Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Comment payer des royalties ?

Comment payer des royalties ?

Comment déclarer les royalties ? Comment déclarer des royalties ? Quand les royalties dépassent 32 900 €, il faut les déclarer sur la déclaration 2035 et les reporter ensuite sur la déclaration de revenus 2042 C dans les cases 5QC et 5SC ou les cases 5QIet 5SI. Votre comptabilité tout compris, sans engagement !4 juil. 2022 Comment se rémunère un label ? Le label musical se rémunère sur les ventes générées par la musique produite, tout en reversant une rémunération aux artistes selon les modalités fixées dans un contrat. La création d’un label de musique revient aussi à créer une marque.17 oct. 2022 Quel pourcentage pour le franchiseur ? Il s’agit en général d’un pourcentage du chiffre d’affaires du franchisé compris en moyenne entre 1 à 3% du chiffre d’affaires réalisé. Sur ce point, il est d’ailleurs primordial d’être très vigilant quand on souhaite investir dans une franchise.24 févr. 2017 Quel chanteur gagné le plus d’argent ? David Guetta occupe la première place avec 26 millions d’euros de revenus, suivi de Johnny Hallyday (16 millions d’euros), Les Insus (12), Renaud (6,5) et M. Pokora (4,5). Qui doit payer les droits d’auteur ? Voici une proposition de clause à faire figurer dans le contrat : « Le paiement des droits d’auteur est à la charge de l’organisateur. Ce dernier s’engage à verser les droits d’auteur à [nom de la société], représentant la SACD en [nom du pays où ont lieu les représentations].

Quel statut fiscal pour un artiste ?
Comment signer avec un producteur ?
Est-ce rentable d’être franchise ?
Quelle est la franchise la plus rentable ?
Qui est le plus riche entre Booba et GIMS ?
Qui est le chanteur français le plus riche ?
Quelles sont les 3 conditions nécessaires pour qu’une œuvre soit protégée par le droit d’auteur ?
Comment se faire repérer par un label ?
Comment un label gagné de largent ?
Quel commerce avec 100 000 euros ?
Quel type de commerce est le plus rentable ?
Quel commerce ouvrir en 2022 ?
Est-ce que Koba LAD est millionaire ?
Est-ce que Niska est millionnaire ?
Comment ne pas payer les droits d’auteur ?
Qui paie les droits d’auteur ?
Quel est le prix d’une chanson ?
Comment vendre une chanson à un artiste ?
Quel est le business le plus rentable au monde ?
Comment devenir riche avec 1000 euros ?
Quel est le business le plus facile ?
Quel commerce Manque-t-il en France ?
Qui est le plus riche entre Niska et ninho ?
Quel est le chanteur français le plus riche ?
Quelle est la différence entre auteur et producteur ?
Quel est le prix des droits d’auteur ?
Quel est l’artiste qui gagne le plus à la Sacem ?
Qui paie les chanteur ?
Comment rentabiliser sa musique ?
Qu’est-ce qui marche en ce moment ?
Où placer 5 000 euros ?
Quelle épargne à 50 ans ?
Quel business lancer avec 1000 € ?
Quel business lancer avec peu d’argent ?
Qui touche le plus de droits d’auteur ?
Comment obtenir un copyright en France ?

Quel statut fiscal pour un artiste ?

En principe, les revenus de l’artiste-auteur (droits d’auteur, ventes d’œuvres originales, activités accessoires) sont imposables dans la catégorie des bénéfices non commerciaux (BNC). Votre régime fiscal dépend de votre chiffre d’affaires (CA)annuel.

Comment signer avec un producteur ?

Il faut tout simplement se mettre à la place du label qui a pour objectif de vendre, pour comprendre qu’il faut qu’ils soient certains que vous puissiez devenir leur gagne-pain. Trouver un manager permet de déléguer tout ce qui est “administratif” et vous permet de vous concentrer sur la création musicale.7 mars 2017

Est-ce rentable d’être franchise ?

Un franchisé sur dix gagne moins de 29 000 € par an ; un sur dix encore, entre 40 et 49 000 €. Les franchises les plus lucratives affichent, pour 11 % d’entre elles, un revenu moyen allant de 50 à 59 000 € ; pour 15,5 %, un chiffre compris entre 60 et 79 000 € et pour 8,5 % entre 80 et 99 000 €.7 juin 2021

Quelle est la franchise la plus rentable ?

Top 10 des franchises les plus rentables

Qui est le plus riche entre Booba et GIMS ?

Avec une fortune est estimée entre 40 et 60 millions de dollars, Booba est le rappeur français le plus riche. Il a en effet multiplié ses placement en se lançant dans la mode, dans l’audiovisuel et en créant plusieurs labels.17 août 2022

Qui est le chanteur français le plus riche ?

David Guetta occupe la première place avec 26 millions d’euros de revenus, suivi de Johnny Hallyday (16 millions d’euros), Les Insus (12), Renaud (6,5) et M. Pokora (4,5).

Quelles sont les 3 conditions nécessaires pour qu’une œuvre soit protégée par le droit d’auteur ?

Pour être protégée par le droit d’auteur, une œuvre doit remplir deux conditions : l’œuvre doit être originale (condition d’originalité) ; l’œuvre droit être exprimée sous une certain forme (condition de forme).15 avr. 2022

Comment se faire repérer par un label ?

Promouvez votre projet musical Dans un deuxième temps, développez une stratégie de communication pour créer une communauté de fans autour de vous et de votre musique. Soyez présent sur Twitter, Instagram, Facebook, Soundcloud et Youtube. Ce sont les réseaux essentiels aujourd’hui pour se faire remarquer.18 oct. 2019

Comment un label gagné de largent ?

Il consiste à vendre sa musique en format physique et digitale, générer des revenus grâce au streaming et à la monétisation de contenu mais aussi par la vente de produits dérivés.29 juil. 2020

Quel commerce avec 100 000 euros ?

Franchises de 75.001 à 100.000 €

Quel type de commerce est le plus rentable ?

La construction et la pharmacie sont les secteurs les plus rentables en France, selon un rapport de l’INSEE.19 mars 2022

Quel commerce ouvrir en 2022 ?

Sommaire

Est-ce que Koba LAD est millionaire ?

Personnage attachant et hilarant, le rappeur du 91 est tout simplement milliardaire depuis quelques jours. Bien sûr, sa fortune se compte en nombre de vues et pas en centimes d’euros mais à 22 ans c’est tout à fait exceptionnel.7 sept. 2022

Est-ce que Niska est millionnaire ?

Niska fait partie des rappeurs français les plus riches avec une fortune estimée à plus de 3 millions de dollars. D’origine congolaise, ce rappeur français a réussi à s’imposer dans le milieu du rap grâce à son style et ses punchlines.30 sept. 2022

Comment ne pas payer les droits d’auteur ?

Soit, une demande au fond, avec la présence d’avocat exigé, pour un délai d’au moins 10 mois jusqu’à 18 mois. La cours visera à contraindre à l’éditeur de payer les dommages et intérêts ou de résiliation le contrat de cessations de droit, selon un certain niveau de gravité.1 août 2020

Qui paie les droits d’auteur ?

Qui paie les droits ? Les droits d’auteur sont dus par le producteur du spectacle, c’est-à-dire le détenteur de l’autorisation d’exploiter l’œuvre. Cependant, dans le cadre de la délégation imparfaite de paiement, le producteur peut déléguer le paiement des droits d’auteur au diffuseur.

Quel est le prix d’une chanson ?

En moyenne, un auteur empoche entre 2 et 3 centimes d’euro par chanson vendue. A 100 000 exemplaires, comptez 2 000 euros. Mais ce pourcentage sur les ventes de disques ne représente que 7 % à 10 % de leurs revenus.

Comment vendre une chanson à un artiste ?

Les sites comme Artistir, GarageBand et Soundcloud offrent également la possibilité aux artistes de partager et même de vendre leur musique en ligne. Certains artistes récents ont de fait réussi à rencontrer le succès grâce à Internet.

Quel est le business le plus rentable au monde ?

