Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Pourquoi le 36 39 est payant ?

Pourquoi le 36 39 est payant ?

Qui répond au 36-39 ? Le 3639 est un numéro d’appel non surtaxé uniquement dédié aux clients de La Banque Postale. Il leur permet de s’informer sur les services de la Banque, mais aussi d’effectuer une opération ou encore de souscrire à un nouveau produit.23 mai 2020 Qu’est-ce que Alliatys à la Banque Postale ? ALLIATYS Entreprises(1) est une assurance des moyens de paiement qui inclut également des garanties complémentaires : une protection juridique incluant une information juridique par téléphone, une garantie Incapacité Temporaire de Travail et un service de conciergerie ! Quel est le montant maximal d’un Livret A ? 22 950 € Est-ce que le 904 est gratuit ? Si vous appelez depuis un mobile, vous devrez composer le 904. Le temps d’attente est gratuit puis l’appel est facturé au tarif d’une communication métropolitaine. Comment fonctionne le 36-39 ? Le 3639 est un numéro payant non surtaxé. Le tarif de l’appel revient à 0,15 €, auquel on additionne le coût de l’appel. Ce dernier varie d’un opérateur à un autre. Le 3639 est un numéro d’appel non surtaxé uniquement dédié aux clients de La Banque Postale.23 mai 2020

C’est quoi le 3631 ?
Comment savoir si j’ai souscrit à Alliatys ?
Quelle est la différence entre Alliatys et Alliatys plus ?
Pourquoi il ne faut pas épargner plus de 3000 euros sur son Livret A ?
Où placer de l’argent sans risque ?
Comment résilier un forfait mobile La Poste ?
Quel tarif pour le 3631 ?
Est-ce que le livreur Colissimo appeler ?
Quelle différence entre Alliatys et Alliatys plus ?
C’est quoi l’assurance Alliatys ?
Comment savoir si j’ai souscrit Alliatys ?
Est-ce que la Banque Postale est une bonne banque ?
Pourquoi il faut retirer son argent de la banque ?
Pourquoi ne pas laisser trop d’argent sur son compte courant ?
Quel livret déclarer aux impôts ?
Est-ce le bon moment pour ouvrir une assurance vie ?
Comment connaître la date de renouvellement de son forfait ?
Comment calculer les frais de résiliation d’un forfait mobile ?
Comment fonctionne le 3631 ?
Comment contacter la banque postale sans identifiant ?
Comment savoir si on a l’assurance Alliatys ?
C’est quoi le service Alliatys ?
Qu’est-ce que Alliatys banque Postale ?
Quelle est la banque la mieux notée ?
Quelle banque a le plus de clients en France ?
Où placer 100.000 euros en 2022 ?
Où mettre son argent en cas de guerre ?
Comment resilier forfait mobile sans frais ?
C’est quoi le forfait Data ?
Comment faire pour ne pas payer les frais de résiliation ?
Comment quitter son opérateur mobile sans frais ?
Est-ce que le livreur Colissimo appelle ?
C’est quoi le mot de passe de la Banque Postale ?
Comment se faire rembourser par Alliatys ?
Quelle est la banque des riches ?
Quelle est la banque la plus fiable ?
Quelle somme laisser sur un compte courant ?
Puis-je avoir deux livret A dans deux banques différentes ?

C’est quoi le 3631 ?

Appel depuis la France Vous avez besoin de conseils et d’informations, contactez La Poste au 3631 du lundi au vendredi de 8h30 à 19h00 et le samedi de 8h30 à 13h00. Ce service est accessible pour tous les appels émis depuis la France métropolitaine. Appel non surtaxé, hors surcoût éventuel selon opérateur.

Comment savoir si j’ai souscrit à Alliatys ?

Téléphoner au 3639, les correspondants sont disponibles 24 h/24 et 7 j/7. Envoyer un message via le formulaire de contact, en vous connectant à votre espace client, muni de votre identifiant. Poster un courrier à Assurance Moyens de Paiement Alliatys — 115, rue de Sèvres — 75275 PARIS cedex 06.

Quelle est la différence entre Alliatys et Alliatys plus ?

Alliatys assure contre le vol ou la perte des moyens de paiement. Alliatys Plus complète l’assurance des moyens de paiement avec une garantie contre le vol de produits nomades, la prise en charge des frais de remplacement, la protection de l’identité. un relevé de compte mensuel (en ligne ou par courrier)3 avr. 2017

Pourquoi il ne faut pas épargner plus de 3000 euros sur son Livret A ?

Le plafond du Livret A s’élève à 22 950 euros, placer plus de 3 000 euros vous fait en réalité perdre de l’argent. La crise sanitaire n’a fait que renforcer cette propension à épargner sans investir.

Où placer de l’argent sans risque ?

4 solutions pour placer votre argent sans risque

Comment résilier un forfait mobile La Poste ?

Appelez le 3179 depuis la ligne à résilier. Il pourra également s’occuper de la résiliation de La Poste Mobile. Si vous devez payer des frais, il est conseillé de procéder à la résiliation de La Poste Mobile par lettre recommandé.

Quel tarif pour le 3631 ?

Bonjour, Oui le 3631 est un service gratuit.22 févr. 2022

Est-ce que le livreur Colissimo appeler ?

