jusqu’à Hormuz, découvrant une grande ville commerciale remplie de marchands étrangers. Sur le chemin du retour, Zheng He apprend qu’à Samudera, le sultan avec qui il est en relation est mis à mal par un rebel qui tente de prendre le pouvoir. Zheng He intervient alors pour remettre en place le sultan qui lui est favorable. Cette fois, Zheng He intervient directement dans les affaires internes afin de protéger les intérêts de l’empire Ming. A son retour à Nanjing, des émissaires provenant des différents états apportent des cadeaux à l’empereur Yongle en signe de reconnaissance. Ce dernier leur offre alors du papier-monnaie qui est une invention chinoise, des pièces de cuivre et des tissus en soie. L’année suivante en 1417, L’empereur charge Zheng He de repartir afin de raccompagner les émissaires chez eux. Zheng He après avoir atteint Hormuz pousse encore plus loin l’expédition et longe les côtes de la Péninsule arabique, puis celle d’Afrique. En chemin, il reçoit notamment des girafes, des lions et des éléphants. Zheng He rentre en Chine et remet tous ces animaux exotiques à l’empereur. Il repart ensuite pour une sixième expédition à peu près similaire. Mais alors qu’il est en mer, la situation se complique pour Yongle. Financièrement, les nombreux chantiers dans la nouvelle capitale Beijing, les expéditions militaires contre les mongols et les expéditions diplomatiques de Zheng He coûtent très cher et provoquent le mécontentement au sein de la population. Yongle décide alors de suspendre temporairement les expéditions de Zheng He. Au nord, les Mongols profitent de l’instabilité pour lancer de nouveaux raids militaires contre la Chine. L’empereur prend alors la tête d’une armée et part les combattre, mais il meurt en campagne, le 12 août 1424. Son fils Hongxi monte au pouvoir et suspend définitivement les voyages de Zheng He. Mais il meurt l’année suivante et est remplacé par son propre fils Xuande. Ce dernier ordonne à Zheng He de finaliser la construction de la Pagode de porcelaine de Nankin. Puis en 1431, il autorise Zheng He à faire un septième et dernier voyage afin d’informer tous les royaumes des changements dans l’empire Ming. L’expédition suit à nouveau le même itinéraire. Cette fois, une partie de l’équipage atteint même Djeddah pour aller jusqu’à La Mecque. Sur le chemin du retour, en 1433, Zheng He meurt à l’âge de 62 ans. En Chine, l’instabilité reste grande et les expéditions diplomatiques qui sont devenues impopulaires sont désormais interdites, ainsi que la construction de nouveaux grands navires. L’immense flotte impériale est démantelée et les archives et autres documents mentionnant les expéditions de Zheng He sont détruits ou perdus. Le 11 Juillet 2005, 600 ans après le départ de la première expédition, la Chine décide de faire du 11 juillet la journée maritime de la Chine, en l’honneur de Zheng He.

Leave a comment