La production numérique est en tête de liste des business les plus rentables. En effet, avec peu ou aucun investissement, il est possible d’obtenir des bénéfices élevés, puisqu’il s’agit également d’un business évolutif, comme dans le cas de l’affiliation.29 avr. 2022

Comment devenir riche avec 1000 euros ?

Vos 1000 euros pourront croître au sein de plusieurs produits et placements :

Quel est le business le plus facile ?

La vente de vêtements d’occasion est probablement un des business lucratifs les plus courants et les plus faciles pour commencer.29 avr. 2022

Quel commerce Manque-t-il en France ?

DÉSERT – Boulangeries, épiceries, librairies, banques, agences postales, stations-service, écoles primaires ou maternelles… De (trop) nombreuses communes de France souffrent d’un manque d’accès à ces commerces et services de base. Plus de 15.000 villages et villes de France sont aujourd’hui totalement désertés.

Qui est le plus riche entre Niska et ninho ?

Avec une fortune est estimée entre 40 et 60 millions de dollars, Booba est le rappeur français le plus riche.

Quel est le chanteur français le plus riche ?

David Guetta occupe la première place avec 26 millions d’euros de revenus, suivi de Johnny Hallyday (16 millions d’euros), Les Insus (12), Renaud (6,5) et M. Pokora (4,5).

Quelle est la différence entre auteur et producteur ?

Le producteur est celui qui finance la création de l’oeuvre et permet également aux artistes interprètes d’enregistrer sur un support physique appelé « master ». Souvent il réalise le mixage et le mastering du titre. Parfois il réalise la direction artistique de l’oeuvre.29 juil. 2019

Quel est le prix des droits d’auteur ?

Il est fixé, pour l’exemple, à 50 € hors TVA….Exemples de calcul des droits d’auteur.

Quel est l’artiste qui gagne le plus à la Sacem ?

Dévoilé officiellement ce lundi 6 décembre, le palmarès 2021 des Grands Prix SACEM est le suivant : Grand Prix de la chanson française (créateur-interprète) : Matthieu Chédid. Grand Prix de la chanson française (créateur) : Renaud Rebillaud (compositeur pour Sexion D’assaut,Gims, Kendji Girac, Black M…).6 déc. 2021

Qui paie les chanteur ?

Qui paie les chanteur ? Toutefois, il n’en demeure pas moins que le point d’accroche incontournable demeure la maison de disques. Celle-ci finance généralement les enregistrements, la promotion des albums et verse des royalties aux artistes qui sont sous contrat.

Comment rentabiliser sa musique ?

Aujourd’hui, il faut qu’on parle de la monétisation et de la rentabilisation de votre projet musical. Beaucoup l’ignorent, mais le processus de vente de votre musique se décompose véritablement en 3 étapes….2. Engagement des fans

Qu’est-ce qui marche en ce moment ?

46 idées d’entreprises à lancer en 2021

Où placer 5 000 euros ?

Comment investir 5000 euros ?

Quelle épargne à 50 ans ?

À 50 ans, veillez à ne pas dépasser 50% d’unités de compte dans vos contrats. Et 40% une fois l’âge des 60 ans atteint. Ce sont là les limites généralement recommandées par les spécialistes. Ne négligez pas d’agir de même sur d’autres enveloppes comme votre épargne salariale et votre PER.

Quel business lancer avec 1000 € ?

E-Commerce. Avec un budget de moins de 1 000 euros, vous pouvez facilement acheter tous les outils et systèmes nécessaires pour commencer à générer des revenus réels et importants grâce à une entreprise e-commerce. Par essence, l’e-commerce consiste à gagner de l’argent en vendant des produits sur Internet.

Quel business lancer avec peu d’argent ?

Les meilleures idées de business en ligne sont souvent les plus simples

Qui touche le plus de droits d’auteur ?

Jean-Jacques Goldman : une rente de 2 millions en droits d’auteur.26 juin 2016

En France, le dépôt de copyright peut être effectué à l’Institut national de la propriété industrielle (INPI), un organisme public. Pour cela, vous devez utiliser une enveloppe Soleau. Celle-ci permet de prouver l’antériorité d’une œuvre, en lui conférant une date certaine.18 mai 2019