Pendant cette période chargée, La Poste teste « l’appel du livreur » qui sera susceptible d’appeler le client destinataire afin de faciliter la livraison de son Colissimo.9 nov. 2020

Quelle différence entre Alliatys et Alliatys plus ?

Alliatys assure contre le vol ou la perte des moyens de paiement. Alliatys Plus complète l’assurance des moyens de paiement avec une garantie contre le vol de produits nomades, la prise en charge des frais de remplacement, la protection de l’identité. un relevé de compte mensuel (en ligne ou par courrier)3 avr. 2017

C’est quoi l’assurance Alliatys ?

Alliatys est une assurance qui vous est proposée par la Banque Postale. Elle intervient dans la protection de vos moyens de paiement. Le but était de protéger les clients de la Banque Postale si jamais ces derniers se faisaient voler ou perdaient leur chéquier et leur carte bleue.

Comment savoir si j’ai souscrit Alliatys ?

Téléphoner au 3639, les correspondants sont disponibles 24 h/24 et 7 j/7. Envoyer un message via le formulaire de contact, en vous connectant à votre espace client, muni de votre identifiant. Poster un courrier à Assurance Moyens de Paiement Alliatys — 115, rue de Sèvres — 75275 PARIS cedex 06.

Est-ce que la Banque Postale est une bonne banque ?

Avec 10,5 millions de clients particuliers actifs revendiqués fin 2019, La Banque Postale (LBP) est une des enseignes bancaires françaises les mieux dotées en clients particuliers. Elle est aussi une des moins bien notées par ces mêmes clients, quand on les interroge sur la qualité des services qui leur sont fournis.8 janv. 2021

Pourquoi il faut retirer son argent de la banque ?

Pour protéger son argent en cas de crise financière, il est important de placer son argent de façon à sécuriser un maximum son épargne quand on en a. Le meilleur moyen de se protéger est de ne pas laisser tout son argent sur son compte courant ou sur des comptes épargnes.26 sept. 2022

Pourquoi ne pas laisser trop d’argent sur son compte courant ?

Les sommes laissées sur les comptes courant ont l’avantage d’être disponibles immédiatement, mais, avec une inflation qui devrait dépasser les 5 % d’ici la fin de l’année, si le support de placement rémunère moins que l’inflation alors l’appauvrissement est inévitable.4 oct. 2022

Quel livret déclarer aux impôts ?

En effet, le livret A est un placement entièrement défiscalisé, donc sans mauvaise surprise en ce qui concerne sa rémunération. Il n’est pas nécessaire de mentionner le livret A dans sa déclaration d’impôts. En effet, l’imposition du livret A est nulle.

Est-ce le bon moment pour ouvrir une assurance vie ?

L’assurance vie est un outil particulièrement attractif et pertinent lorsqu’il s’agit de se constituer un capital à long terme. Il permet d’investir sur un fonds en euros (couple rendement-risque faible) ou sur des supports exprimés en Unités de Compte (UC) plus rémunérateurs mais plus risqués.

Comment connaître la date de renouvellement de son forfait ?

La date anniversaire de votre contrat détermine votre jour de renouvellement de forfait. Ce jour de renouvellement, par exemple tous les 15 du mois, correspond à la date à laquelle votre forfait et ses avantages inclus se remettent à jour, chaque mois (heures de communication, compteur SMS, enveloppe Data…).29 juil. 2014

Comment calculer les frais de résiliation d’un forfait mobile ?

Si vous résiliez votre forfait mobile ou internet avant la fin de la période minimale d’un an, le calcul des frais de résiliation est simple: vous payerez la totalité des mensualités restant dues jusqu’au 12e mois, plus éventuellement un quart des menseualités du 12e au 24e mois.

Comment fonctionne le 3631 ?

Le service téléphonique de La Poste du 3631

Comment contacter la banque postale sans identifiant ?

Vous avez oublié votre Identifiant ?

Comment savoir si on a l’assurance Alliatys ?

Pour obtenir plus d’informations sur l’assurance Alliatys, il est possible de contacter un conseiller de la Banque Postale au numéro suivant : 3639 (24h/24, 7j/7). Sur le site de la Banque Postale, vous pouvez également envoyer un message via un formulaire en ligne. Une réponse par mail vous sera faite.

C’est quoi le service Alliatys ?

Alliatys est une assurance qui vous est proposée par la Banque Postale. Elle intervient dans la protection de vos moyens de paiement. Le but était de protéger les clients de la Banque Postale si jamais ces derniers se faisaient voler ou perdaient leur chéquier et leur carte bleue.

Qu’est-ce que Alliatys banque Postale ?

ALLIATYS Entreprises(1) est une assurance des moyens de paiement qui inclut également des garanties complémentaires : une protection juridique incluant une information juridique par téléphone, une garantie Incapacité Temporaire de Travail et un service de conciergerie !

Quelle est la banque la mieux notée ?

Comparatif des Meilleures Banques en France du Marché !

Quelle banque a le plus de clients en France ?

Cette année-là, le groupe bancaire Crédit Agricole dominait le classement avec plus de 51 millions de clients, suivi des groupes bancaires BNP Paribas, Société Générale et BPCE qui comptaient chacun plus de 30 millions de clients.2 juil. 2022

Où placer 100.000 euros en 2022 ?