some may les bienvenus sur du 6 nations le podcast pour débrider son éducation financière je m’appelle joachim lemonnier et chaque semaine je vous emmène avec moi à la rencontre d’un professionnels de l’investissement du sinaï jeunes c’est aussi idiot six points club un site qui rend des centaines d’opportunités d’investissement visible et accessible à tous vous pouvez retrouvez plus d’informations sur le site du ou six points club j’ai eu ici grecque – club3d le lien en descriptions ceci est un dit passons maintenant à la présentation de l’épisode du jour dans cet épisode je suis avec jean david bach le fondateur de weeds au good with the good c’est une solution qui permet d’investir dans des entreprises mais pas qu’eux à l’aide de royalties donc les royalties bien sûr ce sera expliqué en long en large et en travers dans cet épisode on verra que c’est en fait un pont en entre d’un côté le prêt et de l’autre côté les actions est donc un pont très pratique à la fois pour les investisseurs et les entrepreneurs on va voir plusieurs exemples on va avoir plusieurs projets et bien sûr jean david vann ou partager énormément de ressources si vous souhaitez donner un petit peu plus de sens à votre argent si vous souhaitez avoir des bonnes pratiques des impacts que vous pouvez mettre en place bad et les coûts de cet épisode vis-à-vis de votre épargne est resté bien jusqu’à la fin puisque jean david nous partage son portefeuille à la fin de l’épisode comme dans tous les épisodes voilà je vous souhaite une bonne écoute avec mon invité jean david bonjour à tous et bon jour jean david merci d’être venus sur du 6 nations bonjour alors jean davy de petites questions que je pose à tous mes invités à savoir qui est tu es comment es-tu en arriver à lancer un service d’investissement alors moi je suis un entrepreneur éthiques je me suis lancé avant tout dans une logique d’entrepreneuriat parce que j’avais envie d’avoir un impact positif sur le monde qui m’entoure et la finance en fête et de est devenu l’outil pour pouvoir accomplir cela je n’avais pas d’ambition spécifique dans la finance mon ambition c’était vraiment de pouvoir avoir un impact positif un moment donné je me suis ni l’argent c’est le nerf de la guerre rien de très original là dedans il faudrait que plus d’argent soit orientée vers des thématiques utile pour l’humanité avec un impact positif et donc je me suis lancé dans cette aventure en effet l’argent est le nerf de la guerre et rien de mieux que de l’utiliser à bon escient et donc du coup comment tu commentes a lancé oui de guti tu peux nous en parler un petit peu plus savoir c’était quoi les débuts parce que j’imagine que c’est pas forcément toujours facile de se lancer dans des secteurs réglementés qui sont liées à l’investissement et la finance donc tu peux nous dire un petit peu les débuts comment ça c’est fait et surtout ce que c’est devenu aujourd’hui effectivement alors une fois qu’on s’est dit l’argent c’est le nerf de la guerre et qu’on peut peut-être peut-être à essayer d’améliorer les choses à ce niveau la question qui se pose c’est comment on peut le faire et puis surtout comment on peut rendre les choses le plus simple possible pour tout le monde l’enjeu ça a été de d’identifier comment on pouvait gérer des investissements facilement que moi je puisse faire que n’importe qui puisse faire avec un intéressement à la réussite au succès de projets qui auraient un impact positif donc c’est en discutant avec des entrepreneurs et puis aussi avec des investisseurs des gens qui avaient aussi envie de qui a pris conscience de l’enjeu que représentait leur argent leur épargne en posant des questions en essayant de toujours aller chercher là la valeur pour ces personnes là qu’on s’est rendu compte qu’on pouvait peut-être faire les choses un peu différemment quand j’ai lancé woods c’est vraiment au début du financement au début du financement participatif en tout cas oui c’était en faisaient partie pas des toutes premières plateformes et peut-être de la deuxième vague on va dire spectacle et on a créé woods en 2013 korg oui en effet donc il existait déjà depuis quelques années à ce moment là des plateformes comme my major company qui n’existe plus aujourd’hui où des plateformes comme ulule kiss kiss bang bang qui sont qu’ils soient encore présentes ainsi dès les débuts du crowdfunding quoi exactement donc je me suis lancé alors déjà j’étais seul personnellement et je me suis lancé avec l’idée de d’apporter un système simple d’investissements dans des projets à impact d’investissement avec un intéressement au succès donc que ça ne rapporte aux investisseurs que si le projet fonctionne cette idée de prise de risque et donc finalement un peu derrière cette idée du lieu d’éducation financière quand je mets de l’argent mais ce n’est pas garanti que mon argent il va produire quelque chose et me rapporter de l’argent ont surtout quand on est sur un projet qui est un petit peu innovant et donc en discutant avec l’entrepreneur en discutant aussi avec les gens que je rencontrais en cherchant des gens qui pourraient m’accompagner travailler avec moi sur ce projet j’ai rencontré mon équipe et on a construit ensemble ce projet là pour en arriver du cou à cette entreprise qui est we do good qu’on a donc créé en 2013 et avec cette proposition de valeur qui est assez particulière c’est d’investir en échange de royalties sur des projets qui nous parle on choisit donc comme dans tout projet de financement perspectives les projets qui nous intéresse la spécificité c’est que sur wii no good on va avoir des royalties les royalties sont très peu connus ou peu connus en france on se l’imaginé assez facilement justement dans le domaine de la musique parce que c’est là qu’on que notre on va dire notre culture populaire à travers les films etc nous a permis deux d’entre eux voir ce que sont les royalties notamment on a fait un épisode avec avec l’un de nos partenaires à notre musique qui propose ça justement et du coup les royalties donc qui s’appliqua à des business d’entrepreneurs comment ça fonctionne c’est quoi au juste le principe va être exactement le même on a appliqué en fait si on veut cette logique qui existent effectivement depuis très longtemps dans le milieu artistique et notamment la musique à l’entreprise la personne qui va investir sur un projet en échange de royalties sur woods va avoir droit un pourcentage de ce que gagnent cette entreprise un pourcentage de son chiffre d’affaires donc tous les trimestres tous les investisseurs sur lui de woods reçoivent un pourcentage de ce que les entreprises qu’elles ont conclu que ces personnes ont financé ont payé sur la place d’accords donc ça veut dire que moi par exemple je finance une entreprise à hauteur de 100 euros par exemple pour j’imagine qu’il ya toujours un objectif derrière ces entreprises et cherche peut-être à augmenter leurs équipes commerciales ou acheter un nouvel outil de production où ça peut être diverses et variées on reviendra sur des exemples après mais voilà je suis pas 100 euros comme ça va être le cas peut-être 2000 autres investisseurs qui vont lui passé 100 euros et du coup cette entreprise va avoir alors si je fais bien les maths cent mille euros et avec ses 5000 euros et va justement développer son business et un trimestre plus tard elle va commencer déjà à voir augmenter peut-être son chiffre d’affaires et elle va me reverser une partie de son chiffre d’affaires c’est ça exactement ce qui fait que les investisseurs en tant qu’investisseur ne sonne directement intéressés à ce que l’entreprise fasse plus de ventes donc si on imagine de manière très simple sur un commerce local par exemple on va se retrouver avec une entreprise qui peut être dans la rue dans notre rue qui va faire ses ventes et plus est fait de vente plus tous les trimestres vais m’en rendre compte directement sur mon porte monnaie électronique puisque je vais recevoir un pourcentage de ses ventes l’inde et donc ça ça à la vente quand ça se passe bien c’est super évidemment parce qu’on soit plus de rated on est vraiment satisfait du fait que son investissement a bien marché quand ça se passe moins bien c’est aussi positif alors forcément on peut être un peu déçu et là on l’a où on l’a vécu avec la période de confinement à rennes brutale d’activité pour certaines entreprises aux diminutions pour d’autres eh bien on a des entreprises qui ne faisait pas ou plus ou beaucoup moins de chiffre d’affaires qu’avant et en fait ça permet d’ajuster pour tout le monde les choses de manière à ce que on maximise les chances de survie cette entreprise là par exemple une entreprise qui pendant la première phase de confinement qui était la plus dure pour tout le monde ne faisait plus de chiffre d’affaires se retrouver avec un pourcentage de ce chiffre d’affaires très réduit est payé donc elles ne paient quasiment plus rien ce qui ferait que l’investisseur ne récupère rien pendant ce moment là mais dès qu’elles ont commencé à refaire des ventes après le confinement notamment et bien les royalties ont commencé à revenir et ça leur a permis de mieux résister à une période difficile et que dès que ça fonctionne mieux à tout le monde de nouveau ils d’accord une vraie solidarité en fait et qui est direct entre les investisseurs et et saison 2 j’essaie de me comprendre on va dire que les investisseurs ils ont un droit de percevoir un pourcentage du chiffre d’affaires sur une période de temps définie comment ça se en fait j’essaie de comprendre pour que tout le monde s’imagine que la façon dont vous avez pensé votre modèle tout le monde est gagnant autant l’entreprise que les investisseurs que we do good et comment ça se présente d’un point de vue ben pourcentage du chiffre d’affaires qui est qu’ils reversent aux investisseurs mais aussi la période sur laquelle il ya des reversements alors pour chaque investissement sur we do good en fait ont tout investi toute opportunité d’investissement a présenté comme un projet est en fait l’investisseur va choisir les projets qui m’intéressent sur chacun de ces projets on va avoir une durée qui est précisé en général sur un problème de reprise on va être sur cinq ans j’investis sur cinq ans et pendant 5 ans je sais que j’aurai le droit ou pourcentage un pourcentage qui m’est indiqué d’ailleurs du chiffre d’affaires de cette entreprise qui ne sera versée tous les trimestres ça c’est la règle on connaît la date de départ on connait la date de fin et puis ensuite il ya des petites choses qui s’ajuste il se peut que l’entreprise elles ne marchent elles marchent moins bien que prévu on a un super projet mais parce que le marché n’est pas là parce que c’est pas le bon moment parce que il se passe des choses comme une crise sanitaire mondiale qui coupent pas l’activité de l’entreprise ça se passe moins bien que prévu dans ces cas là ce qui se passe c’est que le pourcentage est prévu pour que si tout se passait bien l’investisseur récupère je récupère en tant qu’investisseur plus que ce que j’ai investi bon ça c’est l’idée je sais pas exactement combien je vais récupérer si ça passe moins mecque prévu mais que l’entreprise allait toujours en activité au bout des cinq ans et que j’ai pas récupéré mamisèle est engagée à continuer même au delà jusqu’à ce que je sois au moins remboursés donc le seul cas où je vais perdre mon argent c’est le cas où l’entreprise s’arrête alors ça arrive ça arrive il ya toujours ce risque là il se peut que ça se passe pas bien et que l’entreprise n’est plus la capacité à continuer donc là ça s’arrête mais sinon même si ça se passe comme prévu je suis sûr que je vais récupérer au moins l’argent que j’ai investi d’accord donc ça veut dire ça peut la période de dire de rétrocommissions des royalties peut s’étendre si si au bout de cinq ans voilà le l’investisseur n’a pas été remboursée au moins de la somme qu’il a investi la base est en effet tu le précisait mais c’est vrai que beaucoup de ces petites j’imagine c’est des petites moyennes entreprises peut-être même parfois des start up et c’est vrai que c’est assez connu il ya des statistiques là dessus qu’ils qui montrent que 90 % des start up et chubu trois ans donc c’est vrai que il ya aussi peut-être cette notion de diversification qui va falloir prendre en compte pour les gens qui souhaitent voilà mais mettent le nez dedans quoi tout à fait alors l’un des avantages des rôles qui sait que ça peut toucher des entreprises et des projets de manière générale de manière beaucoup plus large que l’investissement en capital par exemple qui est souvent ce qui est mis en place pour des start up l’investissement en capital on va prendre une des actions dans une entreprise et puis on va espérer qu’un jour on puisse revendre ses actions a une valeur supérieure en sachant qu’il ya un risque très important que ça ne me rapportera ça ne m’a rien de me rapporter entre l’otan et puis si si ça se passe bien on a peut-être une sur lesquels ça marchait très bien qu’il va me rapporter plusieurs fois le montant que j’investis et puis la plupart ou même si elle fonctionne ne pas pouvoir facilement revendre mes actions là avec les royalties s’est pas forcément mieux mais disons que c’est différent et ça permet vraiment d’équilibré de manière très intelligente son portefeuille d’investissements puisque on va recevoir tous les trimestres un retour qui correspond aux royalties s’adapte à beaucoup plus entreprises donc on peut investir sur des projets beaucoup plus variée puisque en capital en général les opportunités qui sont offertes ça va concerner des entreprises qui ont un fort potentiel de croissance et un gros risque pour les start up avec les royalties on n’est pas obligé de viser une super valorisation de l’entreprise il faut simplement qu’elle soit sur une logique de génération de chiffre d’affaires et de croissance de son chiffre d’affaires une un commerce une pme classique qui a une vocation à se développer peut très bien faire appel à ce mode de financement ce qui fait du coup sûr une good on a une très grande variété est en fait certains projets qui vont être plus risqués plus ils sont innovants plus ils sont ils ressemblent à des start-up justement avec cette logique de d’innovation qui peut croître énormément mais qui peut aussi ne pas marché du tout et à côté de ça on peut avoir d’entreprises qui sont beaucoup plus classique en tout cas sur des sur des activités moins risquées et qui vont pouvoir aussi proposé alors général un petit peu de moins de royalties mais avec un risque qui est moins c’est intéressant parce que c’est bien de faire un peu le parallèle aussi avec les actifs de non cotées enfin les actions non cotées moi moi ce que j’ai l’impression souvent que les royalties la façon dont vous le présenter chez we do good c1 c’est un entre-deux entre d’un côté les actions non cotées qui sont voilà des produits non liquides avec une sortie à moyen voire long terme voire très long terme et de l’autre côté tout ce qui va être le cros de landing donc le prêt aux entreprises avec la bombe du coût des échéances de remboursement et les royalties tels que tu expliques c’est un petit peu un mélange entre les deux parce que d’un côté il ya un intéressement au succès de la société tout comme il pourrait y en avoir un lorsqu’on investit dans des start up on a envie que leur chiffre d’affaires augmente on a envie qui se structure qu’ils augmentent leur équipe qui puisse investir dans leur développement et de l’autre côté et on va dire il ya la temporalité assez court moyen terme dudule ending du prêt avec voilà c’est cette idée que trimestriellement on va être remboursée d’une part d’une partie d’une petite partie de ce qu’on a investi alors après il ya ce facteur qui est différent à nouveau entre le prêt et les royalties dans le sens où on sait pas combien on va toucher chaque trimestre parce que ça va vraiment dépendre de du niveau d’activité et du chiffre d’affaires qui aura fait la société quoi exactement il ya exactement on est vraiment dans cet entre deux qui apporte une solution pertinente pour l’entreprise parce que là aussi ça lui permet d’avoir la flexibilité elle ne paye quand on est au fond de ce qu’elles gagnent tout en intéressant des gens à son succès et puis côté investisseurs effectivement on est dans cet entre-deux aussi alors sachant que du coup sure we do good on propose deux il ya vraiment deux catégories d’investissements qui sont très différentes on a d’une part les investissements dans des entreprises investissent une entreprise qui va développer son activité donc ça peut être sur des secteurs d’activité très variés dans nos des critères de sélection sur we do good par rapport à ces entreprises là sur leur niveau de maturité on va en avoir d’autres elles doivent être au moins en train de commencer à développer leur commercialisation donc commencé à vendre les deux sociétés qui ont un produit à vendre un produit ou un service à vendre c’est ça on est pas sur des longues phases de recherche et développement on est sur le démarrage au plus tôt on assure le démarrage de la commercialisation et puis au plus tard ça peut être n’importe quel moment de la vie d’entreprise quand elle veut continuer à se développer peut-être lancer un nouveau par exemple je donne un exemple un restaurant qui veut devenir une chaîne de restaurants peut-être ça peut être ça peut être un exemple qui a besoin de admettons 150000 euros pour ouvrir à nouveau un nouveau lieu de vente où exact où une une pme qui qui par exemple fait de la livraison et qui a besoin de d’acquérir trois nouveaux camions parce qu’il lie à sa demande qui augmente et que l est pas en capacité de faire avec ces deux camions qu’elle actuellement chose comme ça exactement on a par exemple l’accompagné une pme qui faisait qui avait parmi ces activités un peu de restauration et qu’ils avaient décidé de développer une partie de restauration à domicile avec une partie livraisons et donc ça lui a permis effectivement de lancer de tester ce service oui parce que si leur face à peut être financé des actifs digitaux par exemple une application ou un site web ou un logiciel qui la plupart du temps quand ces sociétés là qui sont assez traditionnel veulent alimenter leur business model avec du digital quand vous voir des banques les banques c’est un mode non on finance passe à nous et du coup elles sont obligées de se tourner vers des solutions tierces qui soit qui sont soit le prêt soit l’ equity ou soit les royalties pour le coup ce qui laisse un large panel de choix au final ces