Pour investir 100 000 euros en 2022, l’assurance-vie est le placement le plus recherché. L’assurance vie individuelle offre l’avantage de récupérer intégralement le capital que vous avez investi, c’est le principe du fonds en euros.

Où mettre son argent en cas de guerre ?

acheter de l’or sous forme de pièces ou de lingot. Il aussi possible de diversifier ses placements en achetant et louant des appartements quand on a assez d’argent ou en profitant de ce que l’on appelle l’effet de levier. Il est aussi possible d’acheter un terrain pour investir dans la terre.26 sept. 2022

Comment resilier forfait mobile sans frais ?

L’exemption des frais de résiliation est accordée par les opérateurs mobiles si vous disposez d’un motif légitime. Vous devrez envoyer votre demande par lettre de résiliation en recommandé avec accusé de réception et joindre un justificatif.3 août 2022

C’est quoi le forfait Data ?

Qu’est-ce qu’un forfait data mobile only ? Les forfaits data permettent l’accès au réseau 4G/5G afin de profiter d’internet à l’aide des données mobiles. Ainsi, contrairement à notre gamme Performance pro, vous ne pourrez pas passer d’appels ni envoyer ou recevoir des SMS / MMS sur le réseau Orange.

Comment faire pour ne pas payer les frais de résiliation ?

Pour ne pas payer de frais de résiliation, il faut pouvoir invoquer un motif légitime. Ils permettent, à condition que la résiliation soit accompagnée d’un justificatif, de ne pas payer de frais.7 sept. 2017

Comment quitter son opérateur mobile sans frais ?

Le consommateur ne doit engager aucune démarche. En effet, il lui suffit de se munir du numéro RIO et de contacter le nouvel opérateur téléphonique via son site Internet ou par téléphone et celui-ci s’occupe de toute la procédure, résiliation auprès de l’ancien opérateur et mise en place de la ligne.

Est-ce que le livreur Colissimo appelle ?

Téléphoner au numéro spécial de Colissimo. Pour téléphoner au service spécifique Colissimo, vous pouvez composer le numéro suivant 09 72 72 12 13 ou alors le 3631. Un conseiller du service client des colis sera à votre écoute. Sachez que l’appel vous sera facturé au même prix qu’un appel local.

C’est quoi le mot de passe de la Banque Postale ?

L’identifiant et le mot de passe À la suite de l’ouverture de votre compte, La Banque Postale vous délivre un identifiant personnel et unique pour accéder à vos comptes à distance. Votre mot de passe est personnel, vous seul devez le connaître !

Comment se faire rembourser par Alliatys ?

Téléphoner au 3639, les correspondants sont disponibles 24 h/24 et 7 j/7. Envoyer un message via le formulaire de contact, en vous connectant à votre espace client, muni de votre identifiant. Poster un courrier à Assurance Moyens de Paiement Alliatys — 115, rue de Sèvres — 75275 PARIS cedex 06.

Quelle est la banque des riches ?

310 milliards d’euros de plus Avec 46,2 milliards d’euros de PNB en 2021, BNP Paribas arrive largement en tête. La banque de la rue d’Antin dépasse nettement les 36,8 milliards du Groupe Crédit Agricole, qui intègre l’entité cotée Crédit Agricole SA et les caisses régionales.20 juil. 2022

Quelle est la banque la plus fiable ?

Dans le classement Global Finance des banques Françaises les plus sûres du monde en 2021 on retrouve la BNP Paribas en numéro un, suivie du Crédit Agricole et de la Société Générale. Ce classement des meilleures banques est paru dans un magazine Global Finance de novembre 2021.7 juin 2022

Quelle somme laisser sur un compte courant ?

Résumons : environ un mois de dépenses (récurrentes et non récurrentes) à conserver sur son compte courant. Ensuite, il est conseillé de placer l’équivalent de 2 à 4 mois de revenus sur le Livret A, le LDDS ou le LEP, pour l’épargne de précaution, disponible à tout moment en cas de coup dur.20 sept. 2022

Puis-je avoir deux livret A dans deux banques différentes ?

Détenir 2 livrets d’épargne populaire, 2 livrets de développement durable et solidaire… est interdit par loi. Depuis 2013, avant d’ouvrir un livret A, les banques vérifient que leurs clients n’en possèdent pas déjà un.