entreprises exactement nous on a vrai on est vraiment venu leur apporter une une nouvelle corde à leur arc en fait dans leurs solutions de financement et base il ya toujours le parent elle nous est en intermédiaire c’est toujours le parallèle côté investisseurs une nouvelle façon d’investir son argent avec des modalités qui sont aussi un peu intermédiaire qui permettent d’équilibrer de s’intéresser à ces fascicules moins d’entreprises parce que ce qu’il faut savoir pardon quand on veut soutenir les entreprises c’est que le cros de landing par exemple donc le financement participatif en prêt il va être assez restreint pour les entreprises il va être très dur en termes de sélection et ce qui fait qu’on va pouvoir accéder qu’à des entreprises qui font déjà beaucoup de chiffre d’affaires et qui ont des très bons ratios donc en fait ce sont des entreprises qui ont qui n’ont pas forcément nécessairement besoin disons qu’elles vont bénéficier tas parce que ça va plus vite que les banques et c’est très bien de soutenir ces entreprises ont besoin de trésorerie pour se développer mais des entreprises qui sont peut-être par exemple un peu plus jeunes ou qui ont des moins bons ratios de fonds propres qui ont justement besoin de renforcer leur bilan comptable elle retrouve un peu bloquée et c’est le cas de beaucoup de pme en fait qu’il soit des niveaux d’endettement maximum c’est à dire qu’elles sont en mauvaise santé mais elles n’ont pas suffisamment de fonds propres et donc soit et d’où leur capital mais quel sens est-ce que ça peut avoir d’ouvrir son capital à des gens qui ont envie de donner un coup de soutien mais qui n’ont pas forcément être impliqué dans la vie d’entreprise et alejo avec lille sont une solution qui permet de leur dire aussi vous pouvez avoir accès à des gens qui vont investir chez vous ça a offert des fonds propres puisque vos paiements d’aller les payer qu’en fonction de ce que vous allez réussir à faire et du côté investi sur ce côté simplicité de l’investissement aussi donc on peut répondre à des besoins qui aujourd’hui n’ont pas trop de réponses et notamment pas soit parmi les jeunes entreprises soient parmi les pme qui ne sont pas ou pour qui ça n’a pas de sens par exemple de leur capital et tu parlais d’une d’une deuxième typologie de de royalties sur wii 2 gouttes quelle est elle effectivement c’est une deuxième catégorie projet en fait puisqu’on a d’un côté les entreprises et puis de leur côté aujourd’hui on permet d’investir sur des actifs matériels du matériel très concret l’idée étant de dallas l’ont toujours dans la dans la vision de cette idée que l’argent doit avoir un impact positif savoir exactement où va son argent et en l’occurrence le exactement ses dentelles matériel à terre un des tubes de néon hitch par exemple les exemples effectivement on a des exemples qu’on a actuellement sont les d’une part on a des petits robots tondeur solaire autonome donc qui se balade tout seul en l’occurrence dans les vignobles ou sur les bords de voies de chemin de fer qui viennent faire de la l’entretien automatique de la végétation donc de la coupe tout simplement là où d’autres solutions écologiques ne sont pas possibles où est la seule alternative c’est le glyphosate parce qu’on peut pas mettre des animaux en écho pâturages à cet endroit là pour des raisons de protection des vignes fois de danger vis-à-vis de la circulation des trains les autres solutions sont un peu compliqué un peu cher à mettre en place et donc cette boîte cette entreprise-là va mettre des petits robots comme ça et ses robots donc on va savent voir que ils sont capables d’entretenir chacun l’équivalent de 1 5 hectare et on sait que c’est un gain de 5 ha du coup pour un robot sans glyphosate et on sait que ce robot il est dans telle commune de france à tel endroit et que mon argent quand je le mets là dedans il va dans ce chrono là ce robot il est bien sûr exploiter il génère des revenus c’est ça qui permet de verser des royalties je sais exactement qu’en fonction de son niveau d’exploitation je vais recevoir d’accord alors j’essaie de voir le cheminement on va dire des revenus donc non on achète le robot en tant qu’investisseur c’est ça on devient propriétaire du robot quasiment le l’investisseur n’est jamais vraiment propriétaire survie de good il a toujours droit à des royalties il a le droit au revenu en fait de ces le robot il est produit par une entreprise qui elle ensuite va trouver des clients par exemple des vignes des vignerons ou voilà les exploitations les exploitants de chemins de fer tout ce qu’il subit majine ça c’est dans le domaine public et ces personnes n’a ses clients ils vont louer le robot ils vont pas l’acheter ils vont payer deux en l’occurrence de l’entretien d’autres gars et ça ah ouais d’accord donc c’est en pâtit c’est un abonnement reprennent à l’année peut-être ou du coup le robot doit passer tous les x temps pour repenser occuper cet espace exactement là j’ai une parcelle par exemple qui faire l’eau pour le client j’ai une parcelle qui fait 15 hectares combien ça coûte si je fais appel à votre solution dit rob on va dire au bon ok je prends l’abonnement et sur cet abonnement en fait la structure qui produit et exploitent ces robots là et va reverser des royalties aux investisseurs sont d’accord et du coup s’imagine cette société ça lui permet pas d’avoir une avance de trésorerie pour produire plus de robots quelque chose comme ça exactement et se développer et continuer en fait en sachant qu’à chaque fois qu’elle produit nouveau robot et qu’elle arrive à le placer chez un client et bien on a toujours 1,5 hectare de d’entretien des espaces et la même quand même même concept au niveau de la ce est on est on va dire on reçoit une royalties tous les trimestres sur pendant cinq ans aux allures de ces wallons trois ans et indiquait effectivement sur la page investissement n’est sur trois ans sur des durées un peu plus courte avec un paiement trimestriel et puis bah du coup une fluctuation possible des paiements en fonction du niveau d’exploitation d’accor mais après ce que c’est pour l’instant un taux fixe après j’imagine c’est s’aider des robots qui sont bookés déjà à la vente normalement ils sont bookés avance donc on s’assure au maximum mais il ya toujours un petit risque à un moment donné il ya une partie des clients qu’ils arrêtent leur abonnement ou que plus de clients prennent la bonne mois et du coup coller les abonnements plus en plus cher et du coup il peut y avoir des fluctuations à la hausse comme à la baisse des rockets ce qui fait qu’au bout de cinq ans tu as une idée d’à peu près de combien ça rapporte parce que bon c’est bien de financer ça mais il faut que ça rapporte un petit peu au moins quand même à l’investisseur alors là on est sur trois ans du coup effectivement donc sur trois ans l’idée c’est que ça rapporte pour quelqu’un qui aurait investi par exemple 1000 euros c’est que ça lui rapporte 1000 60 euros elle récupère à 1060 euros pour récupérer 60 euros en trois ans sur fait des paiements trimestriels ça fait un équivalent de 3,6 pour cent par an a peu progressé mais c’est mieux qu’un livre est assez joli et mieux calibrée à l’idée était de se placer effectivement au dessus du livret sachant que ça ne va pas plus haut qu’une assurance vie en font en fonds euros si c’est mieux que des obligations d’état surtout à l’heure actuelle ok donc c’est pas mal ça se positionne plutôt bien par rapport à d’autres produits même si bon après c’est pas c’est pas le même niveau de risques quand même et c’est un petit peu plus risqué c’est tout c’est toujours la même chose de toute façon en vigilance un placement qui rapporterait beaucoup sordide risques et c’est qu’il ya un loup derrière clairement clairement que non mais là le meurice c’est quoi c’est que les robots soit pas louer quoi il ya un risque que les robots sont pas loués alors non c’est sûr qu’à chaque fois qu’on est bien financé on sait qu’il est loué il ya un risque on est quand même encore sur une activité qui est un peu innovante donc il ya un risque que cette entreprise va peut-être ça se passe un peu moyen pour elles donc on essaie d’assurer tout ça on sait que ça se passe pas bien les clients vont continuer pour pouvoir continuer à utiliser les robots malgré tout mais il se peut que tout ça se passe mal avec à la fin il ya une petite vertu à d’autres exemples de grillage tangible de ce style c’est comme ça je constate de transformer un actif qui en a pas l’air comme ça en machine à cash en quelque sorte tu vois ça me fait penser un petit peu aux distributeurs de connaître tous les faits les distributeurs automatiques là que les gens achètent et puis tu les recharges et puis tu vas chercher des pièces et puis les recherches c’est ça bah en fait l’idée l’idée partait vraiment de ce côté très concrets de l’investissement jeu comment est ce que je peux aller au l’un des gros problèmes dans la finance aujourd’hui c’est là le niveau de transparence des rapports régulièrement qui tombent tous les ans sur l’impact de notre épargne est en fait en fonction de la dans laquelle on laisse notre argent on peut sans rien faire juste parce qu’on laisse à travers la banque annulée si on a une conscience environnementale et quelques actions qu’on fait