Bonjour ! Le sujet d’aujourd’hui peut paraîtreun peu facile, ohlala, elle parle de maladie en pleine pandémie… Mais ça faisait unmoment que j’avais envie de m’y attaquer alors pourquoi pas.-Et puis pour une fois qu’on a un sujet que Lucretia ET moi avons connu, ça se fête !Ça va être l’occasion de se rapprocher de renforcer nos liens, de…-De jouer à la lèpre. -Comment ça ?!-Reste loin de moi. Avant de commencer, je tiens à signaler quepréparer cette vidéo n’a pas été des plus simples. Entre les historiens qui pensentque la lèpre n’apparaît en Europe qu’au XIe siècle, ceux qui disent qu’elle est làdepuis l’Antiquité… -Le camp qui dit que la majorité des européensen était atteint et ceux qui pensent qu’ils étaient très minoritaires…-La discussion sur le nombre de léproseries, sur l’exclusion ou non des lépreux…-Bref, la lèpre est un sujet historique qui a subi beaucoup de débats et un gros renouvellementhistoriographique ces dernières décennies, et c’est donc aux travaux les plus récentsque j’ai décidé de me fier le plus. La lèpre est connue depuis fort longtemps,puisqu’elle est citée dans la Bible. On en trouve aussi une description dans un papyrusvieux de 3500 ans. On sait maintenant qu’elle a une souche unique, apparue au Soudan ily a environ 100 000 ans, et diffusée ensuite vers le Golfe persique et l’Inde.Les historiens ont longtemps cru qu’elle n’apparaissait en Europe qu’au bas Moyen Âge, et que jusque-làla mention de « lèpre » recouvrait en fait tout un tas de maladies. Il est vraique durant toute l’Antiquité et le Moyen Âge on a tendance à appeler lèpre les psoriasis,eczéma, vitiligo… Dans cette idée la maladie aurait été ramenée lors des premièrescroisades, au XIe siècle. -On y croisait vraiment n’importe qui.-Cette idée est par exemple véhiculée par Voltaire, qui écrit dans son DictionnairePhilosophique : « Tout ce que nous gagnâmes à la fin de nos croisades, ce fut cette gale; et de tout ce que nous avions pris, elle fut la seule chose qui nous resta. » Micheletde son côté parle de « sale résidu des croisades ».-C’est absurde, nous connaissions la lèpre bien avant qu’elle ne vous coule.-Effectivement, la lèpre apparaît en Grèce vers le IVe siècle avant J.-C. Il semblequ’elle ait été rapportée d’Orient par les armées d’Alexandre le Grand.-Au moins les croisés ramènent des trucs plus utiles. Les hôpitaux, par exemple.-De l’Égypte et de la Grèce elle passe alors à Rome, vers le Ier siècle avant J.-C.,via les armées de Pompée. Elle se répand dans toute l’Europe grâce aux conquêtesromaines et durant l’Antiquité tardive. Au haut Moyen-Âge, les contacts de plus en plusfréquents avec les populations de l’Est de la Méditerranée amplifient le phénomène :on retrouve la lèpre au nord de l’Angleterre au IVe siècle, puis elle gagne la Scandinavieet l’Islande via les raids vikings, et de là elle atteint les pays baltes et la Russie.En Méditerranée elle se répand aussi au Maghreb, en Afrique de l’Ouest, et en Espagnevia les conquêtes musulmanes. Et puis viennent les croisades et les pèlerinagesen Terre Sainte, qui, il est vrai, renforcent l’incidence de la lèpre même si elle étaitdéjà présente en Europe. On estime qu’au XIe siècle elle touche entre 0,2 et 0,8%de la population, selon les historiens. On ne peut donc pas vraiment parler d’épidémie. Le mot « lèpre » vient du latin lepis,qui signifie écaille en référence à la peau des lépreux. Sa bactérie est identifiéeen 1873 par le médecin norvégien Hansen. On l’appelle donc aussi « maladie de Hansen ».-À mon époque on parle de lepre, de leprosité ou de meselerie.-le mycobacterium leprae entraîne deux formes de lèpre possible : la lèpre tuberculoïde,non contagieuse, qui se traduit par une dépigmentation de la peau, une insensibilité et des troublesnerveux. La lèpre lépromateuse, de son côté, est contagieuse par gouttelettes et entraîneune plus forte atteinte cutanée, des lésions et des nodules.Ce sont les lépromateux qui transmettent la maladie, et en meurent le plus. Heureusementla lèpre est peu contagieuse : seuls 5% des cas contacts la développent. Elle n’estpas non plus héréditaire. -A mon époque on connaissait déjà l’idéede la contagion, mais on l’élargissait un peu. Elle comprenait le contact avec un malade,le fait de respirer le même air que lui, de porter ses vêtements, mais aussi de croiserson regard. -Médusant.-Toutefois cette maladie se développe lentement : la bactérie peut incuber pendant cinq ans,et les symptômes apparaître au bout de 25 à 30 ans, ainsi beaucoup de gens peuventêtre porteurs de la lèpre sans le savoir. Dans certains cimetières anglais, les fouillesmontrent qu’au moins 19% des squelettes portaient ses marques sans que ces personnes en aientforcément été affectées de leur vivant. Le discours médical sur la lèpre se meten place au XIe siècle. Les signes principaux retenus sont la difformité du visage, ledessèchement de la peau, les pustules ou nodules sur le corps, l’insensibilité nerveuse,l’odeur, les ulcères, les mutilations, la voix rauque, le nez rétracté… À un stadeavancé le malade peut perdre ses doigts et ses orteils, son nez, ou devenir aveugle.Les médecins comprennent que la lèpre n’est pas qu’une maladie cutanée, qu’elle affecteaussi le système nerveux au point de paralyser les patients les plus atteints.La sous-alimentation, le manque d’hygiène dans les villes et les mauvaises conditionsmétéorologiques sont les principaux critères qui fragilisent le métabolisme des hommesdu Moyen Âge et permettent la contagion. La lèpre affecte particulièrement les paysles plus froids, c’est-à-dire la Scandinavie et la Grande-Bretagne.Les traitements proposés visent surtout à soulager mais non à guérir. On nettoie lesplaies, on utilise des purgatifs, des onguents, des huiles… Tout en gardant à l’espritque cela ne sauvera pas le patient. -Dans des cimetières de lépreux fouillésau Danemark et en Allemagne, 80% des squelettes correspondent aux critères de la lèpre,ce qui montre l’efficacité des diagnostics de l’époque. Comme toutes les maladies ou événementsun peu hors du commun, la lèpre suscite un tas de croyances parmi la population.-Elle fut créée par le gouvernement et véhiculée par la 5G.-Non. On pense que la lèpre est une punition divine individuelle, qui cible les menteurs,les hérétiques… -Certains avancent même que la lèpre setransmet lors de rapports non permis, adultérins, pendant les règles, ou avec des porcs. Demanière générale les lépreux sont vus comme des pécheurs, des mauvais chrétiens,et on leur attribue donc rapidement divers crimes et délits. Ils empoisonneraient lespuits et fontaines, jetteraient des sorts… À cause de cela ils sont de plus en plusréprimés à la fin du Moyen Âge. Au XIIe siècle certaines œuvres littéraires imaginentque la lèpre peut être guérie par un bain de sang humain, sûrement pour son apporten fer, ce qui suffit à faire accuser les ladres d’enlèvement d’enfants, de sorcellerieet de commerce avec le diable. -En 1321, dans le Sud de la France, une vaguede persécution se forme à leur encontre à cause d’une croyance en un « complotlépreux ». -On les accuse aussi, tout comme les juifs,lors des grandes épidémies de pestes. Au début du XVIe siècle Ambroise Paré écrit :« Tous les ladres deviennent trompeurs, furieux, lubriques ».Ces idées reçues sur les lépreux, en plus de leur contagion, explique la volonté deles isoler et de les exclure du monde qu’on retrouve de plus en plus à la fin du MoyenÂge. Ils ne doivent souiller les bons chrétiens ni par leur maladie, ni par leurs vices.-Mens sana in corpore sano. -Pourtant, la vision de la lèpre est ambivalente.Les lépreux sont aussi vus comme touchés par la Justice divine, et donc choisis parDieu pour diffuser un message. -« Le lépreux est celui que le Seigneura voulu visiter plus intimement que les autres ». C’est sale.-On considère que les lépreux seront récompensés après leur mort. Beaucoup de récits de miraclesmettent en scène des saints portant secours à des lépreux, et Jésus lui-même en guérit.Les malades se livrent donc à des prières, confessions, pénitences et pèlerinages,surtout sur les tombeaux des saints qui ont eux-même soigné leurs semblables. Dès leVIe siècle les tombeaux de Saint Martin de Tours, de Saint Maixent ou de Saint Hilairede Poitiers sont très visités. D’autres ladres se rendent carrément à Saint Jacquesde Compostelle ou en Terre Sainte à partir du XIIe siècle, et tant pis s’ils diffusentun peu plus leur maladie au passage. Ces deux conceptions, du lépreux pêcheuret du lépreux élu, vont de paire et incitent les personnes saines à faire preuve de charitéet d’amour envers leur prochain malade. Le sort des lépreux dans l’Ancien Testamenttend déjà vers une exclusion de la communauté : « Le lépreux, atteint de la plaie, porterases vêtements déchirés, et aura la tête nue; il se couvrira la barbe, et criera: Impur! Impur ! Aussi longtemps qu’il aura la plaie, il sera impur: il est impur. Il habiteraseul; sa demeure sera hors du camp. » On constate pourtant que jusqu’au XIIIe siècle,la lèpre n’entraîne pas nécessairement une exclusion du monde des vivants. Quelquesédits et capitulaires du haut Moyen Âge tentent de les isoler, dans d’autres sourceson retrouve des confiscations de biens, des interdictions de voyager…-La loi lombarde de Rotharic, au VIIe siècle, prévoit que les lépreux doivent être expulsésde leur ville et vivre dans la solitude. -Outre ces exemples les lépreux peuvent continuerde se marier, d’hériter, d’acheter et d’exercer un métier. Certains occupent même des fonctionsde pouvoir, comme le comte Raoul de Vermandois au XIIe siècle, Robert Bruce en Ecosse, oule roi Baudoin IV de Jérusalem qui meurt des conséquences de sa maladie à 24 ans.En 757, le pape Étienne II autorise la dissolution de mariage si l’un des deux époux contractela lèpre, afin que l’autre puisse se remarier. Dans certains cas cependant les époux restentfidèles l’un à l’autre, ou la personne saine accompagne son ou sa conjointe s’il doit entreren léproserie. Cette exception est brièvement levée au XIIe siècle, l’Église étant réticenteà casser l’un de ses sacrements, mais les annulations de mariage sont ré-autoriséesau XIIIe siècle. Elles ne sont jamais automatiques, le conjoint sain peut la réclamer s’il lesouhaite. La situation évolue donc au XIIIe siècle.En 1179, le concile de Latran III énonce que tous les lépreux perdent leur statutjuridique et doivent être séparés de leur communauté d’origine, pour rejoindre desléproseries que nous aborderons bientôt. Pour cela, il fallait d’abord s’assurer quele malade l’était bien, aussi bien pour éviter les erreurs médicales que les dépenses inutiless’il était placé à tord en léproserie. L’Église encourage les dénonciations àpartir du XIIIe siècle, tout en punissant les abus.