annuler tout ce qu’on fait à côté juste parce que notre argent et dans une banque qui avait vraiment des mauvaises actions et donc cette idée par ted qui sait où va mon argent c’est très concret et puis je sait l’impact que ça je sais combien c’est de me rapporter je sais exactement donc c’est vrai que l’exemple jury les ans on en a parlé dans l’épisode 7 avec de good us mais les banques laisser son argent sur aube hanks et c’est pollué de façon indirecte puisque elles l’utilisent elle utilise vos dépôts notamment sur tous les bancs on va dire qu’ils font aussi de l’investissement il ya des banques qui font pas qu’ils n’utilisent pas les dépôts mais la plupart des banques utilisaient des dépôts pour investir justement dans des énergies fossiles a en grande majorité notamment la volonté verte on citera pas de noms mais vous la reconnaître ok et du coup stade autre exemple juste pour pousser un petit bouchon sur ce sujet c’est que en fait même si on fait tous les efforts du monde en terme de tri de compostage d’achats responsables on peut tout annuler et d’un coup juste parce que notre avant la banque donc c’est extrêmement important que se pose la question dans quelle banque et mon argent est-ce que je peux pas le placer de manière un peu plus intelligente et on essaie de trouver une solution par rapport à ça donc deuxième exemple qu’on a aujourd’hui on a une entreprise qui propose d’installer des kits solaires dans des villages non électrifiés au sénégal donc c’est une entreprise qui est basée à la fois en français au sénégal et qui va louer ces kits à des familles l’idée étant que l’alternative qui est la plus utilisée aujourd’hui ce sont pour ceux qui peuvent se le payer des groupes électrogènes à essence et du coup on sait que chaque kit solaire va permettre à une famille d’avoir accès à l’électricité donc à la lumière d’informations le tout sans avoir recours aux énergies fossiles et donc là on est sur une logique de location d’entreprises va louer en location-accession d’ailleurs donc en fait on est des gens à s’équiper avec le fait d’investir dessus permet aux familles de s’équiper avec un coût réduit qui est répartie sur une dune et ça c’est un peu comme quand tu achètes une voiture en leasing quoi c’est dû à des mensualités à la fin j’imagine cela ces trois ans aussi peut-être plus trois en fait les mensualités ont payé le plus bas d’hier le coup plus la marge du producteur par rapport à ce matériel c’est super bien ça va en plus ça je trouve ça encore plus de sens tu vois que le premier exemple parce que c’est vrai que dans l’afrique rurale nous pour nous c’est évident tu vois d’avoir d’avoir d’électricité à la maison c’est pas versailles ici là tout ce que tu veux mais mais pour dans des pays sous-développés bas c’est vrai que c’est clairement pas ça fait pas partie des choses genre qui sont évidentes quoi il faut il faut il faut le vouloir et il faut surtout avoir des entreprises on va dire avec une avec une mission avec une composante sociale qui qui créé un produit accessible et un modèle économique aussi qui ait du sens qui soit quand même rentable pour permettre à ces personnages de d’avoir accès à l’énergie parce que c’est peut-être des personnes qui vont pouvoir voilà je sais pas des enfants qui vont pouvoir réviser peut-être tu vois à la maison le soir un ou une cuisine et ou même des trucs très simple quoi exactement et l’idée pour nous là alors ce sont les deux sujets en cours on avait précédemment mais on n’a pas pu continuer pour des raisons notamment de modèle économique parce qu’il faut que ça colle aussi en terme de modèle économique avec des fers phone par exemple avec la question de l’électronique l’électronique durable mais c’est un énorme impact ici pas les pleins de choses qu on plaint d’un tacle et notre objectif nous est proposé plein de thématiques comme ça sur différents sujets qui vont permettre à chacun de choisir en fait où il veut placer son argent en fonction de sa sensibilité des sujets qui trouve les plus importants et puis toujours avec cette notion de déplacement très très concret avec un impact mesurable avec toi un placement concret avec un impact mesurable et quand même un rendement voilà qui est mieux que des produits on va dire plus traditionnelles qui parfois enfin sont clairement mauvais pour l’environnement donc ouais c’est cool tu donc vous là vous avez ces deux on va dire ces deux actifs tangibles en croyez le si c’est ça pour nous on a quelques uns des autres dans l’est dans les cartons qui qu’on va sortir au fur et à mesure tu peux en parler j’ai fait ou pas non pas encore parce que ça serait créé un peu de frustration mais on en a plein de sujets possibles en fait simplement que ça met toujours un peu de temps de re calibrer parfois les modèles économiques pour que ça colle bien et donc du coup je sais pas trop le calendrier ça peut s’appliquer des modèles comme ça sur des voitures électriques par exemple tout à fait au 8 août à face que pour le coup la location de voiture au niveau business bon bah ça on voit des sociétés comme driver ou quoi on voit que ça marche bien et d’un côté il peut y avoir voilà ce toujours cet objectif de changer le parc automobile de le faire passer au vert et du coup il pourrait y avoir des pour y avoir des angles comme ça des parties calq pour être intéressante sur sur deux des royalties appliqué à ce type d’actifs surtout pendant longtemps les boîtes les voitures ont été considérés comme des passifs ça coûte plus d’argent que ça rapporte mais pour le coup ça peut aussi se transformer en actifs hockey très intéressant tout ça est donc l’appareil sur ce type de produit c’est un pourcentage sur chaque paiement qui est qui reversait exactement l’idée étant que tout le monde soit vraiment dans le même bateau que bon on à l’usagé final qui paye parce qu’il a bien sûr y bénéficient du service mais l’exploitant qui on travaille il a intérêt à générer de chitray parce qu’il a gardé une partie ça va lui faire sa marge l’investisseur du coup intérêt à ce que ça fonctionne parce qu’il va récupérer une partie des royalties et puis wood a intérêt à ce que ça fonctionne aussi parce que nous on prend des commissions pour la gestion de tout ça et tout le monde a intérêt à ce qui est du chiffre d’affaires pas de chiffre d’affaires pas de vente là dessus tout le monde y perd donc on est tous intéressés à ce que ces modèles la fosse j’ai une petite question comme ça qu’ils passent mais en ce moment je vois de plus en plus parler de d’entreprise a mission traduire dans son de parler aussi c’est à dire des sociétés qui qui n’ont pas seulement pour objectif de faire du profit mais qui ont aussi une composante sociale dans leur statut est ce que est ce que tu es ce que vous avez vous avez peut-être intérêt ou même juste pour ambition de le devenir alors oui du good est déjà en cours donc c’est quelque chose qu’on avait déjà anticipé qu’on avait bien inscrit dans nos statuts avant que la loi ne passe est difficile c’est qu’on peut se mettre entreprises la mission mais comment est-ce qu’on assure on s’assure qu’on est dans la bonne voie et qu’en fait on se laisse pas mangées par les activités du quotidien ou par la logique que ça purement financière au business nous on a aussi été chercher l’agrément by corp donc on est agréé c’est pourquoi tu peux tu peux en parler un petit peu de cet agrément oui alors l’ebit corp c’est une organisation internationale qui promeut l’engagement responsable des entreprises avec du coup une analyse de l’engagement de l’entreprise qui est assez difficile assez longue à travailler donc c’est un vrai effort d’aller chercher cet agrément là mais qui permet de justifier que on est engagés ils ont un score avec un certain niveau du cou sur ce score là par rapport à tout un tas de thématiques que ce soit sur le fonctionnement d’entreprise en interne de gouvernance ou bien le travail sur ses offres et le travail et ses clients cette partie prenante que l’entreprise est engagée et qu’elle réalise des actions concrètes par rapport à ça et donc aujourd’hui vous avez de plus en plus d’entreprises qui sont labellisés bicorne et donc ça permet aussi de reconnaître un certain niveau d’engagement et du coup tu as une note c’est ça c’est quoi elle sait comment le système de notation c’est quoi ces des led c’est des chiffres on est sur des hommes donc il faut attendre la barre la barre fatidique pour pouvoir être ici combien je crois qu’on a 80 tricks et sur 80 où c’est sûr ressent il me semble que ça monte à 120 ou 160 et le service et 80 celles existantes le seuil est à 80 et vous vous avez eu combien nous on est un petit peu au dessus de 4 90 par là mais ça c’est quelque chose qui est très transparent avec vous sur les îles et sur le site be corporacion je vous avais le la liste de toutes les entreprises que vous pouvez chercher et puis l’accès à la grille d analyse donc le bcop directory toutes les entreprises au niveau mondial qui sont elle est labellisée bykov sont référencés superbe le jeu mais dans les ressources pour les gens qui veulent aller vérifier qui veut le voir si les entreprises qui connaissent qui se vantent big up le sont réellement c’est un peu comme la liste la liste blanche de la mmf quoi pour c’est un peu ça et c’est