-Envoyer un voisin ou un proche à la léproserie peut être un bon moyen de s’approprier sesbiens… -Le malade présumé est examiné par un médecinqui cherche les signes de la lèpre. Selon les régions il teste son sang, examine lacouleur de son visage, la qualité de ses poils et cheveux, ses narines, sa bouche,son haleine, teste sa sensibilité nerveuse… Dans certaines villes comme à Reims, ce sontdes lépreux qui examinent les malades présumés car ils sont jugés plus à même de connaîtreles signes de la maladie. -Toi tu vis, toi tu vis, toi tu meurs-Par contre ils avaient aussi souvent tendance à reconnaître saines des personnes malades,pour éviter d’avoir une bouche de plus à nourrir à la léproserie.-Un jury médical rend ensuite son verdict. Quel que soit le résultat de l’examen, c’estau patient de régler les frais de la procédure judiciaire. Dans certains cas il est déclarépouvant devenir ladre, il est alors maintenu dans sa communauté sous surveillance. Dansles cas où la lèpre est avérée, il doit entrer en léproserie. Cette séparation ne se fait pas sans unecérémonie religieuse, la lèpre étant toujours vue comme une punition divine, plus ou moinsprésente et codifiée selon les régions. Le malade est conduit de sa maison à l’églisesur un brancard, couvert d’un drap mortuaire. Une messe est donnée, on prie beaucoup, etdans certains cas le prêtre jette quelques pelletées de terre du cimetière sur le ladreen disant « tu es mort au monde ». Dans d’autres endroits le malade était carrémentdescendu dans une fosse. Sympathique. Le lépreux reçoit ensuite son nouvel habit :une tunique avec un morceau d’étoffe, souvent rouge, sur la poitrine, des gants, une écuellepour l’aumône et des cliquettes. Ses biens d’avant sont soit brûlés, soit offerts àla léproserie qui l’accueille et vers laquelle il est ensuite conduit en procession. Depuis le VIe siècle, on considère que c’està l’Église de porter assistance aux lépreux. En ville c’est l’évêque qui s’en charge,et dans les campagnes c’est plutôt le rôle des prêtres et des habitants. Les ladresne sont pas encore isolés en groupe mais peuvent vivre dans des petites cabanes loindes autres. Cette prise en charge par l’Église pose problème car toutes les collectivitésn’ont pas les même moyens : certaines acceptent donc d’aider les lépreux de leur secteurmais chassent ceux qui ne sont pas du coin. -C’est l’hôpital qui se fout de la charité.-À l’époque des croisades, les choses évoluent. Des léproseries sont créées à Jérusalemet en 1120 est fondé l’ordre de Saint-Lazare, le saint protecteur des lépreux. Il s’agitd’un ordre hospitalier et militaire dont les membres sont tous lépreux, du moins au début,et se consacrent aux soins de leurs semblables. Ils arrivent en Europe à partir de 1154 etdonnent le terme de « lazaret », un lieu de quarantaine pour ladres.-Comme la lèpre fait un bond en avant au XIIe siècle, l’isolement des malades devientde plus en plus nécessaire. Les plus riches, par charité, font donc créer des léproseriesun peu partout en Europe. -Le nombre de ces léproseries est sujet àdébat : les premiers chiffres parlent de 20 000 en Europe dont 2000 en France, voire4000 selon d’autres historiens. Le problème est qu’on manque de sources pour les compter :la principale est le testament de Louis VIII, en 1226, où il déclare léguer 100 sousaux 2000 léproseries du royaume. -Le truc c’est que la taille des léproseriesétait trèèès variable, d’une simple hutte individuelle à des léproseries pouvant accueillir200 malades comme à Chartres. Et même là, on trouvait rarement plus de trente lépreuxdans les locaux. -De plus le fait que le roi parle de 2000léproseries, un chiffre rond, tend à montrer qu’aucun inventaire précis n’existait.Pour ce qui est des 20 000 léproseries en Europe il s’agit d’un chiffre mal interprétéet donné par Matthieu Paris, un moine bénédictin du XIIIe siècle. Il parlait en fait de 19000 maisons de l’ordre des Hospitaliers, et non de 19 000 léproseries. L’erreur est expliquéeen 1891 mais continue d’être véhiculée. Des enquêtes plus locales parlent de 100léproseries dans l’Aisne, 170 dans le Sud-Ouest, mais sans qu’il soit possible de trouver toutesleurs dates de fondation et de fin. La plupart des léproseries sont crééesentre 1150 et 1270 et il est probable qu’il y ait en ait eu un peu trop par rapport aunombre de malades. -Énormément de léproseries sont crééeset entretenues par donation, parce que ça fait bien pour les seigneurs, c’est une sorted’investissement pour l’au-delà. -Robert d’Arbrissel, le fondateur de l’abbayede Fontevraud, demande à se faire enterrer dans le bâtiment des lépreux au milieu deses « enfants chéris ». Les léproseries sont aussi souvent citées dans les testaments. Comment fonctionnent donc ces léproseries ?Les plus rurales sont implantées à l’écart des agglomérations et se composent de plusieursmaisons ou cabanes individuelles regroupées autour d’une chapelle. Les lépreux y avaientun mobilier et un secours très réduit. Pour