vrai qu’on a vu nos quelques d’entreprise qui ballon c’était pas forcément ce qu’il disait mais ou alors des journalistes qui s’étaient trompés et qui a indiqué qu’une entreprise débit corp alors qu’en fait non elles ne sont pas du tout référence et mais ça pour le coup c’est assez simple parce que tu as pu être une entreprise a mission mais ne pas avoir de notation big up à ces deux oui en fait une entreprise émission c’est un engagement qui est statutaire donc qui est quand même assez fort maintenant à quel moment on s’assure qu’une entreprise doit respecter son engagement c’est ça la question et le travail de big up c’est de vérifier que l’entreprise elle a bien mis en place des choses qui permettent de respecter ses engagements et j’imagine de vous parce que bon bah voilà date les objectifs de wii 2 gouttes aujourd’hui c’est financer tant d’entreprises d’avoir fait pas tant de clients qui ont participé à à rendre accessible par exemple l’électricité dans des foyers en afrique rurale comment vous comment vous quelles sont en fait vos grands objectifs chez we do good qu’est-ce que tu suis toi en termes de données par rapport à ton activité à l’activité de 8 2 good nous nos objectifs c’est vraiment de faciliter de donner à tout le monde les moyens d’agir grâce à son arme et du coup aujourd’hui c’est ségolène personnes pour nos auditeurs peut-être qu’ils ont besoin d’être rassurés ce que bon déjà vous existez depuis depuis 7 8 ans 9 ans peut-être huit ans c’est sa 2013 sept ans ça fait vous avez combien de 2,2 d’investisseurs de 6000 investisseurs quand même donc 6000 personnes qui ont participé à avoir un patrimoine plus vers quoi plus plus sociale sans nom dont on a des critères d’exclusion par exemple sur les projets ça fait partie par exemple de nos engagements c’est qu’on a vérifié pour chaque entreprise notamment dans quelle activité elle évolue et quel impact elle a donc on a des entreprises qui vont avoir un impact qu’on va considérer dans notre grille d’analysé qui est aussi transparente et communiqués sur le sur notre site neutre c’est-à-dire qu’elles vont avoir un impact économique tellement créent l’emploi au niveau social environnemental ça va pas forcément améliorer les choses mais en tout cas ça va pas avoir un impact négatif si c’est un impact négatif non et digne et puis on a des entreprises qui ont plus de savon vraiment apporter une offre un public qui en a besoin pas que le côté social ou bien qu’ils vont apporter une amélioration environnementale et savez pour être reconnu sur le site notamment avec des petits des petits badges qui permettent de ok cool ni à des badges pour se repérer oui le site est très complet en plus il ya des il ya des calculettes pour calculer automatiquement les royalties qu’on va percevoir donc donc c’est très très complet très très claires et en plus il ya souvent des nouveaux projets à vous sortez un nouveau projet toutes les toutes les deux semaines quand même quelque chose comme ça et vous en avez financé combien jus depuis depuis quasiment lui temps là des projets on a plus de 120 projets financés ouais donc ça fait pas mal d’entreprises qui ont qui ont pu qui ont pu justement utiliser ce modèle je t’ai fait et avec du coup un investissement moyen par personne pendant qu’il ya 800 euros alors on assure winwood des gens qui viennent mettre par exemple 10 euros parce que c’est très très accessible l’idée c’est qu’on puisse permette aussi même de découvrir 10 euros sur plein de projets et puis on a des gens qui viennent de mettre dix mille euros sur un ou deux projets en fonction de leurs affinités toujours ouais c’est super bien d’avoir rendu c’est accessible vraiment parce que 10 euros voilà même un étudiant et on sait que les étudiants voilà en ce moment c’est pas forcément les mieux lotis mais mais même un étudiant voilà il se hisse passe de un ou deux grecs dans la semaine et il peut soutenir un projet à caractère social sur wii 2 ou trouve en effet à c’est ce qui nous ont si on dépend du coup ça chez juicy les investissements accessible à tous 10 euros c’est vraiment le l’indicateur que c’est accessible à tous ce que c’est il n’y a pas pu plus agressif que disent les ça qu’on est le plus pur doit être la plateforme la plus accessible à part les plates formes de dons bien sûr où là ça commence à un euro mais on en est et c’était vraiment une volonté de notre part alors nous on n’est pas très rentable son investissement à 10 euros c’est clair mais on permet aux gens de rentrer dans de commencer à comprendre un peu le sujet de l’investissement sur des entreprises justement c’est cette notion d’investissement a un impact très concret sur des actifs matériels et puis peut-être plus tard soit de rentrer dans une logique de réinvestissement de juste de ces royalties d’avoir un placement qui qui va vivre un peu de son côté soit devenir petit à petit pour conforter son portefeuille général avec déplacement du même montant ou de plus en plus important en fonction des capacités donc passé en question de faim bien sûr une question que je pose à tous mes invités il y en a deux mêmes la première c’est qui est ce que tu écoutes en fait quels sont les types de contenus que tu aimes et alors ça peut être écouté voire podcast vidéo sur youtube des livres de référence des des sites que tu adores consulter des newsletters voilà ça peut être très variées en terme de contenu l’idée c’est que tu puisses on va dire donner des pistes des ressources aux personnes qui souhaitent aller plus loin approfondir les royalties les investissements écologiques le caractère social le label enfin tout ce qui doit inspire au quotidien et que que tu aimes bien écouter suivre lire alors ça c’est assez varié je suis assez éclectique dans mais dans mes choix donc j’ai donc je vais me permettre de donner quelques exemples un peu un peu différent – bien sûr là par exemple on parlait juste avant de l’exemple donc des kits solaires bas il ya pas très longtemps je regardais sur netflix le film le garçon qui dont tu as le vent qui parle justement de cette problématique d’accès à l’énergie en l’occurrence dans le cadre d’une famine au malawi et bien c’est extrêmement parlant on se dit oui du coup tu trouvais ça très parlant quand je partais des kits solaires est logique que ça avait beaucoup de sens voilà quand on regarde ce film en salles mais oui il faut continuer à faire ce genre de choses donc ça peut parfois venir et qui est basé bien sûr sur une histoire vraie sur le livre de l’excellence du garçon justement qui n’ont pas le vent avec avec l’énergie éolienne excellent je veux garder ça serait un assez bon film c’est un achat d’hommes mais c’est un assez gros film est assez parlant j’ai beaucoup de lectures de lecture qui sont en l’occurrence en ce moment plutôt des essais des essais sur des logiques d’organisation de la société de fonctionnement de la société parce qu’en fait la réflexion qui a au fond derrière woods où tu sais comment est ce qu’on peut proposer une alternative au système financier qui ait du sens qui fonctionne économiquement et puis qui est de l’impact qui a un impact qui servent à tous donc là par exemple un de mes derniers livres coups de coeur c’était pas spécifiquement sur la finance mais plus généralement sur comment on pourrait voir autrement la société s’était voyageant mise archi voyageant mais archi d’un professeur de droit français qui s’appelle emmanuel dockès et qui vient dire et si on voyait dit règlement là pendant la manière dont on fonctionne donc qui va remettre en question dans un livre qui est sous forme d’un voyage en fait d’un voyage de découverte tout le système de fonctionnement de la société de l’éducation la propriété la police et la loi fin tout pour proposer un système est juste juste posé cette question et si on faisait plus simple plus émancipateur pour les gens et du coup plus connecté à la vie réelle quoi donc sur les lectures qui sont pas forcément financières mais qui vont inspirer pour essayer de travailler sur des systèmes financiers plus quand tu dis que c’est une aventure c’est à dire c’est sous la forme d’un roman on suit un personnage sous la forme va effectivement d’un roman qui suit en cela un pourcentage qui découvre un pays où on fonctionne différemment c’est une forme d’utopie qui découvre une forme d’ et aux pieds ok cool ça a l’air intéressant intéressant et puis j’ai pu le lieu l’occasion en plus de discuter avec avec l’auteur et et qui lui dit mais tout ce que je dis dans mon livre existe de manière dispersée mais ces initiatives des existe dans tel est le type de groupes d’associations etc et voilà et si on appliquait tous ces modèles là en essayant d’en faire un ensemble de règles de vie communes pas société voilà ce qu’on pourrait éventuellement faire mieux et puis après tout j’ai des choses qui sont plus liés à mon métier évidemment à la finance et puis globalement à la question d’un pacte donc par exemple sur sur la finance je regarde avec attention ce parfum spécifiquement des newsletters mais quand oxfam france sort justement c’est rapport sur l’impact des banques forcément je regarde rapidement ça je me jette dessus pour avoir une idée de comment ça évolue est ce qu’on va dans le bon sens ou pas dans quelle mesure ce qu’on fait