créer une léproserie on faisait attentionà l’exposition au vent. Elles sont donc souvent au Sud-Est des villages, proches d’une rivièreou d’une fontaine, et près d’une voie de circulation pour que les malades puissentfaire l’aumône. Elles ne doivent pas non plus être trop éloignées de la ville, pourles même raisons. La plupart des grandes villes se dotent doncde léproseries à l’extérieur de leurs murs, d’autres sont intégrées aux monastèresdans des locaux séparés. Quoi qu’il en soit les léproseries sont généralement superviséespar des moines, surtout de l’ordre de Saint Lazare. On y trouve aussi des personnes validesqui se « donnent » à la léproserie et se consacrent aux soins des malades par charité.Leur entrée en léproserie est payante, en nature ou en monnaie, afin d’assurer l’entretiendes lieux. Ils font dès lors vœu de chasteté et de servir les pauvres, presque comme desmoines, et renoncent à leurs biens. Pour les malades, l’entrée en léproseriese faisait après un examen médical, une décision judiciaire et souvent une cérémoniereligieuse, comme on l’a vu. Les ladres les plus riches devaient payer un droit d’entréepour venir y vivre, en monnaie ou en mobilier voire les deux.-À Marseille, tout lépreux doit apporter son lits, ses draps, le ménage qui lui seranécessaire et un peu d’argent. -À Nîmes, les nouveaux malades doivent payer15 livres tournois s’ils sont de la ville et 25 s’ils viennent de l’extérieur, et doiventencore amener leurs propres affaires. Les pauvres sont reçus sans payer. La plupartdu temps on trouvait 5 à 8 malades dans chaque léproserie, exceptionnellement une vingtaineou plus. Leur espérance de vie y était de trois à cinq ans, avec là encore des exceptions.À Haguenau, un malade passe 22 ans dans sa léproserie. La vie en communauté implique des règles :les malades sont régis par celle de saint Augustin, comme dans les hôpitaux. On y trouvedes rituels spécifiques, comme les fêtes d’entrée des nouveaux venus et les processionsdans les dortoirs pour asperger les malades d’eau bénite. Les lépreux sont autorisésà participer à des foires, à voyager entre léproseries et à effectuer des pèlerinages.Ils peuvent aussi voir leur famille et celle-ci peut leur rendre visite. Le reste de leurtemps est consacré à la liturgie. -Les lépreux sont bien nourris : la léproseriede Beaulieu propose par exemple du porc, du bœuf, du mouton et du potage, voire du poisson,du poulet, du fromage et des œufs en temps de fête. Plutôt riche pour l’époque.-Eh bien voilà, tu as trouvé ta vocation. -Le fait qu’ils soient placés en léproseriene signifie pas qu’on renonce à les soigner, contrairement à certaines croyances anciennes.Ce ne sont en aucun cas des mouroirs. Les médecins cherchent à ralentir le mal pardes bains, des onguents, des fumigations, des cataplasmes, des ventouses… Ils ontbien conscience qu’on ne guérit pas de la lèpre mais cherchent surtout à soulagerle mal de leurs patients. Il existe une grande différence entre leslépreux admis dans des institutions aux ressources importantes, bénéficiant de dons, et ceuxqui se retrouvent dans des « hameaux de lépreux » sans moyen de subsistance. Laléproserie de Narbonne, par exemple, est un acteur économique important de la régiongrâce à son patrimoine foncier et à ses investissements. Les autres malades, ceuxqui ne trouvent pas de bonnes places, ont le droit de cultiver leur terre, de vendreleurs produits. Beaucoup fabriquent des cordages de bateaux, un métier qui leur est réservé.Et pour les autres, il reste la quête. -Les ladres sont autorisés à sortir de leurléproserie pour l’aumône, selon des règles diverses selon les villes : à certainespériodes de l’année seulement, pendant les fêtes religieuses, à certaines heures, dansdes endroits précis… Ils n’ont pas le droit de manger ou boire en ville, ni de découcher.-Tant qu’ils peuvent aller s’acheter des paquets de pâtes, je ne vois pas le problème.-Contrairement aux croyances, la cliquette du lépreux ne lui sert pas à faire fuirles personnes saines qui l’entourent mais à faire l’aumône. C’est un instrument constituéd’une tablette en bois, sur laquelle deux petites planches viennent frapper. Puisquela maladie touche les cordes vocales, elle permet d’appeler les passants sans s’userinutilement, et de leur signaler qu’il y a un lépreux pas loin qui mendie. D’autres lépreux ne sont pas intégrés àdes léproseries, ce qui rend le nombre des malades d’autant plus difficile à établir.Il s’agit de lépreux nomades, échappés ou exclus de leur institution, ou bien quin’avaient pas les moyens ou ont refusé d’y entrer. Ce sont ceux qui inquiètent le plusla population car ils sont incontrôlables, ils transmettent la maladie et ont parfoisrecours au vol pour vivre. À mesure que les ladres sont invités àentrer en léproserie, des interdits à leur encontre voient le jour. Selon les villesils ne peuvent plus entrer à l’église, dans les lieux publics ou les marchés, s’approcherdes fontaines, des enfants, manger avec des personnes saines ou même toucher de la nourritureen dehors de celle qu’ils ont achetée, se déplacer sans leur habit spécifique, parlerà quelqu’un sans se mettre sous le vent, circuler dans les rues étroites… La villede Lille est interdite d’accès aux lépreux à partir de 1239. À Périgueux, ils peuventtraverser la ville sans y séjourner. À Salon, les ladres peuvent se déplacer librementmême au marché puisqu’ils ont juste l’interdiction de toucher les aliments qu’on y vend.Malgré ces interdits les lépreux sont donc plus ou moins intégrés à la société,contrairement à ce que les historiens pensaient auparavant.