a encore un sens et est malheureusement je dirais notamment quand on est en reprise a mission notre mission a d’autant plus de sens que ça n’avance pas tellement en l’occurrence côté bancaire et donc oxame juste c’est un organisme de statistique c’est une ong c’est une ong internationale qui dernièrement à 6000 à travailler pas mal sur la notion de de financer d’impact d’impact des banques et donc ils ont un petit calculateur par exemple sur leur site qui est très simple c’est combien à quel impact à votre votre argent donc il suffit de sélectionner sa banque de dire combien on appris auprès sur ce compte vous dit pas si vous gardez cet argent pendant un an ce recompte voilà ce que ça représente en en émissions de co2 est trop cool comme outil je vais le mettre dans les ressources ou si c’est sûr que ce soit mme france vire oxfam france et je pourrais te renvoyer le lien d’ailleurs si tu es si tu le souhaites nous par exemple on danse on est servi de manière extrêmement pragmatiques pour woods mais aussi à titre personnel pour se dire ok on a de l’argent dans telle ou telle et telle banque quel est l’impact de notre argent donc là on s’est dit ok c’est pas du tout du tout bien et on s’en est servi pour se dire comment on peut optimiser en faisant des calculs en regardant différentes données à droite à gauche on s’est dit bon on va plutôt répartir notre trésorerie de cette manière il tresse away la trésorerie de l’entreprise c’est assez simple en plus parce qu’il suffit de savoir combien elle produit en fait d’impact négatif et de se dire bon bah je peut l’améliorer en le plaçant plutôt sur ce compte là et du coup c’est quoi le fait la banque pro comme moi la plus écolo on va dire alors la vente après d’écolo est aujourd’hui au niveau pro c’est alors la difficulté c’est que on n’a pas forcément tous les services dans tous les organismes bancaires ou para bancaires donc c’est ça qui est un petit peu compliqué mais par exemple non à une banque qui nous sert plus pour la gestion quotidienne parce que c’est vraiment la plus pratique et une banque qui ne sert plus pour les justement placements de trésorerie et la plus écolo pour les placements de trésorerie c’est la nef qui n’est pas à proprement parler une banque qui est une société financière mais qui proposent des comptes de dépôt ok super intéressant je savais pas tu vois trop bien d’autres d’autres ressources après j’ai beaucoup de beaucoup de newsletter que je suis sûr sûr l’innovation je suis un peu sur l’univers des stars table suis made in s univers de start up et de l’innovation en france plus généralement de l’innovation en france sur les questions d’impact nous on est adhérent de bigorre pour les adhérents du mouvement impact france est en fait ces associations la fois aussi de la veille sur ses sur ces sujets d’impact de finances ok super bien et coûtent déjà tu as été très généreux en ressources et ont contenu complémentaire donc c’était super écrit deere a trop trop bien merci bah du coup derrière questions et puis on se quitte déjà ça passe très vite dis-moi dis-moi dis-moi dans quoi tu a investi jusqu’ici c’est la question que je pose à tous mes invités voilà l’idée c’est tu nous partagent un petit peu dont portefeuille n’est pas forcément obligé de rentrer dans les chiffres mais l’idée c’est de voir un petit peu à quoi ressemble le déplacement tout à fait alors le l’optique de base c’est de pas mettre tous ses oeufs dans le même panier très clairement alors je dirais que j’ai plusieurs plusieurs pages de placement donc j’ai une partie d’argent disponible je vais faire un tableau un peu général un parti d’argent disponible donc sur des comptes sur des livrets en fait tout simplement qu’ils rapportent pas grand chose mais qui permettent d’en disposer rapidement et là de la même manière que pour l’entreprise on à optimiser l’impact j’ai ouvert par exemple un livret à la nef où je mets de l’argent dont j’ai pas besoin tous les jours mais dont je peux avoir besoin et je mets sur mon livre à la mer parce que je sais que c’est là que il à l’impact le plus positif faible voire positifs positif parce qu’en plus la nef ne finance exclusivement des projets qui ont un impact social environnementales ou culturelles positif donc je sais que cet art avant il va ce forcément servira trop bien pour mon livre est ensuite je vais avoir des investissements sur we do good évidemment j’ai investi dans pas mal veulent pas mal de projets sur sur we do good notamment sur les actifs dont je parlais d’accès matériels donc les kits solaires les robots et robosphère et puis j’ai fait un très beau placement sur un beau projet qui se développe à fond aujourd’hui qui s’appelle mobile 10 mobile dit ça c’est une entreprise qui favorise l’accès à la lecture aux personnes dyslexiques donkey travail des éditeurs pour convertir en fait les textes qu’ils proposent sur leurs contenus dans des formats qui sont plus accessibles aux personnes dyslexiques par exemple podcast non pas des podcasts justement dans la lecture des livres à des livres numériques notamment hockey et ça c’était un c’est un investissement en actions en réel qui sourit de woods à horoya tease ok oui donc oui ça c’est vraiment la partie investissement sur wii 2 boutons que c’est ça et du coup il imagine tu as des actions de wi de goût du thé le 6 avril voire bradé premier placement s’était effectivement à la création de la société de guérir des actions de wooden bien sûr et puis j’ai quelques quelques un petit peu d’argent aux cryptes monnaie aussi dans une logique de diversification via css j’imagine bitcoin et rm les la base quoi la base et puis quelques autres avec une approche assez pragmatique quand j’entends parler d’une nouvelle crypte monnaie je vais voir à quoi il sert à quoi elle sert que d’essayer de comprendre ce qu’elle apporte par rapport aux autres si je comprends pas ce qui arrive assez souvent avec les cryptes faute et je n’investis pas si je comprends l’intérêt que ça peut avoir pour des applications financières ou politiques ou économies de gestion ou quoi que ce soit et que je vois que c’est bien en expliquer en quoi ça apporte quelque chose par rapport aux solutions existantes et que j’ai regardé un petit pc existantes j’en achète un petit hoquet sans faire de concernant l’ismans est-ce que tu as eu un coup de coeur pour une suite aux monnaies en particulier je pas eu de coup de coeur particulier on peut dire que si à un moment donné sur et terrain parce que je trouvais la notion de gestion des contrats extrêmement pertinente si l’état d’autres qui sont hyper intéressante c’est par exemple sur la gestion des fichiers soient tout ça c’est dans une logique de décentralisation donc de travail sur un peu l’émancipation des individus depuis dépendre de système centralisé ne plus être dépendant a par exemple des gens comme google ou amazon microsoft qui domine complètement le web moi je sais pas si tu as vu le moteur de recherche je recherche brave avec le culte aux monnaies le baht basique atention token qui redistribue du coup le temps d’attention oui alors très très intéressant sur la côte et de la décentralisation très discutable sur le côté éthique et captation de l’attention des gens après c’est ça ok mais en tout cas trop trop cool que tu es aussi un kratos et c’est assez étonnant quasiment tous mes invités ont entendu ou hésitent ou mais la plupart ont déjà investi dans des crypto c’est assez fou de voir l’ampleur que ça prend petit à petit et justement prochain épisode et bien on va voir un intervenant spécialisé dans le domaine des crypto donc abonnez vous et merci jean david haddad est revenue dans cet épisode 9 on est déjà l’épisode 9 ça passe vite et nous allons partager bats ta vision et comment fonctionne son activité je trouve vraiment que ça a énormément de sens donc si vous jamais vous voulez retrouvez la fiche de description de we do good vous pouvez aller sur 12,6 points club et vous serez redirigé vers huy de good en vous souhaitant pas de bons investissements plein de sens c’est un plaisir et moi je la laisse seule mon seul message et peut-être dernier mot c’est la prise de conscience prenez conscience de ce que vos actions et en l’occurrence ou vos noms action votre argent à une fois qu’on en a conscience on peut commencer à se poser les bonnes questions et puis la région de manière intelligente quand on est bien accompagné comprend sans se renseigner par exemple avec les podcasts de du si excellent bon bah merci jean david a bientôt bientôt salut merci attention avant de partir deux petites choses la première si l’épisode vous a plu bien s’il vous plaît laissez-nous une bonne note sur apple podcasts ou deezer ou spotify en fonction de la plate forme que vous utilisez on accepte uniquement les cinq étoiles si vous êtes sur youtube bien laisser un pouce bleu et un petit commentaire si vous avez des questions je pourrai répondre et deuxième chose vous pouvez retrouvez la fiche de présentation de l’entreprise et des produits d’investissement qui ont été abordés dans cet épisode sur du ou six points club donc inscrivez vous c’est gratuit sur ce je vous souhaite une vie pleine de richesses et vous donne rendez vous la semaine prochaine pour aborder de nouveaux investissements

Leave a comment