-Ils vivent en reclus, non en exclus. -Errare humanus est. -L’attitude à leur égard se durcit surtoutà partir du XIIIe siècle, on voit que de nombreux règlements de villes sont pris àcette période. Ce durcissement correspond à une évolution des mentalités à la findu Moyen Âge. La société change d’attitude vis à vis des minorités, on pense qu’ellesvont à l’encontre de l’unité tant recherchée. Pour les gens de la fin du Moyen Âge, ladiversité, c’est le mal. -Quelle tolérance.-Parce que vos périodes sont mieux peut-être ? -On retrouve ce changement de mentalité dansle domaine de la religion, mais aussi dans le droit. De ce fait ce sont les ladres errantsqui sont les plus stigmatisés, au même titre que toutes les populations marginales : lesmendiants, animaux errants, prostituées… Les léproseries établies depuis longtempset intégrées à leur territoire restent mieux tolérées.C’est aussi à partir de cette époque que le rituel d’entrée en léproserie prend laforme d’une sorte d’enterrement, comme on l’a vu. Auparavant, l’idée était plutôtd’organiser une cérémonie d’entrée en religion. L’autre raison de ce durcissement est la préoccupationde plus en plus grande pour la santé publique, surtout au XIVe siècle puisque la peste apparaîten Occident. La question de la contagion devient plus importante et on fuit les contacts. Des procès sont aussi organisés contre les« faux lépreux » qui vivraient de la charité ou essaieraient d’entrer en léproseriepour y couler des jours tranquilles. En 1321, une vague de persécutions à l’encontre deslépreux court dans le Sud de la France et en conduit un grand nombre au bûcher. L’ordonnanceroyale de 1371 ordonne aux ladres vagabonds de Paris de rejoindre leur léproserie sansdélai. À Avignon, au XVe siècle, la ville verse un droit à sa léproserie pour queses occupants n’en sortent pas et les malades étrangers sont refoulés par des « chasseursde lépreux » recrutés par la municipalité. Entre les progrès de l’hygiène, la fin descroisades et la persécution de plus en plus grande dont ils sont victimes, et qui lesexclut davantage de la société quand ils ne sont pas carrément tués, le nombre deladres diminue au XIVe siècle. D’abord dans le Nord de la France puis en descendant versle Sud. L’ordre des chevaliers de Saint Lazare est dissout à la fin du XVe siècle. Au milieudu XVIe siècle la maladie est considérée comme vaincue en Europe, les léproseriessont presque vides. Elles sont données en 1672 à l’ordre restauré de Saint Lazareet du Mont Carmel, un ordre religieux qui n’a plus de rapport avec le soin des lépreux.La lèpre ne disparaît pas totalement en Europe : on en trouve encore quelques casen France, en Espagne et en Norvège au XIXe siècle. Le sanatorium de Fontilles, dansla province de Valence, accueille de nombreux malades entre 1909 et 1980. Les dernièresléproseries d’Europe ferment à cette période, les quelques cas détectés chaque annéeétant pris en charge individuellement. Le premier traitement contre la lèpre est misen place en 1944 et a été amélioré depuis. Il ne faut pas oublier l’outre-mer, puisqu’ontrouve encore des foyers de lèpre à Mayotte, ramenée par les Comores, et en Guyane àcause de la frontière brésilienne. Si les léproseries européennes sont transforméesen musées et lieux de mémoire, dans le reste du monde la maladie n’a pas disparu. Déjàparce que les continents se sont refilé le bacille allègrement : l’Europe et l’Indeont contaminé la Chine via la route de la soie, la colonisation européenne a contaminél’Afrique de l’Ouest et l’Amérique… La première léproserie d’Amérique est fondéepar Cortès lui-même, pour les conquistadors malades uniquement. Sur ce continent la lèprea été transmise au tatou, seul autre animal que l’homme à en être atteint, et qui transmetà son tour la maladie aux humains. Extrait MolokaiLes pays touchés prennent des mesures diverses contre cette maladie, souvent sévères etraciales : le Japon pratique la castration forcée jusqu’en 1996. En Australie, aprèsla contamination d’un citoyen par un aborigène en 1892, il est interdit auxdits aborigènesde franchir le 30e parallèle qui prend alors le nom de « leper line ». De nos jours les principaux foyers de la lèpresont l’Inde, le Brésil, le Népal, l’Indonésie… On comptait 230 000 nouveaux malades dansle monde en 2012, des chiffres toutefois en forte diminution depuis le début du XXIesiècle, et un total variant selon les études entre 3 et 10 millions de lépreux. S’il existemaintenant un traitement, il n’y a toujours pas de vaccin contre cette maladie. Ses maladescontinuent de véhiculer une image négative, qui oblige le Conseil des Droits de l’Hommeà rappeler en 2008 : « Toute personne atteinte de la lèpre ainsi que les membresde leur famille doivent être traités avec dignité comme des individus et sont en droitde bénéficier des droits et des libertés fondamentaux de la personne humaine ».

Leave a comment